Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Pierre Pradal

Auteur

Traducteur

Auteur amateur

Identité

Biographie

J'ai découvert le jeu comme pas mal de monde il y a maintenant plus de vingt ans via Jeux et Stratégie, puis par Casus Belli. A l'époque, j'étais pas mal branché jeux de stratégie : wargames, échecs, etc. Puis un ami m'a convié à une partie de D&D, autant vous dire que cela fut un choc. J'étais tombé dans la marmite, impossible depuis lors d'en ressortir... :)

Les premiers jeux que je devais acheter sont assez emblématiques : une édition française de l'Appel de Cthulhu et Légendes Celtiques, l'un des tous premiers jeux de rôles français. Le premier devait m'apprendre ce que le mot roleplaying voulait vraiment dire, le second qu'il est possible de ruiner pas mal d'efforts et un super thème avec une mécanique trop lourde et surtout inadaptée.

Depuis cette époque de mes premiers émois rôlistiques, pas mal de jeux ont coulé sous les ponts et envahi ma bibliothèque. Pour ne citer que ceux que je préfère : Everway, Rêve de Dragon et Oniros, Stormbringer, Hurlements et Chimères, Kult, Cyberpunk, Pendragon, INS/MV, Bloodlust, Over The Edge, Maléfices, The Whispering Vault, Feng Shui et pour clore cette liste non exhaustive : Ambre, Planescape, Runequest et enfin Herowars/Heroquest.

Ma bibliothèque électronique n'est pas mal non plus, je suis un grand fan de jeux de rôles au format pdf, oeuvre d'auteurs indépendants (je préfère ce terme à amateur) qu'ils soient américains ou français. Là, je ne compte plus. En établir la liste serait impossible. Pour ne citer que ceux qui me viennent en mémoire au moment où j'écris ces quelques lignes : Dust Devils, Wushu, Donjon, The Pool, Risus, Paladin, Octane, Squeam côté américain et anglais, Petites Sorcières, Exil, Mirmikan, le Syndrome Babylone côté français pour ne citer qu'eux.

J'arrête là, de toute façon, je ne pourrais pas faire le compte !

Je suis venu au jeu de rôles un peu par opportunisme et beaucoup par passion. En fait, c'était un vieux rêve qu'un licenciement a rendu accessible... J'étais Lead Game Designer chez Infogrames/Atari chez qui j'avais été embauché parce que j'étais rôliste (incroyable, non ?). Le studio Lyon-Vaise a fermé ses portes au plus fort de la tourmente qui, il y a quelques années, devait entraîner la perte d'une bonne partie de cette industrie en France. J'ai profité de ce licenciement pour rebondir et me faire plaisir. J'ai donc décidé de me suicider financièrement en devenant auteur de jeu de rôles. :) Je me suis mis à mon compte en créant BP4P. Je ne vis pas encore de cette activité, mais je ne perds pas espoir d'y arriver.

Le travail dont je suis le plus fier ? Je ne sais pas si l'on peut vraiment parler de fierté mais sans aucun doute le dernier : Wushu ! Non seulement, j'ai réussi à proposer un produit d'une qualité acceptable (ce n'est pas moi qui le dit) mais en plus j'ai réussi mon pari et imposé un précédent : commercialiser avec succès un produit jeu de rôles et format pdf en France. Et ça c'est énorme !

Malgré la tonne de boulot que j'accumule, je continue à jouer. Tout d'abord parce que je ne peux pas m'en passer et ensuite parce qu'il le faut. Un créatif qui ne joue pas n'en est pas vraiment un, à mes yeux. Je ne joue pas souvent mais régulièrement : une ou deux parties par semaine, pas plus. Soit avec des amis à la maison soit dans un cadre associatif. Cela me permet de dégourdir mes doigts, de rester en contact avec l'humanité et surtout, surtout !, de me sortir le nez de mes jeux et ainsi de tester ceux des autres.

A côté du jeu de rôles, je pratique toute forme de jeu, du moment qu'ils ne sont pas trop prise de tête : jeux de plateau et petits jeux de cartes pas à collectionner (j'adore ce que fait Reiner Knizia), Magic et un peu de jeux vidéo, mais pas trop.Sinon, je suis un grand fan de cinéma, un ou deux films par semaine c'est un minimum, et de livres. Les périodes fastes, je peux en dévorer un ou deux par semaine sans broncher. Pour finir, une bonne bédé de temps en temps, ce n'est pas de refus.

Mes projets du moment (mars 2005) ? Continuer l'aventure pdf avec la gamme Wushu et démarrer la vente d'autres jeux de ma création au format pdf. Finir Kali Yuga, le standalone game que j'écris sur l'Inde épique et myhtologique qui devrait paraître chez Guardians of Order, un jour prochain...

Petit message pour finir :
Le voleur
M'a tout emporté, sauf
La lune qui était à ma fenêtre.
Ryokan

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Campaign Planner
première édition
janvier 2005EW-SystemExtraordinary Worlds Studio
Cendres du Dragon (Les)
première édition
septembre 2004ArkeosExtraordinary Worlds Studio
King of the Stone Age !
première édition
novembre 2004ArkeosExtraordinary Worlds Studio
Pulp Icons
première édition
février 2005ArkeosExtraordinary Worlds Studio
Pulp Icons #1
deuxième édition
juillet 2006EW-SystemCassendre
Reflets de l'Histoire (Les)
première édition
décembre 2004ArkeosExtraordinary Worlds Studio
Traducteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Wushu
première édition
janvier 2005WushuBy Players for Players (BP4P)

Jeux Amateurs

Jeu
Statut
Pool (Le)Terminé

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.