Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Chroniques Oubliées Contemporain: En décembre suis la voie de l’espion, du mutant, ou de l’épouvante.

Savez-vous pourquoi Chroniques Oubliées (CO) porte un tel nom ? Au GROG on suspecte que ce soit dû au fait que ce jeu bourré de qualités n’a pas été distingué par notre sage assemblée depuis qu’il s’est réincarné en JdR complet ! Ce mois-ci, CO va peut-être devoir changer de nom : Oubliées, les chroniques ne le sont plus, car à l’occasion de la sortie de CO Contemporain (COC) l’équipage a plébiscité cette gamme.

Si à l’origine CO était une simple petite boite d’initiation limitée à une poignée de niveaux - à une époque, il faut le noter, où ce type de porte ouverte vers notre loisir avait tendance à se faire rare - sa diffusion dans le premier numéro de Casus Belli v4 lui a permis d’atteindre un vaste public rôliste : C’est le travail de développement de Laurent 'Kegron' Bernasconi au fil des numéros de Casus qui a fini par en faire un jeu très abouti, compilé dans un Hors Série pour la version Fantasy.

C’est maintenant la version contemporaine que BBE édite en stand alone, et peut-être bientôt la version “Galactique” qui sait ?

En premier lieu CO - quel que soit sa version - se distingue par son système de jeu suffisamment simple pour en faire un bon jeu d’initiation. Mais contrairement à beaucoup de jeux ultra-simplifiés - tels que de nombreux jeux dit "OSR" - CO propose une foule d'options astucieuses qui permettent de dépasser le stade "initiation" et de contenter les joueurs exigeants qui veulent un peu plus de matière. Grace à ces qualités, renforcées par la disponibilité d’un nombre conséquent de scénarios (3 campagnes et 1 recueil à l'heure actuelle), CO Fantasy sort du lot, pléthorique, des “donjonneries” avec une proposition vraiment à part.

CO Contemporain réitère cet exploit en proposant un vaste panorama de “saveurs” sur le segment bien fourni du contemporain : depuis l’horreur Lovecraftienne, jusqu’à l’espionnage, en passant par le genre vampire ou cyberpunk. C’est cette capacité à s’adapter à toutes les sauces sans perdre de sa simplicité, mais sans tomber dans le simplisme, qui marque COC. Et les suppléments sont également au rendez-vous : Les campagnes Maudit et l'Heritage Greenberg, Un recueil de 9 scénarios, mais aussi une Boite d’Initiation Cthulhu etc.

CO serait-il LE jeu de rôle fédérateur, abordable, multi-univers, capable de rassembler sous sa bannière joueurs débutants, occasionnels, et passionnés ? De cela nous vous laissons seuls juges, mais Chroniques Oubliées semble promis à un bel avenir sur les tables de jeu francophones.

Joyeux anniversaire !

...gagnent un niveau !

Une gamme, kesako ?


Peu amateur de chaos (psychorigide diront certains), le GRoG aime tout classer, estampiller et ranger, comme une encyclopédie qu'il s'enorgueillit d'être. Pour ce faire, il a organisé les jeux en gammes. C'est-à-dire que toutes le...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...