Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Chevalerie & Sodomie : Pluie de février enrichit le Marquis.

Pour ce premier jeu de l'année 2016, le GRoG a choisi de récompenser Chevalerie & Sodomie. Son mystérieux auteur, Le Marquis, propose un jeu qui s'inspire de Sade et de Lautréamont.

Passons sur l'aspect chevalerie qui est désormais bien connu des jeux de rôle depuis l'autre C&S, Chivalry & Sorcery, pour insister sur la deuxième proposition que fait le titre.

Sache, ô lecteur, que la sodomie est une pratique sexuelle dont le sens, en français, est plus étroit qu'en anglo-américain. Cette pratique, associée pendant longtemps à l'homosexualité masculine, a longtemps été considérée comme infamante. Elle était encore interdite dans certains états des États-Unis jusqu'en 2003 et le demeure encore dans de nombreux pays du monde.

Faut-il y voir un lien de cause à effet, mais dans les jeux de rôle, le terme "sodomie" est resté inédit dans les an(n)ales jusqu'à C&S. C'est donc un jeu non-conventionnel, voire subversif, que le GRoG a décidé de mettre à l'honneur.

L'ambiance de C&S se veut à la fois gothique et sadique (le Marquis entend par cet adjectif "inspiré de Sade" et non une invitation à faire souffrir réellement les joueurs). Le jeu prend pour cadre un univers glauque : la contrée du Mal. Ressemblant à un mélange entre une Bavière filmée par la Hammer, un Ravenloft filmé par Joe d'Amato et l'enfer des Cénobites de Clive Barker, la contrée du Mal est un trou perdu, un univers reclus dominé par Le Marquis. A l'aide de ses complices Vampires, le Marquis a instauré un ordre vertical et phallocratique mais aussi dépravé et cynique qui réprime non seulement l'homosexualité et l'hermaphroditisme mais aussi toute forme d'amour libre dont les félicités sont réservées à une élite aristocratique vautrée dans le stupre.

Les gens du cru se sont habitués aux impôts, à la violence des hommes du Marquis, mais ne peuvent se faire à la répression de leur sexualité et au vol de leurs pulsions libidinales par le Marquis et les siens. Les villageois ont donc décidé de se révolter. Et comme dans tout bon film gothique, se sont résolus à enfourcher tout ce qui rappelle l'ordre ancien et à brûler le Marquis et ses compagnons vampires dans leur château.

Une partie de C&S est ainsi très scriptée: on se déplace sur une carte à hexagones au contenu déterminé aléatoirement jusqu'au château du Marquis. Lorsque des épreuves surgissent, elles sont réglées par un système très léger. Ce principe d'un bac à sable scripté n'est pas nouveau et est même plutôt à la mode: c'est dans son implémentation profonde que C&S diffère. Aspirant de par ses inspirations, à une ambiance grotesque et lugubre mais aussi perverse et joyeuse, C&S propose une expérience ludique très originale.

Le jeu peut d'une part se jouer en direct. Le Marquis propose qu'on joue tous debout, à 8 joueurs, voire plus. Un autre mode de jeu, par correspondance, est également présenté. On prendra soin de tremper sa plume dans le fiel sadien afin de recréer avec son correspondant une description de la contrée et de ses mœurs. Dans tous les cas, c'est l'ambiance qui prime et qui fait la force de la proposition ludique amenée par C&S.

Proposant donc une mécanique originale et explorant dans ses grandes largeurs le thème de la libération sexuelle, C&S ne pouvait que susciter l'excitation, la curiosité et l'intérêt de l'équipage. C'est ainsi qu'il a été promu jeu du mois.

Joyeux anniversaire !

...gagnent un niveau !

Conventions et salons


Le GRoG ce n'est pas que du virtuel, parfois il est possible de voir, de toucher même, les transhumains qui le gèrent. Pour cela, le meilleur endroit, ce sont les salons et conventions. Ils sont signalés sur le calendrier correspo...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...