Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Stormbringer

Références

Thème(s) : Médiéval Fantastique

  • Système(s) utilisé(s) : Basic Role Playing
  • Ouvrages référencés : 30
  • Nombre de critiques : 36
  • Moyenne des critiques : 4,03

Description

Après 10 000 ans de règne sans partage, l'Empire de Melniboné, cette civilisation pré-humaine aux moeurs raffinées, a sombré dans la décadence. Les Princes-Dragons de la cité d'Imrryr sont devenus des sybarites indolents, et entre les drogues rares et les rites à leurs divinités tutélaires du Chaos, n'ont pas vu les nations humaines, leurs anciennes colonies, s'émanciper. Leur empereur, Elric, est le seul à prévoir la fin prochaine de Melniboné, mais son esprit visionnaire dérange. De plus, il est atteint de débilité physique : albinos au sang déficient, il ne peut vivre normalement sans le soutien de drogues ou de magie.

Elric est le personnage le plus connu de l'écrivain britannique Michaël Moorcock. Créé au début des années 60, il tranchait avec les autres héros de médiéval-fantastique. Sorcier décadent quand la mode était aux fiers barbares, albinos, faible physiquement, c'était le contre-pied des héros de l'époque. Elric est un personnage tragique, qui porte sur le monde un regard cynique et désabusé. Il vit avec le remords d'avoir tué sa fiancée et livré sa nation aux hordes de pirates et de pillards qu'il a recrutés pour se venger de son cousin, qui lui avait volé son trône. Assassin de son peuple et de son amante, il est condamné à errer dans un monde violent, avec pour compagne son épée démoniaque, qui en échange de son soutien lui ravit la vie et l'âme des êtres qui lui sont chers. Elric et Stormbringer, son épée, forment d'ailleurs un couple qui doit plus à la psychanalyse qu'aux courants classiques du médiéval-fantastique.

La chute de l'Empire de Melniboné a permis à de nouvelles nations de conquérir leur indépendance, et les Jeunes Royaumes sont devenus un champ de bataille sur lequel s'affrontent les forces antagonistes de la Loi et du Chaos, sous la surveillance de la Balance Cosmique. Bien malgré lui, Elric est un personnage central de cette lutte cosmique, car il est la réincarnation du Champion Eternel, celui dont le choix sera décisif au moment crucial. Le thème du Champion Eternel est un élément central de plusieurs cycles de Moorcock : Hawkmoon, Corum, Erekosë. Tous ces personnages coexistent dans le Multivers, l'ensemble des plans et dimensions, dont la conjonction qui se produit une fois par éternité est annonciatrice de la réincarnation du Champion Eternel et du combat final entre la Loi et le Chaos.

Les Jeunes Royaumes forment un univers médiéval-fantastique violent, riche en créatures magiques : dragons, démons, élémentaires et divinités variées. Ces dernières, divisées entre Loi et Chaos, s'opposent directement ou indirectement (à travers des personnages), pour la possession du monde des Jeunes Royaumes. Les éditions les plus récentes, Elric et la cinquième édition de Stormbringer, introduisent un troisième pôle : la Balance, garante de l'équilibre du Multivers. Les Jeunes Royaumes sont en pleine mutation. La période de jeu correspond à celle de la saga d'Elric, où la Loi prend peu à peu le pas sur le Chaos (les derniers suppléments de Stormbringer et les éditions plus récentes du jeu situent la période du jeu quelques années avant la chute d'Imrryr). Les nations et empires se font et se défont, les armées vont et viennent, et les divinités interviennent de plus en plus (directement ou non) dans leur lutte. On peut facilement revivre les aventures narrées dans la série. L'esprit de l'oeuvre littéraire est présent : le côté tragique est là, ainsi que cynisme et décadence. Comme celles d'Elric, les actions des personnages peuvent-elles vraiment changer quelque chose, ou juste retarder un avènement certain ? En croyant faire le bien, un mal encore plus grand ne risque-t-il pas de voir le jour ? Et les personnages sont-ils autre chose que les pions des puissances qui les dépassent ?

Stormbringer fut la première adaptation ludique de l'oeuvre de Michaël Moorcock. Après quatre éditions, Stormbringer a fait l'objet en 1993 d'une révision, ce qui a donné un nouveau jeu fondé sur le même monde, aux mécanismes légèrement différents, et se voulant plus proche des romans de Moorcock : Elric !. En 2001, la nouvelle édition d'Elric ! a été rebaptisée Stormbringer, reprenant ainsi son nom originel. On peut ainsi dire que les quatre premières éditions de Stormbinger sont très proches entre elles, alors que la première édition d'Elric ! et la cinquième édition de Stormbringer sont quasi-identiques mais diffèrent sensiblement des éditions précédentes. Les suppléments parus entre ces diverses éditions restent cependant globalement compatibles.

Les Jeunes Royaumes ont également fait l'objet d'une adaptation D20 system, avec Princes Dragons. Les règles de Stormbringer ont été reprises pour un autre jeu de rôle traitant d'un héros Moorcockien, Hawkmoon, qui a connu deux éditions : l'une basée sur les premières éditions de Stormbringer, l'autre de création française, et basée sur Elric !. Il existe aussi un supplément, publié par Darcsyde Productions sous licence Chaosium, décrivant le monde des cinq plans où évolue Corum, autre Champion Eternel.

Le système de jeu est une variation du Basic Role-Playing System, le système maison de Chaosium. Pour l'essentiel, tout se joue avec deux dés à 10 faces utilisés comme d100, hormis la création de personnage et les dégâts au combat qui utilisent des d6, d8 et d10. Les compétences sont exprimées en pourcentages, si le jet de dé est inférieur au dixième du score de la compétence dans les premières éditions, c'est une réussite critique. Un jet très élevé, en général de 99 ou 00, est au contraire une maladresse. Dans Elric et la cinquième édition de Stormbringer, les compétences dépassent souvent les 100%. Un combat entre des duellistes chevronnés consiste souvent à faire de meilleurs critiques que l'adversaire. Dans ces éditions, c'est le cinquième de la compétence qui détermine les critiques, et il existe une catégorie plus puissante de critiques en combat : les empalements.

Les personnages sont définis par 7 caractéristiques principales (physiques / mentales / magiques) notées sur 18 (maximum théorique), qui varient très rarement, mais plus facilement dans les éditions récentes. Dans les premières éditions, ces caractéristiques donnent des bonus à diverses compétences, groupées en familles (perception, discrétion, armes...); dans les éditions récentes, la détermination des scores de compétences est totalement détachée des scores de caractéristiques à quelques exceptions près. Les compétences évoluent en fonction de leur utilisation : ne peut augmenter que ce qui a été utilisé avec succès, bien que les éditions récentes proposent également un système d'apprentissage par l'étude et l'entraînement.

Seuls des humains sont recommandés comme PJ, mais des règles permettent d'interpréter des Melnibonéens (peuple d'Elric) ou des Myyrrhniens (hommes ailés). Selon l'origine et la classe sociale des personnages, leur bagage de compétences peut varier à la création, mais leur évolution future ne dépendra que de leurs actions. Tant qu'un personnage trouve la bonne personne ou le bon outil, il peut tout apprendre...

Le combat, dont les mécanismes visent à reproduire une ambiance de type "sword and sorcery" (une forme de médiéval-fantastique plus violente), est assez rapide, et vite mortel. Une attaque réussie et non parée ni évitée entraîne une perte de points de vie, éventuellement compensée par l'armure. Une réussite critique affectera aussi le matériel, tant pour l'attaque que la parade : la casse est facile, et le corps, fragile !

La magie est liée au chaos. Les humains la pratiquent en utilisant les services de créatures magiques comme des élémentaires, des démons et d'autres divinités qu'ils peuvent invoquer, et même lier dans des objets. Les sorciers se servent de leur savoir et leur volonté pour appeler de telles créatures, qui entreprendront ensuite de les aider selon leur spécificité. Cela demande aussi parfois certains talents de persuasion... Les éditions récentes proposent également un système de magie complémentaire, mais toujours lié au Chaos, avec des sortilèges variés.

Au final, Stormbringer est un jeu violent, dans un monde barbare où des nations, qui ne sont parfois guère plus que des bandes de brigands unifiées sous l'autorité d'un chef, s'affrontent sur fond de conflit cosmique et de principes métaphysiques. Les personnages voyageront en des contrées étranges, croiseront des démons, souffriront, combattront, prendront fait et cause pour des entités cosmiques, et peut-être seront-ils témoins avec Elric des dernières heures du monde, avant sa destruction finale dans une guerre apocalyptique.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Canto Infernal (El)
première édition
Scénario / Campagnemai 1991JOC InternacionalPapier
Chant des Enfers (Le)
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1987OriflamPapier
Companion
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1983ChaosiumPapier et Electronique
Demon Magic
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1983ChaosiumPapier et Electronique
Démons et Magie
première édition, deuxième impression
Scénario / Campagnejanvier 1988OriflamPapier
Démons et Magie
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1987OriflamPapier
Ecran
première édition
Ecranjanvier 1987OriflamPapier
Ecran
deuxième édition
Ecranjanvier 1992OriflamPapier
Hechiceros de Pan Tang
première édition
Scénario / Campagnedécembre 1996JOC InternacionalPapier
Lobo Blanco (El)
première édition
Supplément de règles et de contextenovembre 1995JOC InternacionalPapier
Loup Blanc (Le)
première édition
Supplément de règles et de contextejanvier 1988OriflamPapier
Octagon of Chaos (The)
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1986Theatre of the Mind EnterprisesPapier
Octogone du Chaos (L')
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1987OriflamPapier
Périls dans les Jeunes Royaumes
première édition
Scénario / Campagneavril 1994OriflamPapier
Perils of the Young Kingdoms
première édition
Scénario / Campagnenovembre 1991ChaosiumPapier
Pirate des Mondes (Le)
première édition
Scénario / Campagnedécembre 1991OriflamPapier
Rogue Mistress
première édition
Scénario / Campagnejuillet 1991ChaosiumPapier
Sea Kings of the Purple Towns
première édition
Supplément de règles et de contextejanvier 1992ChaosiumPapier et Electronique
Seigneurs des Mers (Les)
première édition
Supplément de règles et de contexteoctobre 1993OriflamPapier
Sorcerers of Pan Tang
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1991ChaosiumPapier
Sorciers de Pan Tang (Les)
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1992OriflamPapier
Stealer of Souls
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1985ChaosiumPapier et Electronique
Stormbringer
quatrième édition
Livre de basejanvier 1991OriflamPapier
Stormbringer
première édition
Livre de basejanvier 1981ChaosiumPapier et Electronique
Stormbringer
quatrième édition
Livre de basejanvier 1990ChaosiumPapier
Stormbringer
deuxième édition
Livre de basejanvier 1987OriflamPapier
Stormbringer
quatrième édition
Livre de basenovembre 1990JOC InternacionalPapier
Voleur d'Ames (Le)
première édition
Scénario / Campagnejanvier 1987OriflamPapier
White Wolf
première édition
Supplément de règles et de contextejanvier 1987ChaosiumPapier et Electronique

Corum

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Corum
première édition
Supplément de règles et de contextejuin 2001Darcsyde ProductionsPapier

Ouvrages recherchés

Stormbringer, deuxième édition (VO) (Chaosium/1985)
Stormbringer, troisième édition (Games Workshop/1987)
Black Sword (The) (Chaosium/1986)

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 mars 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...

Stormbringer chez nos partenaires

  • Stormbringer chez La Vouivre
  • Stormbringer chez La Scénariothèque
  • Stormbringer chez JdRP

Ailleurs sur le web...