Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Eric Paris

Auteur

Cartographe

Identité

  • Année de Naissance : 1978
  • Nationalité : Français
  • Pays : France

Biographie

Isabelle Périer et Eric Paris étant inséparables, cette biographie est donc commune aux deux personnes.

Découverte du jeu de rôle
Isa : Euh, au lycée. En fait, j'ai fait connaissance avec la bande du grand frère d'Eric, et c'est avec eux que j'ai fait ma première partie. Mais Eric était là, hein, tu te souviens ?
Eric : Ouais. En fait, j'avais découvert le JDR en cours de musique. C'était Stormbringer, et c'était beaucoup plus intéressant que le boeuf sur le toit de Darius Millau. Mon grand frère a commencé à jouer un peu après, et m'a fait découvrir Scales. C'est au cours d'une de ces parties qu'il a invité Isa.
Isa : Oui, et après, j'ai continué à jouer avec Tom (le grand frère en question) et la bande. On jouait à Vampire, Kult, et puis n'importe quoi. Mais...
Eric : Ouais ! Et même un Whog Shrog une fois (Isa était pas là ce jour-là. Heureusement, parce que je crois que sinon, elle n'aurait plus voulu nous parler !).
Isa : P..., pour qui tu me fais passer ! Bref, la vraie révélation, ça a été un an plus tard, à une table de Maléfices, avec Eric comme meneur. Enfin, c'était un Maléfices un peu perso, on l'avait renommé Maléric...
Eric : D'ailleurs, c'est vite devenu n'importe quoi. Alors j'ai eu envie de rassembler mes notes, pour en faire un autre jeu, plus cohérent. J'ai gratté un papier, qui a fini par devenir Gemeinschaften (à vos souhait). Mon premier jeu. Tiens, j'en écrase une larme.
Isa : Bien vu, la transition avec la 2e question !
Eric : Arrête ! Tout le monde va voir qu'on connaît les questions à l'avance !

Entrée dans le circuit professionnel
Isa : Bon, là, en fait, on va vous raconter la même histoire mais sous deux angles différents. Alors voici, pour moi, comment ça s'est passé. On connaissait un pote, avec qui on jouait, un certain Greg, qui bossait de temps à autre à Phénomène J, une boutique de jeux à Paris, pour ceux qui ne connaissent pas. Et là-bas, y'avait des parties de Démo, et en particulier, des démos de jeux Multisim (ils étaient à 5 minutes, ceci explique aussi cela). Et pof, un jour, il nous invite à une partie test des Chroniques de l'Apocalypse, avec l'un des auteurs (Sebastien Célerin). Moi, je masterisais déjà Nephilim, vous pensez si ça m'intéressait ! On y va, on joue, c'est sympa, et on finit après la partie au Mac Do avec Seb et Arnaud Cuidet (qui tenait à l'époque la boutique).
Quelques mois se passent. Je devais faire des démos de Nephilim pour Phénomène J, un lundi, je m'en rappelle, et je constate que, sans qu'on m'ait prévenu, Phéno est fermé le lundi (décision récente). J'avais une valise énorme (c'était les vacances), je rencontre l'un des joueurs qui n'était pas non plus au courant, on se met sur une terrasse de café. On discute quatre heures, et pendant cesquatre heures, hop, qui passe devant nous et vient prendre un café ? Seb. Qui me donne son numéro et celui de Multisim, et qui m'explique que Mult cherche des gens pour écrire. Bref, de fil en aiguille, un an plus tard, on bossait sur Nephilim III.
Eric : Pour ma part, à partir du moment où j'avais commencé à écrire Gemeinschaften, j'avais mis le pied dans l'écriture. Celle qui tache, qui vous réveille la nuit, après des rêves où des jeunes filles à moitié nues se jettent sur l'Ôteur, où Jean Pierre Pernault vous demande au 13h "et alors, ça fait quoi d'être millionnaire" etc. Bref, j'écrivais un jeu. Et comme je le trouvais vraiment super, je le montrai à Jean Hugues Villacampa...
Isa : Euh oui, il est vraiment super, ton jeu. Sans rire !
Eric : Euh... Bref, je le montre à Jean Hugues Villacampa qui avait monté Phénomène J. Il le lit, et comme c'est un type sympa, il me fait une longue page de commentaires, en me disant qu'il y a de l'idée, mais qu'il y a encore beaucoup de boulot. Et quand je regarde le papier... Il était vraiment très conciliant ! Bref, je fais une deuxième version, puis une troisième, avec des sous-versions (je suis allé jusqu'à la 3.4), et je propose celle-ci à plein d'éditeurs. Ils trouvent ça très bien, mais n'en veulent pas. Bon, c'est la vie.
Mais comme quand on me jette par la porte, je reviens par la fenêtre, je décide de rentrer dans le machin quand même en faisant une enquête sociologique sur Multisim, ce qui me donne l'occasion d'interviewer Seb, et d'obtenir plein d'infos sur la façon dont on écrit et publie un jeu. Et je me remets à Gemeinschaften, devenu entre-temps Les Héritiers.
Isa : De mon côté, j'en profite et je bombarde Seb d'un synopsis de scénar Agone et de campagne Nephilim. Mais, ce n'était pas encore tout à fait ça.
Eric : Isa me dit qu'à Multisim (qui a rejeté mon projet), ils cherchent des gens pour écrire sur Neph. Quelques temps plus tard, nous sommes appelés pour écrire un supplément 2e édition sur les Sciences Occultes. On commence à bosser, et on finit par apprendre que la 3e édition va sortir, et que notre supplément est envoyé en Hadès. Un matin, Seb me téléphone, et me demande sur quoi j'ai envie d'écrire sur Neph III. Je lui réponds que la Kabbale, ça me branche. Et lui de me dire que non, il faudrait plutôt s'occuper de toutes les Sciences Occultes, un gros boulot, quoi, avec Isa.
Isa : Ouais, merci de ne pas m'oublier...
Eric : Mais je ne peux pas t'oublier !!

Vivre du jeu de rôles
Isa : En vivre ? Warf ! Non, on veut pouvoir manger tous les jours. On nous a vite prévenus : les filles à moitié nues, peut-être (en fait, c'est plutôt des mecs, non ?), les millions, certainement pas...
Eric : Euh... Non, vraiment : j'aime manger, vivre dans des murs, avec des fenêtres, et de la lumière. Alors, je ne compte pas sur les rentrées rôlistiques d'argent.
Isa : Mais bon, quand ça vient, c'est cool quand même. Et puis, c'est pas ça qui compte.

Jeux préférés
Isa : Pfuuiit. Ca va être long. Je commence, chacun un. Nephilim (original, non ?).
Eric : Oh la la ! Elle m'a piqué mon jeu. Alors je vais dire... Les Héritiers ?
Isa : J'allais le dire, très cher. Bon, alors, Agone ?
Eric : Ouais. C'est cool Agone. J'ai un petit faible pourScales aussi.
Isa : Bof, mais pour changer d'éditeur (ils vont croire qu'on est payé pour faire de la pub), Vampire ?
Eric : Incontournable. L5R. Ca, c'est du vrai jeu qui en a. Et puis Feng Shui.
Isa : Grave ! Bon, et mention spéciale pour Nobilis. Et pour l'avenir, Rétrofutur, Exaltés, Lord of the Ring.
Eric : T'as oublié Fading Suns !!
Isa : Désolée.

Rythme de jeu, et partenaires
Isa : Le pire, c'est que oui, on joue souvent, avec des tas de gens, et régulièrement avec des "acteurs du monde du jeu".
Eric : Ben... Pas assez souvent, en fait. Une seule partie par semaine (bon, allez, deux), ça laisse au moins cinq jours de libres !
Isa : On se rattrape pendant les vacances. Bref, si vous voulez tout savoir, on joue toutes les semaines avec l'Ogre mercenaire (il est super ! Et puis, c'est mon futur beau-frère...) et sa douce Ogresse (ma soeur), parfois avec Fabien Clavel (auteur de romans sur Nephilim) qui est un vieux pote, et avec Seb, Emi (qui bosse chez Mult) et Flu (maquettiste de Mult). Bon, et puis des tas de potes, avec mention spéciale pour nos jeunes (17 et 18 ans, une pêche d'enfer, jamais fatigués, toujours prêts, et trop forts) et pour nos lyonnais (les rôlistes lyonnais sont super, si, si).
Eric : Et tu oublies Dustin, Mick, Brad, George, Tom, Sean, Axl...

Loisirs et centres d'intérêt (autres que le jeu de rôle)
Eric : On fait parfois un peu de jeu de plateau, on va au cinoche, et on lit des livres. En fait, on lit surtout des livres, parce que dans la vrai vie, on est étudiant ! Je prépare un DEA de sociologie (fin 2002), et Isabelle prépare l'Agrégation de Lettres Classiques.
Isa : Dit comme ça, ça fait peur ! Mais en fait, oui, les livres, la musique (je fais du violon), et puis le latin et le grec (là, je vais passer pour une cramée). Mais si, les jeux vidéo. Bon, on n'a pas beaucoup de thunes, mais on a cassé notre tirelire pour une PlayStation II. Et ça tue.

Travail remarquable
Eric : Quand j'avais 12 ans, j'ai fait un barrage sur un ruisseau, et...
Isa : Et, oh, c'est bon. On n'est pas dans le Donjon de Naheulbeuk, ici !!! Euh, j'hésite entre trois trucs : le premier, c'est notre boulot sur Neph III, parce que, quand même, on en a bavé, et que mon DEA, il a eu chaud ! Le deuxième, c'est 100 000 signes de Donjon corrigés en 4h, trois jours avant le concours... Le troisième, c'est le premier travail d'écriture sur Agone : c'était plus difficile que n'importe quel boulot sur Neph.
Eric : Je suis plutôt content de La Magie en particulier, malgré les quelques approximations (chut ! Il ne faut pas le dire). Et puis, mon barrage !

Projets actuels
Isa : Avoir l'Agreg, continuer à écrire sur Agone, Nephilim, Rétrofutur (peut-être), dans Casus, devenir riche et célèbre, jouer tous les jours, avoir des tonnes de jeux PSII, continuer à vivre avec Eric.
Eric : ... Ben... Pareil en fait. Mais sans l'Agreg. Et continuer à vivre avec Isa, mais avant tout le reste !
Isa : ...

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Bohémiens (Les)
première édition
janvier 2003NephilimMultisim Editions
Codex des Selenim (Le)
première édition
avril 2002NephilimMultisim Editions
Dramatis Personae
première édition
janvier 2003AgoneMultisim Editions
Ecran du Meneur de Jeu
troisième édition
décembre 2001NephilimMultisim Editions
Livre des Joueurs
troisième édition
septembre 2001NephilimMultisim Editions
Livre du Meneur de Jeu
troisième édition
septembre 2001NephilimMultisim Editions
Cartographe(s)
Parution
Gamme
Editeur
Abyme
première édition
juin 2010Abyme12 Singes (Les)

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 juillet 2009.