Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

RétroFutur

Références

Thème(s) : Historique Fantastique

  • Ouvrages référencés : 13
  • Nombre de critiques : 71
  • Moyenne des critiques : 3,76

Description

1952. Deux ans déjà que Jean Moulin a lancé son appel des catacombes, l'acte qui marqua la naissance de la Résistance. Le mouvement s'est ensuite étendu à toutes les titanopoles, les zones urbaines à l'échelle des continents qui ont supplanté les anciennes divisions nationales. En effet, dans le monde des "twisted 50's", il n'existe plus de pays ni d'Etats, et les agences, des organismes bureaucratiques spécialisés, gouvernent tous les aspects de la vie des administrés. Les particularismes locaux ont quasiment disparu, ainsi que les dialectes nationaux, supplantés par la novlangue.

L'origine de ces bouleversements sociaux remonte au siècle précédent, quand les Etrangers ont contacté l'humanité, et lui ont offert une nouvelle technologie, afin de préparer leur venue. La nouvelle science et la révélation de l'existence des Etrangers ont conduit à des transformations radicales : industrialisation effrénée, disparition des Etats-nations, construction des bases pour accueillir les Etrangers, développement des titanopoles et des agences. Seules l'Inde et la Russie ont choisi de ne pas suivre cette voie, et les derniers Etats du globe sont la proie de guerres de colonisation terribles.

Les habitants des titanopoles sont des administrés. Ils sont fichés, régis, gouvernés par la bureaucratie. Les agences régissent tous les aspects de leurs vies, fournissant emploi, habitat, loisirs, éducation, santé, et tout ce qu'on est en droit d'attendre d'une civilisation moderne.
Il existe pourtant des éléments qui s'écartent du système, des marginaux. Les mafias forment un véritable contre-pouvoir, et leur économie parallèle a dans certains endroits complètement supplanté la légalité. Cà et là, des groupuscules terroristes combattent pour leurs idéaux, et on trouve également des individus exclus du système, de leur fait ou par accident, qu'on appelle égarés.

Le mensonge distillé par les agences ne parvient plus à masquer complètement la réalité : le monde est malade des villes, de l'univers urbain oppressant. Angoisse, stress, criminalité, sont les conséquences directes de cet environnement aliénant. Mais on parle aussi de phénomènes paranormaux, comme des individus dont la peau devient de pierre et de métal, des images qui quittent les écrans de cinéma, ou des objets qui s'animent. Certaines personnes, médiums, parlent d'un au-delà qui interférerait avec la réalité...

Albert Einstein, le premier, avait dénoncé le mensonge qui était à la base du système : il avait osé proclamer que les Etrangers n'existaient pas, et qu'il fallait cesser de les attendre. S'il a disparu, son message a été repris dans l'appel des catacombes de Jean Moulin, et de plus en plus d'hommes et de femmes, agents, mafiosi, égarés ou terroristes, décident de prendre en main leur vie, afin d'obtenir des réponses.

Ce sont ces personnes que vont incarner les joueurs, des Résistants d'origines diverses, dont le but sera de constituer une cellule opérationnelle, et de rejoindre le mouvement général.

Car la Résistance est loin d'être une force organisée et centralisée. Les PJ vont constituer leur propre cellule, et ce sera à eux de choisir leur cheval de bataille. S'ils sont efficaces, et s'ils survivent, ils pourront peut-être nouer des relations avec des gens de plus en plus influents, et impliqués dans la lutte pour la vérité.
La palette de scénarios jouables recouvre donc toutes les facettes de la vie d'un résistant clandestin dans un monde totalitaire (sabotage, enquête, infiltration, assassinat, sauvetage, etc.).

A la création, le joueur choisit la faction (Agences, Mafias, Terroristes, Egarés) et l'organisation (Agence de la Paix, Cosa Nostra, Brigade Atlantis, Rêveurs, ...) dont il est issu, et la fracture qu'il a subie, la raison qui l'a fait rejoindre la Résistance. Parallèlement à ce choix, le joueur a aussi la possibilité de faire de son personnage un non-A, un médium en prise avec le paranormal.
Côté technique, les capacités du personnage sont représentées par des verbes, auxquels sont associés des domaines. Pour réussir une action, le joueur construit une phrase en essayant d'utiliser une de ses compétences (verbe) et des domaines. On compare le nombre de mots pertinents utilisés à un niveau de difficulté, pour avoir le score à atteindre avec un D10. Les termes utilisés par les auteurs font souvent référence à l'argot des romans et films noirs des années 50, et les personnages pourront ainsi "ventiler" ou "relever les compteurs", etc.

Ce bref survol du jeu ne serait pas complet si l'on ne mentionnait pas l'Ubik, un élément crucial du système : il s'agit d'un récipient commun, dans lequel les joueurs glissent des compteurs représentant des doses appelées "substance mort" quand ils échouent à un test, quand ils utilisent des pouvoirs non-A, ou dans d'autres situations. Le repos, la dépense de points d'expérience, peuvent vider le récipient, dont le contenu varie donc en permanence, de partie en partie. Le MJ a la possibilité de piocher de la substance mort dans le récipient pour "payer" une hallucination collective (ou une déformation de la réalité, qui sait ?) appelée "contre-coup schizogène", qu'il provoque avant, après, ou pendant qu'il retire la substance mort.
L'Ubik mesure la dégradation de l'univers de RétroFutur, le cancer qui ronge la réalité, et qui est responsable de certains phénomènes paranormaux. Si l'excès de "substance mort" dans l'Ubik peut avoir des conséquences désagréables, l'insuffisance est elle aussi préjudiciable.

Les termes "Ubik" et "substance mort" font clairement référence à l'oeuvre de Philip K. Dick, mais les auteurs citent comme influences nombre d'autres écrivains ou cinéastes. On peut citer (entre beaucoup d'autres) James Ellroy, John Le Carré, Franz Kafka, George Orwell, William Burroughs, David Lynch, David Cronenberg, Enki Bilal, Terry Gilliam, etc.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Agences (Les)
première édition
Supplément de règles et de contexteavril 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Air America
première édition
Supplément de contextejuin 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Bluesky
première édition
Supplément de contextejuin 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Brume
première édition
Supplément de contextefévrier 2006Auto-éditionElectronique
Dossiers de la Résistance : Cuisine de Tante Michèle
première édition
Supplément de contextejuin 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Fournisseur
première édition
Supplément de contextemars 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Légion
première édition
Supplément de contextemars 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Némo
première édition
Supplément de contextemars 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Verdad!
première édition
Supplément de contextemars 2003Multisim EditionsPapier
Dossiers de la Résistance : Whisper
première édition
Supplément de contextejuin 2003Multisim EditionsPapier
Ecran
première édition
Ecranoctobre 2002Multisim EditionsPapier
Premières Résistances
première édition
Scénario / Campagnejanvier 2003Multisim EditionsPapier
RétroFutur
première édition
Livre de baseoctobre 2002Multisim EditionsPapier

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 avril 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...

RétroFutur chez nos partenaires

  • RétroFutur chez La Scénariothèque
  • RétroFutur chez La Vouivre
  • RétroFutur chez JdRP

Ailleurs sur le web...