Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Raphaël Granier de Cassagnac

Auteur

Identité

Biographie

Au début furent les mille et une nuits. Bien sûr, avant il y a eu des lectures (dont j'étais parfois le héros) et des jeux de plateau (quelqu'un se souvient de the mystic wood ?) généralement offerts par un oncle fan de science-fiction. Mais le premier jeu de rôle fut pour moi Légendes des 1001 Nuits. C'était en 1984, ça nous rajeunit pas... J'ai commencé en étant meneur à ce jeu effroyablement simulationiste et ça m'a vacciné à jamais contre les règles. Comme ce jeu n'avait pas de scénario dans le livre de base, j'ai aussi commencé par écrire mes premiers scénarios. Je garde d'ailleurs un souvenir ému du tout premier. Bref, tout ça pour dire que j'ai plutôt commencé derrière le paravent que devant, et que ça reste ce que je préfère.

Puis vinrent tout un tas de jeux, dont certains sont oubliés aujourd'hui : les chroniques de Lynaïs (je ne sais même plus comment ça s'écrit), MEGA 1, Féerie... Avec une bande de copains, on essayait tout ce qui nous tombait sous la main : Runequest, Stormbringer, Hawkmoon, INS/MV, Warhammer et j'en passe. C'était le collège et le lycée, on avait du temps à l'époque. Je me souviens que nous étions snobs, et que nous avons longtemps évité Donjons et Dragons, jusqu'à ce que je me décide à mener la campagne Dragonlance.

Et puis vient l'entrée en école d'ingénieur, où j'ai eu pas mal de temps, et surtout des joueurs sur le campus. Ça nous a permis de boucler des campagnes, comme celle de Bloodlust, et l'Orient-Express pour Cthulhu. Ha, l'Appel de Cthulhu... Un de mes jeux préférés, que j'ai pas mal pratiqué à l'époque. C'est d'ailleurs pour ce jeu que j'ai pour la première fois rédigé un scénario. C'était pour le tournoi que le club de l'école organisait tous les ans. Je me souviens très bien du plaisir de voir mon petit scénario joué en parallèle sur plusieurs tables. Ça m'a tellement plu que j'ai remis ça chaque année et que j'ai présidé le club pendant un an. L'organisation de ces tournois doit être un des facteurs déclenchant de mon plaisir d'écrire, et en particulier de ma préférence pour l'écriture de scénarios. C'est ce que je préfère, pas loin devant le "background", mais très loin devant les règles.

Sorti du campus, j'ai continué à jouer, essentiellement avec des anciens de là-bas. C'est à cette époque-là que j'ai découvert Ecryme, un jeu qui m'a beaucoup marqué. D'abord, parce que notre petit groupe s'entendait à merveille et que nos parties étaient vraiment palpitantes. Ensuite parce que j'avais beaucoup de temps pour préparer mes scénarios car j'avais la chance de faire un service militaire plutôt tranquille (tous les soirs à la maison : un grand appart' qu'on louait à quatre et dans lequel on jouait régulièrement). Enfin, parce que j'adore l'univers d'Ecryme, un XIXème siècle bigarré d'une richesse incroyable.

Ce jeu n'a pas eu le succès qu'il mérite et il a disparu après deux suppléments. Lorsque Mathieu Gaborit, un des deux auteurs, a commencé à écrire les romans Bohème (chez Mnémos) je l'ai contacté pour savoir s'il n'avait pas de projets d'une deuxième édition. Et en effet, on s'est retrouvé à travailler ensemble, avec quelques joyeux auteurs, sur un Ecryme 2. Le projet n'a pas vu le jour, mais c'est grâce à lui que je me suis mis à écrire.

J'ai d'abord écrit des nouvelles : Crispin dans Jour de l'an 1000 chez Nestiveqnen, puis le Chevalier et l'Enfant dans Royaumes au Fleuve Noir. Et puis, lorsque le jeu Agone (chez Multisim, tiré d'autres romans de Mathieu) a vu le jour, j'étais dans le coin et on m'a proposé de travailler sur les premiers suppléments. Depuis ce moment, je participe régulièrement aux suppléments, lorsque mon vrai métier, très prenant, m'en laisse le temps. J'ai en particulier eu la chance d'élaborer la première campagne pour Agone, La Sentence de l'Aube, en collaboration avec mon ami et néanmoins homonyme Raphaël Bardas. En parlant de lui, je n'ai pas pu refuser quand il m'a demandé de collaborer à Capharnaüm, et surtout d'y écrire quelques nouvelles.

Dans la foulée d'Agone, j'ai dirigé l'ouvrage Abyme, le guide de la cité des ombres, paru aux éditions Mnémos. Le second opus de cette collection, Kadath, le guide de la cité inconnu, plonge cette fois dans l'univers de Lovecraft. Tous deux ont été adaptés par les 12 singes. Je travaille aujourd'hui sur le troisième dans la collection Ourobores.

Mais ce dont je suis le plus fier (juin 2011), c'est mon roman, sorti en juin 2011 et intitulé Eternity Incorporated, aux éditions Mnémos. Je nous y plonge dans un univers dystopique, un futur proche, si proche...

Voilà pour ma petite histoire. Je crois bien que je n'ai jamais arrêté de jouer et que je ne m'arrêterai jamais. En ce moment, je joue une fois par semaine en moyenne, à Agone comme meneur, à Dark Earth en campagne comme joueur, et à un tout un tas d'autres petites choses occasionnellement. Côté écriture, j'ai beaucoup de projets, pas tous du côté jeux de rôle... Si seulement j'avais plus de temps !

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Abyme
première édition
octobre 2000AgoneMultisim Editions
Art de la Conjuration
première édition
mai 2001AgoneMultisim Editions
Automnins (Les)
première édition
mars 2002AgoneMultisim Editions
Bestiaire
première édition
avril 2000AgoneMultisim Editions
Cahiers Gris (Les)
première édition révisée
janvier 2000AgoneMultisim Editions
Cahiers Gris 2 : les Organisations
première édition
février 2002AgoneMultisim Editions
Capharnaüm
première édition
octobre 2007Capharnaüm7ème Cercle
Fables et Chimères
première édition
novembre 2008Capharnaüm7ème Cercle
Inspiré 2 (L')
première édition
juin 2002AgoneMultisim Editions
RétroFutur
première édition
octobre 2002RétroFuturMultisim Editions
Sentence de l'Aube (La)
première édition
mars 2001AgoneMultisim Editions
Violon de l'Automne (Le)
première édition
juin 2002AgoneMultisim Editions

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 juin 2011.