Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Julien Lebbe

Auteur

Identité

Biographie

J'ai découvert le JDR à l'âge de 11 ans grâce au grand frère d'un de mes camarades de classe qui nous a invité à une partie de Rolemaster. Après cette première expérience, j'ai tout de suite voulu poursuivre et j'ai demandé à ma maman de m'offrir la boîte de base de l'Oeil Noir pour Noël. Je ne la remercierai jamais assez pour ça ! Après avoir maîtrisé quelques parties et acheté tous les suppléments, je décidais d'aller chercher un nouveau jeu avec mes économies d'argent de poche : une heure plus tard je revenais chez moi avec la première édition d'INS (vous vous souvenez de la boite toute noire avec ces symboles gothiques ?). Ensuite, un groupe de copains s'est vite formé autour du JDR et chacun est devenu maître d'un jeu. On a ainsi joué à JRTM, à Donjon, à Stormbringer, à INS et à Cyberpunk.

Plus passionné de Med-fan que des autres univers mais ne trouvant pas dans le commerce le jeu qui me plaisait vraiment, j'ai commencé à écrire mon premier jeu pendant les cours, me cachant derrière les bouquins de maths et de français pour ne pas être vu du prof, j'avais 13 ans. Pendant toute ma scolarité j'ai continué d'écrire et de perfectionner mon jeu qui restait éternellement en chantier. Après chaque partie où j'avais pris des notes sur les problèmes rencontrés, je changeais les règles pour les améliorer.

Ma vie s'est poursuivie ainsi dans la passion dévorante du JDR, au détriment de la scolarité par moment, mais avec le plaisir de ne pas vivre la même vie que le commun des mortels (les non-rôlistes quoi !). Après le Bac, j'ai tenté une année de droit (trois mois en vérité) ce qui a valu à ma mère la citation suivante (en reprenant Coluche) : "Il a fait trois mois de droit et tout le reste de travers..."

Cherchant ensuite avec difficulté un boulot "normal", je suis entré dans une formation de commercial dans le cadre d'un contrat de qualification. Je devais alors vendre des cartes postales publicitaires aux entreprises pour leurs publicité dans un réseau de diffusion sur Lille. J'avais du mal à être à l'heure le matin (entre les soirées grandeur nature de la Mascarade et les sorties entre potes, je ne dormais pas beaucoup) et ce n'était vraiment pas un boulot passionnant. Le jour où je me suis fait virer, mon ex-patron m'a dit : "maintenant vous aurez tout le temps que vous voudrez pour faire vos jeux de rôle !"

Suivant cette recommandation, je me suis rendu au magasin de JDR de Lille : Rocambole, dont le vendeur était un ami (et il s'appelle David "Davidou" Bauwens, l'illustrateur de Zombies). On a fêté mon licenciement autour d'un sandwich et il m'a dit qu'il avait un vieux projet qui traînait depuis un moment avec un ami à lui (Papi Marco) : écrire un JDR dans l'univers des films de zombies de George Romero. Comme j'avais droit à un an de chômage et qu'il savait que j'écrivais des jeux en amateur, il m'a demandé d'écrire le jeu alors que lui s'occuperait des dessins. On s'est lancé sur l'idée d'un Fanzine de 30 pages. Une semaine plus tard je suis revenu au magasin avec trente pages de notes et d'idées sur le background et les pouvoirs des zombies et on a décidé de passer à 80 pages. A la fin du mois j'avais décrit une partie du monde, des pouvoirs des occultistes et des zombies, et on était arrivé à 80 pages. Il manquait toujours les règles, un scénario, des PNJs, bref on s'est dit qu'on allait passer en 250 pages. Une fois le jeu terminé (six mois plus tard) on a commencé à chercher un éditeur.

J'avais sympathisé avec les gars d'Yggdrasil au monde du jeu et ils souhaitaient nous éditer mais leur jeu (Ji-Herp) ne marchait pas fort et on a eu peur de perdre Zombies en les laissant l'éditer sans avoir les fonds suffisants pour faire tout de suite des extensions. Dans le même temps David à été embauché par une société de jeux vidéos et j'ai rencontré son patron par hasard, alors que j'étais venu utiliser leur imprimante, la mienne ayant rendu l'âme. Denis (c'est le nom du patron) avait toujours voulu jouer au JDR mais n'avait jamais trouvé un MJ pour l'initier. On a organisé une petite partie et il a adoré. A la suite de cette partie il avait décidé de nous éditer.

Quand il m'a demandé ce que je voulais en échange, j'ai dit : "que tu m'embauches pour écrire la suite !". Et voilà comment je suis devenu un auteur vivant de sa passion... Depuis plus d'un an maintenant, j'ai co-écrit toutes les extensions de Zombies, et nous travaillons parallèlement sur un autre projet qui reste encore secret.

Je reçois beaucoup de mails de rôlistes me demandant : "comment fait-on pour devenir auteur de JDR ?". On m'a même demandé quelles études il fallait faire. Je n'ai pas connaissance d'une école du JDR, ni d'une filière qu'on pourrait suivre pour y arriver. Mon parcours est atypique et je ne donnerai qu'un simple conseil : allez jusqu'au bout de vos passions, ne vous découragez pas et vous y arriverez. Ce principe est résumé dans une phrase que j'aime beaucoup, extraite du cultissime Rocky Horror Picture Show, cette phrase est simple et vraie : Don't Dream It, Be It... Ne le rêvez pas, Soyez-le !

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Ecran Mortel
première édition
octobre 2000ZombiesJudaprod - Hydravision
Fait des Râles
première édition
novembre 2000ZombiesJudaprod - Hydravision
Momies
première édition
février 2001ZombiesJudaprod - Hydravision
Os & Cultes
première édition
avril 2001ZombiesJudaprod - Hydravision
Scenatorium
première édition
juillet 2001ZombiesJudaprod - Hydravision
Zombies
première édition
septembre 2000ZombiesJudaprod - Hydravision

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.