Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Momies

.

Références

  • Gamme : Zombies
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Judaprod - Hydravision
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2001
  • EAN/ISBN : 2-914407-03-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en bichromie à couverture souple de 96 pages.

Description

Les Momies sont des morts-vivants comme les autres ! Et elles ne sont pas négligées par la gamme Zombies, puisque ce supplément leur est entièrement consacré. On apprend dans le préambule qu'il existe trois sortes de momies : les momies incas, les momies égyptiennes, et les momies naturelles (comme celles retrouvées dans la tourbe ou les glaciers). Pour ces trois types, on distingue entre les momies anciennes, et les momies récentes. Les momies sont par nature plus puissantes que les zombies, aussi les auteurs conseillent de ne permettre que les momies récentes aux joueurs, sous peine de trop déséquilibrer le groupe.

L'historique prolonge la timeline du jeu : il décrit la période octobre 2011 - septembre 2012.

L'introduction présente brièvement le sujet du supplément, et donne des conseils de jeu pour les momies anciennes, dans le cas où le MJ déciderait d'intégrer un personnage de cette nature dans son groupe.

Le premier chapitre est consacré au momies incas : on y trouve un survol de l'histoire de l'Amérique du sud, la géopolitique de l'Amérique du sud du monde de Zombies, l'histoire et l'organisation de Pachacutec, la plus active et plus connue des momies incas, la vie quotidienne d'une momie ancienne, la description de deux échelons de l'organisation ouverts aux joueurs, une interview de Pachacutec, et un lexique de termes incas.

Le deuxième chapitre suit ce modèle, mais le sujet est cette fois les momies égyptiennes, et celle qui est prise à titre d'exemple est Akhénaton.

Le troisième chapitre aborde le sujet des momies naturelles. On y découvre les raisons chimiques de cette momification naturelle, les différences entre les momies liées à une civilisation et ces types de momies qui peuvent être issues de n'importe quelle culture, la vie de Angus McClannough, un highlander sorti récemment de sa tourbière et désormais engagé dans le combat contre les zombies aux côtés de sa descendante, Solène McClannough. Ce digne écossais livre également son interview.

Le chapitre quatre est consacré aux règles : on y trouve un résumé de la création de personnages, une liste de nouvelles armes, la création de momies, des métiers antiques, les pouvoirs des momies, de nouveaux rituels, et des ingrédients occultes.

Le dernier chapitre est un recueil de PNJ, parmi lesquels on trouve Pachacutec, Akhénaton, et Angus McClannough.

En annexes, on trouvera des synopsis de scénarios, et des feuilles de personnage adaptées aux nouvelles règles.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 juillet 2009.

Critiques

Nalesk  

La forme

96 pages de matos, toujours cette bichromie noir et rouge de la gamme, rien à reprocher de ce point de vue. Toujours un seul illustrateur (David Bauwens) crédité ; cela confère à l'ensemble une agréable cohérence graphique avec des illustrations immersives. C'est donc tout bon.

Ces illustration n'ont "que" dix-neuf ans, et pourtant je les trouve un peu moins racoleuses. Un peu seulement : sur les trois illustrations de femmes, chacune met leurs charmes en avant... Ce qui ne me gênait pas à l'époque me lasse désormais.

Je constate également qu'entre le chapitre sur les momies sud-américaines et celui sur les momies égyptiennes, une police plus petite a été utilisée pour les secondes (en plus d'un interligne réduit). Trois pages d'écart entre les deux, c'est pardonnable ; trois pages avec plus de texte, c'est dommage pour les infos. Je pense que cette différence est surtout due à l'(in)accessibilité de sources sur le sujet au moment de la rédaction (pour situer, Wikipedia a été créée à peu près au moment de la sortie du livre...)  plus qu'à une volonté de hiérarchiser l'information. Au moins, ça pousse à s'intéresser aux Amériques précolombiennes, et il y a de la matière, mais je digresse.

Bref, dans l'ensemble, c'est dans le style de la gamme, coquilles incluses. La constance formelle est indéniable et il y a des améliorations.

Le fond

La chronologie avance, avec ses incohérences... et ses fulgurances (l'homme politique qui gagne en popularité en poussant la chansonnette à la télé... je crains régulièrement que l'on en arrive là et un certain animateur vedette pousse autant qu'il peut pour ce faire...).

Le supplément propose plein de choses, en fait. Les trois principales, ce sont les différentes momies : égyptiennes, sud-américaines et naturelles... Mais il y a également la possibilité de jouer une momie antique ou une momie récente pour les deux premières. Chaque continent a sa momie en chef et l'organisation secrète qui va avec (et même une piste égyptienne dissidente). Les trois PNJ majeurs sont présentés en détails et à l'aide d'une interview qui permet d'avoir leurs opinions sur les deux autres. C'est pas mal...

Un nouveau tableau d'armes -le tout regroupé sur une page- apparaît. Je reconnais que c'est amusant (le tire-bouchon, le nain de jardin, le rotofil et le fer à repasser (chaud) font leur entrée en scène. Reconnaissons que, dans le cadre de la lutte contre les zombies, c'est typiquement le genre d'armes qu'un-e PJ est susceptible d'utiliser.

Tout un chapitre reprend les règles de création de personnages ainsi que les ajustements pour les momies et leurs pouvoirs et rituels (et même compétences...), et ajoute les règles de  création de métiers. Était-ce bien nécessaire ? Le jury délibère toujours. Cela peut avoir son utilité lors de la création d'un groupe, pour qu'il y ait plus de livres autour de la table. Mais au-delà ?

Un nombre certain de pouvoirs des momies -ainsi que leurs nouveaux rituels- sont liés au système Ultra-Réaliste-Qui-Tue et ses cases de santé. C'est dommage, car cela ne va pas vers la légèreté technique...

Une galerie de 6 PNJ suit un "bestiaire" ; le livre se conclut sur tout un tas de synopsis de scénario à travailler par le MJ et enfin de nouvelles feuilles de personnages incluant les nouvelles compétences...

Tout ça permet plein de choses : jouer avec ou contre les zombies/momies, en ajoutant encore des sociétés secrètes (Nous sachons !), ouvertes aux joueuses ou non, ou... en s'en fichant royalement !

Toutefois, cet ouvrage coutait 16 € à l'époque ; d'après le convertisseur de l'INSEE, ça équivaut à 20,54 € en 2019 ; pour quoi ? Une table d'armes ?

J'avais accueilli ce suppélment avec enthousiasme mais, au final, c'est pas si génial. Quasiment la moitié des pages portent sur des sujets techniques, sans toutefois être rébarbatif à aucun moment. L'ensemble du livre se lit très bien, notamment les passages plus encyclopédiques. C'est déjà ça.

Critique écrite en avril 2020.

 

On laisse vraiment n'importe qui revenir de l'Au-Delà ! La gamme de Zombies (pour des soirées mortelles) s'est enrichie de 96 pages pour le moins inattendues puisqu'elles proposent d'inviter les morts vivants à bandelettes. Alors, simple parodie de la lignée White Wolf ou supplément vraiment original ?

Pour faire simple disons qu'il y a trois types de momies : sud-américaines, égyptiennes et naturelles. Les deux premières sont fédérées autour de leaders charismatiques et ambitieux. Pachacutec, ancien dirigeant de l'empire Inca au XVe siècle, entend bien restaurer son vieux tissu de croyances dans lequel il serait au sommet de la pyramide. Akhenaton, pharaon réformateur du XIVe siècle avant Jean-Claude, s'est relevé dans l'Egypte qu'il compte bien reconquérir également. Mais ayant gagné en philosophie et en humanisme, c'est avant tout au bien d'autrui que ce dernier pense. En bref, ces deux seigneurs momies que tout oppose ne semblent partager qu'un seul tronc à l'église : l'éradication des zombies. Les chapitres de background décrivent l'histoire et la mythologie de ces nouveaux berceaux, leur situation géopolitique actuelle, l'histoire personnelle de Pachacutec et d'Akhenaton, les détails de leurs organisations respectives, la vie quotidienne et contemporaine des momies ainsi qu'un lexique. Le tout est très bien fait, très intéressant et toujours utile, vous évitant d'être historien spécialisé pour pouvoir en profiter de façon crédible.

À côté de ça il y a les momies dites " naturelles " : tu te balades en montagne, tu glisses, tu meurs, tu restes pris dans la glace, un beau jour tu reviens du pays des morts, tu décongèles et le tour est joué. Avec le désert et le marécage c'est le moyen le plus sûr de devenir une momie (comme milieu favorable j'aurais bien rajouté l'espace...). Là, pas d'engagement particulier, pas d'organisation.

On enchaîne sur le pourquoi des momies qui se réveillent (et accessoirement des zombies) mais pas de quoi se relever de la tombe, ça manque franchement d'imagination (comme ma blague) et ça ne rajoute pas de dimension plus métaphysique aux intrigues du jeu. Suit la partie technique. Fondamentalement, la différence entre un zombie et une momie est très mince : le premier pourrit et se sustente au goût du sang et de la cervelle ; la seconde pas. Voilà. Et elle est plus forte aussi.

Original, pas trop. Intéressant, certainement. Incomplet, un peu. Il manque un cadre de jeu et de campagne basé sur des momies. Ç'aurait été plus utile que les pages de résumé des règles de création de perso, de l'aide de jeu pour créer de nouveaux métiers, ou même des synopsis de scénarios dont plus de la moitié concerne les zombies. Mais en-dehors d'une relecture moyenne, c'est bien le seul vrai reproche que je fais à ce supplément de qualité.

- Hannover Fist

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques