Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Ecran Mortel

.

Références

  • Gamme : Zombies
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Judaprod - Hydravision
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2000
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à quatre volets, livret agrafé de 32 pages, et 6 feuilles de personnage en papier glacé.

Description

Ce premier supplément pour Zombies est un écran en couleur des deux cotés, avec toutes les tables issues du livre de base disponibles pour le MJ, afin de gérer les combats, les rituels magiques, la putréfaction et les pouvoirs de zombies. Coté livret, les 32 pages sont bien occupées : après une page d'errata de règles concernant le livre de base, le plus gros est constitué d'un scénario, Un oeil dans mon Martini. Celui-ci est orienté enquête, et constitue la suite du scénario contenu dans le livre de base, Barbecue Mortel. Tous les PNJ sont soigneusements décrits, et une aide de jeu complète concernant le club privé "Urwas Bephet" à Paris, permettra de mettre en scène ce lieu au cours du scénario, grâce à une description complète du club et du personnel... pas toujours très catholique.

Les quatre dernières pages du livret sont denses et contiennent les règles pour gérer des courses-poursuites, table des accidents à l'appui, entre des véhicules aussi divers que variés (VTT, hélicoptère de combat, etc.). Enfin, les fiches de personnages séparées évitent d'avoir à scalper son livre de base ou d'en briser la reliure. De plus, elles sont personnalisées pour chaque tranche d'âge de personnage humain (p'tit gars, p'tite fille, vieux, vieille, etc.) ou zombie, et l'on trouve également les feuilles de combat et de rituel.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 juillet 2009.

Critiques

Coredump  

Rien à redire sur cet écran pour Zombies. Les illustrations sont toujours superbes, et complètement dans l'ambiance. Les règles simples et efficaces, privilégient l'aspect "fun" et les courses-poursuites sont justement ce qui manquait pour égayer vos parties.

Le scénario poursuit celui du livre de base, et avec l'aide de jeu fournie, il vous procurera de grands moments de jeu. Un bon début pour la gamme Zombies !

Raistlin  

Cet écran permet de voir le respect que judaprod porte aux joueurs: non seulement l'écran est beau coté joueur et pratique coté mj, mais en plus il est accompagné d'un livret sympathique et de fiches de personnages variées. Pour un achat obligatoire judaprod soigne sa gamme et ne prend pas ses joueurs pour des tirelires adeptes du racket. Rien à ajouter, cet écran est vraiment mortel...

Vlad  

Coté joueur l'écran est superbe et met bien dans l'ambiance, coté MJ, il est très complet sans être excessif et c'est agréable. Le scénario est bien fait mais la réunion avec tout ces magouilleurs politiques est pas facile à gérer. C'est tout de même jubilatoire et ça ouvre les portes d'une belle campagne. On a une aide de jeu sur le club du scénar, ça tombe bien, les joueurs pourront y revenir. Aussi des règles de course-poursuites très complètes, avec les différentes carac des véhicules (du 4x4 à l'avion de chasse.

Et encore de belles fiches de perso, pour avoir la sienne qui ressemble pas au voisin. Ca évite de scalper le livre. Pouf, j'en reviens pas, et c'est qu'un écran !

bepher  

Déjà, j'ai eu ce supplément gratoche (j'ai fait un critique à mon jet de baratin sur mon vendeur "allez, t'façon t'en vends jamais des bouquins de JdR, et surtout ce truc là, y'a personne qui y joue, j't'ai déjà acheté plein d'autres trucs...) ce qui est appréciable.

L'illus est jolie, malgré des couleurs trop tranchées, trop nettes, pour un jeu comme zombie, mais ça reste dans le ton. Le dos est bien organisé, et assez complet ; les fiches sont complètes, pratiques, et nombreuses. Et en couleurs s'il vous plait!

le livret,avec son errata, son scénar ma foi fort sympatoche et ses deux aides de jeu est fort complet. Y'a à boire et à manger. C'est beaucoup plus consistant que ce que l'on trouve habituellement avec un écran.

Bref, c'est du bon travail, les gars de judaprod ne se sont pas foutus de notre gueule.

 

Premier supplément et figure imposée du jeu de rôles, l'écran pour Zombies est paru. Comme d'habitude quatre volets en couleur, une bien belle illustration - mate pour l'occasion - collant parfaitement à l'esprit du jeu. C'est plastifié, souple mais ça ne gâche rien. Côté MJ il y a tout ce qu'il faut : du résumé des processus de rituel jusqu'à la table de putréfaction en passant par le combat - simple et "de la mort qui tue".

Bref, il est très cet écran. En plus de ça une demi-douzaine de feuilles volantes, glacées et en bichromies sont fournies. Il y en a une pour chaque type de personnage et pour chaque sexe : petits vieux, ados, adultes et gamins. Rajoutons une feuille de zombie, deux de combat et une de rituel et ça évitera d'ouvrir le bouquin de base pour les photocopies.

Encore ? Bon, bah et un livret de 32 pages ça vous dit ? Ça tombe bien parce que dans celui-là, en plus des errata, on a le droit à un petit scénario. Il est prévu pour faire suite à l'intro des règles mais vous pourrez très facilement l'adapter pour commencer directement par celui-là. L'intrigue est plutôt basique mais il y a de quoi faire quelque chose de sympa avec cette première immersion dans le milieu huppé et secret de Paris en 2010. Pourtant, même reproche que pour le scénario des règles : quand on pense "zombies" on s'attend à autre chose, du coup ça frustre un peu mais ça devrait vous faire comprendre que le jeu ne s'attache pas à retranscrire les clichés du cinéma fantastique (à la différence de All Flesh Must Be Eaten) et fournit une toile de fond que l'on attend de voir développer par les suppléments.

Le club privé Urwas Bephet mis en scène dans l'histoire est ensuite décrit avec l'ensemble de son personnel et on termine sur une aide de jeu très sympa permettant de gérer les courses-poursuites avec intervention du décor et gestion des options.

Vous l'aurez conclu vous-mêmes : il y a à boire et à manger dans cet écran et l'investissement vaut le coup. Affaire à suivre donc.

 

Décidément, ils ne lésinent pas sur la qualité, les p'tits gars de Juda Prod ! Témoin, ce magnifique écran quatre volets recouvert d'un vernis mat des plus élégants. L'illustration, de très bonne tenue, exprime à merveille ce savoureux mélange d'humour bête et méchant et d'ambiance de coproduction franco-italienne qui fait toute la richesse de Zombies. Un regret ? La souplesse excessive du carton, peut-être. En revanche, les tableaux intérieurs sont en bichromie. tout comme les dix nouvelles fiches de personnages "custom" glissées à l'intérieur.

Le mince livret qui accompagne l'écran propose un bref scénario, Un oeil dans mon Martini, ou comment la mort d'un inconnu en smoking sur leur perron va amener les personnages à participer à un cocktail mortel dans un club privé parisien. De la pure série Z, joyeusement parodique et truffée de références (mention spéciale aux trois clubs de l'occultisme, l'Urwas Bephet, l'Uhnal Nazrar et le Doriel Dienvé; je vois qu'on apprécie les mêmes films !). Le tout doit pouvoir se jouer en une soirée.

Une aide de jeu de six pages vient compléter ce supplément par des règles de courses-poursuites simples et pratiques d'utilisation. Ca manquait ! On va enfin pouvoir se tirer la bourre avec des flics zombies en 308 gonflées...

Grégory Molle - Casus Belli n°5

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques