Contenu | Menu | Recherche

Dans le jdr, il y a plus d'égo que de talent

Fait des Râles

.

Références

  • Gamme : Zombies
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Judaprod - Hydravision
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2000
  • EAN/ISBN : 2-914407-02-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en bichromie à couverture souple de 144 pages.

Description

Fait Des Râles est un supplément de contexte s'attachant à décrire l'Europe de 2011, et la place qu'ont les zombies dans cette société - c'est-à-dire, essentiellement, qui en ignore l'existence, qui les combat, qui les utilise, et qui manipule qui.

Après un historique de la région couvrant la tranche octobre 2010 - septembre 2011, le premier chapitre aborde le sujet des institutions européennes : politique, partis, justice, politique spatiale européenne (on apprend l'existence du projet Eden, qui vise à la construction d'une station orbitale européenne).

Le chapitre deux s'attaque aux forces armées : armée européenne, police européenne, agence de renseignement, présentent les unités classiques et d'élite de la force de frappe européenne.

Le chapitre trois présente l'état de la presse en 2011 : presse officielle, presse indépendante, et police de l'information et du Net.

La vie quotidienne détaille pour trois classes sociales (les riches, les classes moyennes, et les pauvres), à quoi ressemble la vie d'un européen, les relations avec les zombies, des exemples d'habitations, etc...

Les forces parallèles s'attaque à la Résistance du mystérieux Quentin, la Mafia, et les Yakuzas.

Les Zombies en Europe est un chapitre sur la typologie des zombies : on y trouve la répartition des zombies selon leur origine (âme en peine, occulte, nucléaire, etc.), les différents types de zombies intelligents, et la vie quotidienne des zombies selon leur cause de non-mort.

Les particularités des pays européens (53 pages) est une description pays par pays de l'Union Européenne, présentant pour les plus importants les villes et zones d'intérêts locales.

Le huitième chapitre présente les fiches de PNJ d'importance, de Quentin au célèbre occultiste Nathaniel Nastan.

On trouve ensuite trois scénarios : Voyage en Grèce qui est le deuxième volet de la campagne commencée dans le livre de base et l'Ecran Mortel ; L'encéphalie zombiforme bovine est un court scénario jouable par des humains ou des zombies ; Les Morts aux trousses s'adresse à des personnages n'ayant pas connaissance des zombies, et exploite plusieurs des secrets dévoilés dans le supplément.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 juillet 2009.

Critiques

Raistlin  

Ce premier supplément augure du meilleur pour la suite de la gamme: il est beau (très bien illustré), les erreurs de maquette diminuent et il est très complet pour l'europe.

C'est la que j'enlève un dé: je trouve que l'europe est un cadre trop vaste et que certains pays sont survolés un peu vite (Portugal, R.U.). Mais pour une campagne en France ou en Flandres c'est parfait.

Bref un supplément bien sympathique et très correct qui frise l'excellence par un choix d'échelle géographique trop large. Rien de grave donc, Judaprod continue sur sa lancée et le niveau ne baisse pas ce qui est rare.

Kyorou  

Sans qu'il soit abominablement mauvais, ce supplément m'a profondément déçu. J'avais déjà critiqué le franco-centrisme du livre de base. Ce défaut prend ici des proportions calamiteuses. C'est à croire que ses auteurs n'ont jamais mis un pied hors de France.

Le chapitre sur le système politique européen en est symptomatique. Même survolé de très haut, ledit système montre une ressemblance nette avec... le système français. Même chose pour les partis politiques (qui sont sauvés en partie par le ton vinaigré avec lequel ils sont présentés). On apprend au passage qu'en 2010 la capitale de l'Europe est... Strasbourg ! Décidément, il y en a qui ne désespèrent jamais.

Les chapitres sur la vie quotidienne, les Zombies et la presse sont drôles et agréables à lire (même si on n'échappe pas aux clichés habituels). Quant à les exploiter...

Le tour d'horizon des pays d'Europe ne tient quant à lui pas ses promesses. En effet, seuls deux pays sont décrits. Sur les autres, on ne dispose que de quelques bribes qui tiennent généralement de l'anecdotique et du cliché. Le pays le plus largement décrit est, bien sûr, la France. La République des Flandres suit, et c'est là que le bât blesse. Outre le fait que la formation de l'état en question est une impossibilité politique et culturelle, l'article qui lui est consacré montre encore une fois la méconnaissance totale de ses auteurs de la région (mise à part bien sûr, de sa capitale : Lille -évidemment, ça ne risquait pas d'être Anvers ou La Haye...). Je suppose que la langue officielle de ladite république (qui ne risquait pas d'être une monarchie, malgré la présence de trois dynasties distinctes dans les pays concernés) sera le Français.

Le supplément se finit sur trois scénarios qui vont de l'oubliable (les vaches zombies) au sympa (les morts aux trousses) en passant par le passable (la suite de celui de l'écran).

En résumé, c'est loin d'être top. Moralité : avant d'écrire un supplément sur l'Europe, il vaut mieux se documenter un minimum.

Re.Ve  

En craignant de ne pas être original, je vais être du même avis global que les autres critiques, c'est-à-dire que l'idée du supplément est bonne, il y a de très bons passages, des PNJ de toutes sortes, mais le traitement réservé aux différents pays d'Europe est assez limite à mon goût...

Sorti de France, il est pas facile de se balader en Europe, on ne sait pratiquement rien... Et quand on sait quelque chose, c'est assez limitatif pour empêcher d'y jouer (qui a dit la Suisse ?).

Pour résumer, il y a du bon, mais le niveau a fortement baissé depuis le livre de base...

 

Déjà la dernière fois j'avais l'air fin à bouquiner les règles de base dans le métro mais là, avec une couverture rouge ornée d'une blague carambar (j'aurais pas cru qu'ils oseraient) c'est fini, je suis grillé à la sortie des églises. Ce que je faisais à la sortie de l'église ? Parlons d'autre chose... Tiens Zombies par exemple. Si je vous résume ce premier supplément en disant qu'il s'agit d'une description de l'Europe Fédérale en 144 pages, à laquelle on aura rajouté des zombies, trois scénarios et une bonne dose d'humour, je suppose benoîtement que ça ne va pas suffire ? Non ? Je l'savais...

Alors ça commence par un petit cours de citoyenneté faisant autant honneur aux forces armées qu'aux institutions. On essaye ensuite de nous convaincre du pourquoi la population ignore que les zombies sont partout. Mouais, bon, c'est tout de même intéressant de savoir comment procèdent les organismes de contrôle et puis ça colle à l'ambiance du jeu après tout. Mais je préfère de loin la description du quotidien sordido et totalitaire des différentes couches sociales qui sont aussi colorées et humoristiques qu'évocatrices. Avec son panaché de clichés ciné, c'est pratiquement tout ce dont vous avez besoin pour faire ressortir la personnalité du jeu.

Ça ne s'arrête pas là mais après c'est plus mitigé : on a des chapitres chouettes et concis comme celui sur les forces parallèles (prenez la page 37 par exemple - rien que la liste des actions de la résistance ce sont autant d'idées de scénarios). On a des chapitres pas trop mal comme celui sur les zombies en Europe, seulement le " en Europe " ne se justifie pas tant que ça (redites et précisions sur les archétypes, motivations, nouveaux pouvoirs). On a aussi le survol des différents pays européens or c'est là que j'ai été un brin déçu : d'une part le traitement est inégal (bon courage pour jouer au Portugal), d'autre part il manque parfois ce petit trait de quotidienneté qui me plaisait tant quelques pages plus tôt.Enfin, la description des personnalités évoquées est bien foutue et j'en ai autant à l'égard des scénarios. Le premier fait suite à celui de l'écran, le troisième est très correct et seul le second à base d'ESB ne semble là que pour l'anecdote.

Qu'on ne s'y trompe pas : Fait des Râles est un supplément complet, souvent marrant, parfois lourd (les acronymes comiques ça va bien 5 mn) mais toujours utile. À dévorer les yeux presque fermés.

- Hannover Fist

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques