Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Alchimie du Jeu 2014

Par Jicey

Rubrique : Reportages
Date : 20 mai 2014

Depuis 2002, chaque année, Toulouse accueille son salon Alchimie du Jeu, organisé par une foule de bénévoles structurés en association Loi 1901. De 800 participants installés dans un modeste centre d'animation de quartier en 2002, le salon a inexorablement grossi à chaque édition pour atteindre 15 500 visi-joueu(r/se)s cette année, remplissant à ras bord deux grands halls du Parc des Expositions de Toulouse.

Le festival fait la part belle aux jeux de société (plateau, cartes, grands classiques), mais toutes les formes de jeu (non-vidéo) sont représentées : depuis l’éducatif Kapla, jusqu’à la figurine, en passant par les batailles d’X-Wing, des matchs de quiditch, ou des batailles costumées à grand coup d’armes en latex !

Cette année le festival a été marqué par une vaste extension de l’espace dédié au JdR : environ un tiers du hall 7 lui était consacré, à côté des figurinistes et des GNistes. Ce qui représentait pas moins de 20 tables pouvant accueillir confortablement six personnes qui avaient été déployées sur 3 jours, animées par une foule de MJ bénévoles (dont votre serviteur).

Les tables étaient ouvertes à tous pour des parties de 3 ou 4 h, et on a vu beaucoup de débutants être initiés (y compris des enfants) à côté de tables de joueurs occasionnels, voire de quelques vétérans. Il y avait également des tables avec sourds/malentendants - chapeau bas pour l’interprète que j’ai aperçu en train de signer à toute vitesse un MJ particulièrement volubile.

Le choix de parties était très éclectique avec de grands classiques (Pathfinder, Vampire, COPS, AdC…) , des nouveautés en pleine promo : Krystal, Star Wars EoE, Lames du Cardinal, Hexagon Universe, Z-Corps…) et bien d’autres (Night Black Agents, Keltia, Wastburg, Metal Aventures, Esteren, Nephilim 4, Necropolice, Shade, Trône de Fer, Anneau Unique... Mention particulière à l’organisation pour les séparations en bois, entre chaque table de jeu, apportant une certaine dose de confort sonore.

A la rubrique VIP on notera la présence des deux Jérôme toulousains de renom, maniant aussi bien les dés pour faire découvrir leur dernier bébé, que le stylo à autographe :

Les toulousains de Edge étaient bien sûr aussi de la partie, ayant fourni au salon moult matériel ludique, et observant en toute discrétion l’accueil du public à leurs jeux. Avec le lourd investissement que représente la licence Star Wars, Stéphane aka Erkenrath était anxieux d’avoir le retour des joueurs découvrant le GROG d’Or 2014 via le Kit d'Initiation. Mais l’éditeur le plus visible sur l’espace JdR était sans nul doute 7e Cercle avec de grandes bannières Keltia et Fading Suns du plus bel effet, et la présence en continu de Neko et Florrent themselves. Installés au vaste stand Jeux du Monde, d’autres auteurs ou dessinateurs (Nicolas Jamme pour Esteren ou Martin "Maroon" Tourné pour Adventure Party par exemple) se prêtaient volontiers au jeu de la dédicace.

Au final, 20 tables x 5 joueurs x 6 créneaux horaires, conjugué à la gratuité de l’entrée, c’est pas loin de 600 joueurs à qui les MJ ont pu transmettre le virus du JdR. Efficace non ? Ok j’exagère un peu, à certaines heures toutes les tables n’étaient pas remplies, et certains joueurs ont sûrement fait plusieurs parties, mais j’ai noté que la plupart des joueurs étaient débutants ou n’avaient que très peu joué aux JdR.