Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Yann Lefebvre

Auteur

Traducteur

Auteur amateur

Identité

Biographie

Il y a longtemps, dans un supermarché Mammouth, pas très loin des corons du Nord... Une petite incursion dans le rayon jouets pour découvrir une boîte étrange avec de beaux héros germaniques, l'Oeil Noir ! Ça avait l'air aussi classe que mon dernier achat, la boîte de Chill, le manoir des ténèbres, dont j'ai longtemps cru être l'unique possesseur. Je passe sur les tentatives désespérées pour faire jouer mes camarades, peu enclins à se catapulter en prisonniers de l'Auberge du Sanglier Noir... Pendant longtemps, il a fallu développer mon aptitude aux personnalités multiples pour assouvir ce nouveau vice tout seul, faute de joueurs. Et depuis, difficile pour moi de ne pas être MJ et auteur de scénarios, Mammouth ayant fermé peu après le concert de Corbier dans ses murs.

Il faudra attendre les années fac pour rejouer une trentaine de fois la fameuse Auberge, dans tous les états, positions et à toutes les heures possibles. Le réservoir pourtant conséquent de jeux n'y suffisait plus, et pour le soir, il fallait que je griffonne des "jeux mystères"-maison pendant mes cours d'histoire, traduire des codes secrets en latin médiéval, et, perversion suprême, utiliser mon mémoire de maîtrise pour guider mes joueurs dans les affres des visions de la mort au Moyen-Age (sic).

Cela va beaucoup mieux aujourd'hui (octobre 2006). Ces années tumultueuses ont laissé des traces. Crimes est de celles-là. Après une publication très sommaire sur le Net, une entrevue dans le Paris nocturne avec Victorio (mais pas à Pigalle) et un concours de la BAP en poche, le jeu amateur pouvait tranquillement cheminer vers une micro-édition. Cependant, l'invocation était trop forte, le monstre s'est emballé et, faute de moyens pour lui donner une réelle envergure, nous nous sommes redirigés vers l'éditeur Caravelle qui s'est bâti en même temps que nous. Depuis, je dirige avec Victorio les Ecuries d'Augias, pour mettre en forme les projets qui nous tiennent à coeur.

Mais je ne vis pas du tout du jeu de rôle. C'est peut-être mieux ainsi, j'aurais du mal à dépendre financièrement d'une passion, cela me rendrait stérile. Pour l'instant, les bénéfices des Ecuries sont bloqués pour financer les nouveaux projets et la suite de la gamme.

Bizarrement, j'ai très peu de jeux préférés aujourd'hui (octobre 2006). Sans doute par manque de temps, je m'investis rarement dans la maîtrise d'un jeu, c'est plus de la curiosité. Je citerais ceux qui ont bercé mon imaginaire : Warhammer, Vampire, Kult, Elric. Je citerais aussi des références pour moi sans lesquelles Crimes serait resté au stade de la Chimère : Exil, Te Deum ou Pavillon Noir. Pour ces derniers, ce sont les jeux mais aussi les projets qui m'ont fortement impressionné.

A chaque fois que mon éditrice me menace, je me déplace et je fais jouer Crimes en convention ou à ceux qui en veulent. Sinon, je ne joue jamais (manque de temps, manque de cobayes dans le coin).

J'aime beaucoup corriger les écrits des jeunes avec un stylo rouge. Sinon, je ne fais plus grand chose, mis à part dévorer des livres et embêter les bibliothécaires de Montbéliard. Ma télé me fait la tête car je ne la regarde plus. Maintenant que Paris m'a relâché, je pars marcher des heures avec ma femme dans la nature. Il n'y a finalement que ça de vrai.

La genèse de Crimes reste gravée dans ma mémoire, parce que le projet a franchi toutes les étapes de l'amateurisme au semi-pro, malgré toutes les Cassandre qui ont tenté de nous dissuader de vouloir aller trop haut. C'était devenu une affaire personnelle suite à un deuil familial. Il est vrai que l'accouchement du livre s'est fait avec césarienne et aux forceps, mais nous y sommes arrivés. Je ne sais toujours pas comment, mais on y est arrivé !

Nous avons encore pas mal de choses à dire sur Crimes. Et surtout, nous souhaitons intégrer au maximum les souhaits des lecteurs à son sujet, fonder avec eux une vraie communauté. Il y a deux jeux en projet, mais j'ai promis de garder le silence, sinon, on me mettra au nettoyage des Ecuries (et ça risque d'être long). Je fais donc quelques infidélités en aidant quelques projets par ci par là, et collabore avec une agence événementielle parisienne (Nix Nox), afin de diversifier les plaisirs.

Pour en savoir plus :
http://www.phasms.com/kub3/article.php3?id_article=199
http://chrysopee.net/index.php?rub=0&art=Affiche_Article&ID=788
http://www.scifi-universe.com/fiche_personne.asp?per_id=5577

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Aube de Sang
première édition
juillet 2009CrimesEcuries d'Augias (Les)
Bréviaire XIV : Azteca
première édition
juin 2008Trinités12 Singes (Les)
Bréviaire XV : Dust'n Blood
première édition
août 2008Trinités12 Singes (Les)
Campagne Tezcatlipoca
première édition
avril 2009Trinités12 Singes (Les)
Crimes
première édition
septembre 2006CrimesCaravelle
Fabrique de l'Horreur (La)
première édition
février 2007CrimesCaravelle
Fantômes de Sel
première édition
février 2011CrimesEcuries d'Augias (Les)
Jouer avec l'Histoire
première édition
avril 2009Documentation & EtudesPinkerton Press
Kit de Démonstration
première édition
janvier 2006CrimesEcuries d'Augias (Les)
Livret de Découverte
première édition
mars 2014CrimesEcuries d'Augias (Les)
Mon Meilleur Ennemi
première édition
octobre 2007CrimesCaravelle
Notes de Carter (Les)
première édition
septembre 2006CrimesCaravelle
Oseille des Héritiers (L')
première édition
septembre 2007CrimesEcuries d'Augias (Les)
Paris, Ombres et Lumières
première édition
avril 2008CrimesCaravelle
Traducteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Don't Lose Your Mind
première édition
mai 2013Don't Rest Your HeadEcuries d'Augias (Les)

Jeux Amateurs

Jeu
Statut
CrimesEn développement
SamsaraInconnu

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 mai 2010.