Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Sofiène Boumaza

Auteur

Identité

Biographie

Bon, alors par quoi on commence... En fait j'ai découvert le jeu de rôle... dans ma tête, quand gamin je me faisais des films pas possibles avec des gros méchants et des super gentils. Je passais plus de temps à créer des bases qu'à jouer dedans. Sinon, concrètement (désolé, j'ai une formation d'historien alors je remonte, je remonte...) ça a commencé avec les livres dont vous êtes le héros. Ah, le Labyrinthe de la mort, l'art du Magnakaï et la Voie du Tigre ! De grands moments à mettre au même niveau que la découverte de Tolkien quelques années plus tard...

Après, parcours "classique" si l'on peut dire, avec les boîtes rouge, bleu foncé et bleu ciel de D&D. En fait c'est là que ça a commencé à se gâter : je me suis aperçu que je préferais créer des personnages avec leurs domaines et leurs châteaux que d'aller latter du gob dans les tréfonds des donj' (c'est nul, on voit rien dans les donj'...). Quelques petites parties de D&D, de Star Wars (... version D6, la seule, la vraie) et de Shadowrun.

La vraie "découverte" (si l'on peut parler de découverte) c'est en cité U. Plein de jeux joués en one shot (INS/MV, Nephilim, Delta Green, Château Falkenstein, Bloodlust, L5R...) et quelques campagnes, dont la monstrueuse Dark Stryder à Star Wars, expérience que je souhaite à tout rôliste ! C'est là que j'ai commencé à créer des campagnes (oui, j'ai le défaut de tout voir en trop grand sans passer par la case départ) et à modifier les règles sur mes premières parties en tant que MJ...

ApoKryph, ben en fait c'est surtout une rencontre avec les dessinateurs du jeu. J'avais plein de projets commencés, des scénarios de BD, un roman-univers de Space-op, et des notes sur un jeu Dune maison. J'étais objecteur de conscience avec rien à faire de mes journées et un accès illimité à internet... En me baladant sur le net j'ai croisé les illustrateurs qui ont tout de suite été partants. Rien de concret n'avait été écrit, les idées évoluaient dans ma tête. J'ai créé une mailing-List et les dessineux ont commencé à produire. Conscient qu'un jeu n'a d'avenir qu'avec un visuel attrayant, je ne me serais sans doute jamais lancé sans cette rencontre. Le concept du jeu était inédit en jdr, c'était une certitude, de même que j'étais convaincu de l'interêt des thèmes chrétiens et archéologiques avec les succès du Troisième Testament et d'autres ouvrages dans la mouvance.

Commence alors une longue année de travail monacal, solitaire faute d'avoir trouvé des collaborateurs pour les textes, faite de doutes et d'acharnements. J'ai créé le site dès les premiers concepts du jeu sortis de ma tête, sous la forme d'une plaquette à destination des futurs joueurs et éditeurs... hum. Le jeu avait une superbe couverture, un logo, une feuille de persos, et quelques illustrations. Je voulais le jeu pro, destiné à évoluer sur la trame de départ, bref, un jeu pour lequel il faudrait un éditeur tel que Multisim. Je m'imaginais ApoKryph enrobé du superbe design Multisim. Raté, Frédéric Weil trouva le concept intéressant, mais je pense qu'ils commençaient déjà à boire la tasse. J'ai réalisé alors que le milieu du jdr ne bossait qu'en interne...

Commencent alors de longues heures à diffuser l'info sur le net, les sites, les forums, les conventions. Dur, dur d'intéresser quand on n'a pas encore le bouquin dans les pattes. Sans mauvais jeu de mot, il faut vraiment avoir la foi dans son projet quand on bosse tout seul dessus... Cela m'a quand-même permis de rencontrer tout le microcosme du jdra, fait de trucs simples et de leviathans hyper aboutis. J'espère que certains vont tenter l'édition...

Dernière étape, la mise en page. Je voulais un truc de type parchemin avec de belles écritures, un truc Multisim. Mais bon, j'étais chez moi avec mon petit logiciel de mise en page qu'il fallait apprendre à dompter. Galère, galère. Enfin l'impression, et là, halleluja, "le livre a quand même une super gueule", que je me dis ! Première étape enfin là, devant mes yeux, mon travail achevé, dans mes papattes. La suite se présente bien. Les jeux évolutifs marchent en ce moment avec des COPS et autres Orpheus. Bon, malheureusement je n'ai pas les mêmes moyens, mais l'édition du bouquin de base montre que si on veut, on peut.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Apokryph
première édition
octobre 2003ApokryphSofiène Boumaza
Ecran
première édition
mai 2004ApokryphSofiène Boumaza
Index Librorum Prohibitorum
première édition
mars 2005ApokryphSofiène Boumaza
Index Librorum Prohibitorum
deuxième édition
juin 2005ApokryphSofiène Boumaza

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 19 octobre 2012.