Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Index Librorum Prohibitorum

.

Références

  • Gamme : Apokryph
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Sofiène Boumaza
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2005
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 14 pages.

Description

Ce supplément propose une présentation de "l'Index", un ouvrage lié à la sinistre inquisition de la Renaissance et à l'Opus Dei. Il s'agit d'un livre contenant la ligne directrice de l'église, dans toute sa pureté et sa dureté.

Après une courte présentation "Histoire" (4 pages) retrace l'histoire de l'Eglise sous l'angle de sa lutte idéologique notamment contre les écrits apocryphes, de et la censure contre les ouvrages jugés dangereux. On retrouve un petit récapitulatif des auteurs censurés, parmi lesquels beaucoup des grands auteurs classiques français. Il faudra attendre le 20ème siècle pour que l'Eglise se recentre sur la religion et laisse les ouvrages laïques à d'autres censeurs.

"La Sainte Congrégation de l'Index"(4 pages) présente l'organisation, anciennement au service de l'Index. Aujourd'hui, elle agit comme un service de contre-espionnage pour le compte de l'Eglise. Ils sont notamment à l'affût des ouvrages contenant des messages codés et des informations dangereuses.

"Organigramme" (2 pages) fournit l'organisation interne de l'Index, ainsi que quatre personnalités marquantes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 mai 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.