Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Au delà du dragon 2018

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Reportages
Date : 03 mai 2018

Petite visite à la troisième édition de de la convention montpelliéraine : Au-Delà du Dragon.

La convention est en sous sol ou en tout cas en donne l'impression puisqu'il faut descendre pour accéder à l'entrée. La salle est un grand hall éclairé par des ouvertures au plafond, et qui commence à montrer son âge. C'est l'ancienne mairie de Montpellier, abandonnée pour un bâtiment plus moderne et qui n'est plus très entretenue, visiblement. Mais du coup, c'est pratique pour les conventions de jeu, et en plein centre-ville, en plus. Facile d'accès depuis la gare, ce qui m'est bien utile.

Une caravane propose de la cartomancie et du thé à la menthe, avec costume assorti. C'est ce qu'on appelle mettre l'ambiance Capharnaüm au centre de la convention. Les Dead Crows qui viennent de sortir le jeu en question ont eu une bonne idée.

Pour le stand GRoG, nous partageons une table avec l'illustrateur Luna. Je lui file un scénario du défunt TIL (convention lyonnaise) car en causant de sa future campagne avec ses potes, il apparaît que les thématiques se recoupent et qu'il peut y puiser des idées. J’apprends le décès de Goulven Quentel pendant la convention et nous regardons ensemble ses couvertures sur le GRoG. Ben et Tanuki, mes co-teneurs de stand GRoG, découvrent une lampe ultraviolette chez Kerlaft le Rôliste et en profitent pour trouver des graffitis invisibles sur l'édition ultra-violette de Paranoïa VF. Ben l'avait reçu juste la veille.

Star Marx, un des ouvrages qui décorent notre stand, attire l'attention et d'ailleurs les auteurs sont présents et font des parties de démonstration. Ils préparent ainsi une sortie du livre de règles, par souscription lancée dans un avenir proche. Quant à Kerlaft, il a amené tout son atelier ou en tout cas des exemples de toute sa production, et la maquette de la BD qui sort dès que possible.

Venir à cette convention, c'est aussi l'occasion de redécouvrir le travail du relieur de Roanne, qui vient de faire un super livre de base de Capharnaüm. Les Dead Crows sont ravis et veulent lui commander des travaux. Il me dit qu'il trouve des idées dans les photos des éditions ultra-de-luxe de Onyx Path que je lui ai fait découvrir. Il y a de quoi, ils avaient fait quelques trucs pas banals, dont leur proposition de couverture façon vitrail pour Changeling 20 ou la plaque d'orichalque gravée de runes pour Exaltés 3.

Les douze singes ont des projets secrets, et l'idée de sortir des kits de découverte de leurs jeux. Ils reprennent Aegyptus, dont l'auteur Gabriel Thomas est présent sur leur stand le deuxième jour. Apparemment, ce secret ne l'est plus.

Dans le cours de la convention, j'ai, comme d'autres, droit à une interview par une association. C'est filmé, une vidéo pour leur chaîne youtube à paraître un jour. Je suis plus long que prévu dans mes réponses, me disent-ils, mais ils ne me coupent pas pour autant.

Pavillon Noir 2 existe, je l'ai rencontré, sur le stand BBE, ainsi que Dragon Age. C'est intéressant de les voir enfin en papier. Ils ont aussi du nouveau pour D&D5 VF : les cartes de sorts et de disciplines, l'écran et le kit D&D en VF. C'est Byzance ! Par contre, n'étant pas éditeurs, ils n'ont toujours pas de visibilité pour les prochaines sorties VF.

Broken World vit encore, mais est loin d'avoir encore tout sorti de sa souscription. Il y a bon espoir d'en venir à bout dans l'année, et de ne pas refaire les mêmes erreurs pour la suite. Ils sont représentés sur le stand Hexagonal, comme d'habitude.

Emmanuel Roudier dédicace BOL sur le stand de Ludosphérik. Ils sont raisonnablement fiers de la qualité de leur production et satisfaits de leurs ventes. Longue vie à Barbarians of Lémuria !

Les Lapin Marteaux se concentrent sur le futur tome 3, mais réfléchissent déjà aux 4 et 5, sous forme de traductions d'articles étrangers. Et ils comptent enchaîner sur Dogs in the Vineyard, premier projet dans les tuyaux après la sortie du tome 3.

Dragondead et P.I.R.A.T.E. sont sur le stand des éditions Etherna, qui a aussi des romans à montrer, œuvres de A. Muller, co-autrice du jeu.

Le président du GRAAL vient me proposer de monter un prix de Cannes du JDR et j'accepte d'embarquer le GRoG la dedans. Nous discutons composition du jury, indépendance par rapport aux éditeurs, etc. Il se charge de négocier avec l'organisation du FIJ. Dossier à suivre, c'est encore loin d'être fait.