Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Histoire de Dungeons & Dragons (L')

.

Références

  • Gamme : Documentation & Etudes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Oh My Game
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2017
  • EAN/ISBN : 978-2-36897-050-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 138 pages couleur à couverture souple, au format 15 x 21 cm.

Description

L'Histoire de Dungeons & Dragons, comme son titre l'indique, retrace l'histoire du premier des jeux de rôle. Contrairement à d'autres ouvrages similaires, il ne se concentre pas sur l'auteur, ni sur le processus de création du jeu, mais s'attache à son histoire éditoriale. L’auteur a eu des activités semi-professionnelle puis professionnelles liées à D&D dès la première moitié des années 1980 et, à la tête de la société Hexagonal, a dirigé les traductions des produits D&D durant plusieurs années.

Les premières pages contiennent la page de titre, le sommaire (1 page), deux préfaces de François Marcela-Froideval (3 pages) et Didier Guiserix (2 pages), une Introduction de l'auteur (4 pages) dans laquelle il explicite sa démarche et rappelle les abréviations qu'il va utiliser tout au long du texte (DD, DM, PHB, DMG, etc.). Le tout, avec quelques pages blanches intercalaires, couvre 18 pages. Par la suite le texte est illustré de nombreuses reproductions de couvertures d'ouvrages des gammes D&D/AD&D ainsi que de photos d'une grande partie des personnes mentionnées dans le livre.

Du Wargame au Jeu de Rôle : la Naissance de Dungeons & Dragons (18 pages) se consacre aux avancées ludiques qui ont mené à la création de D&D. D'abord le Braunstein de David Wesely et l'évolution qu'y apporta Dave Arneson, menant à sa campagne Blackmoor, le besoin de systématiser des règles qui le fit entrer en contact avec Gary Gygax, puis la création de Chainmail et ses évolutions en parallèle et enfin la façon dont ils aboutirent à un jeu nouveau. Les deux dernières pages du chapitre abordent l'origine des problèmes qui se firent jour par la suite entre les deux hommes, pour des questions de droits sur la série des jeux D&D. Un passage s'attache à expliquer comment D&D en vint à utiliser toute une série de dés polyédriques.

Dungeons & Dragons 1974 : l'An 1 des Jeux de Rôle (16 pages) commence par décrire le contenu de la toute première édition de D&D, celle qui sera plus tard appelée Original D&D, ainsi que la façon dont ce contenu évolua au fil des réimpressions. Le chapitre décrit ensuite les suppléments sortis dans son sillage et s'achève en étudiant les deux axes d'évolution choisis par TSR, celle qui mena au Basic D&D, d'abord sous la plume de John Eric Holmes, et d'autre part celle qui amena Advanced Dungeons & Dragons, écrit par Gygax.

Dungeons & Dragons : La Grande Mutation (6 pages) s'attache donc d'abord à l'évolution de ce qui sera appelé Basic D&D. Il le fait au travers de ses éditions successives (Holmes, Moldway, Mentzer et jusqu'à la boite Silver Anniversary qui clôturera définitivement cette gamme.

Advanced Dungeons & Dragons : la Version Hard (32 pages) explore l'autre piste parcourue par TSR, celle de Advanced Dungeons & Dragons, une version plus formalisée des règles, moins sujette à interprétation, en détaillant notamment la liste des ouvrages parus pour cette gamme. Un interlude dans l'histoire éditoriale est alors consacré à des événements qui, pour être périphériques, n'en eurent pas moins une grosse influence sur cette histoire : la disparition de James Dallas Egbert III (qui servit de base au roman Mazes & Monsters et au film qui en fut tiré, où le jeu était présenté comme dangereux) et surtout l'histoire de Pat Pulling qui, après le suicide de son fils, décida que la faute en incombait à D&D et monta une association destinée à lutter contre lui, BADD.

La suite du chapitre est consacrée à l'arrivée de la 2e édition de AD&D, avant de détailler, plus que les traditionnels scénarios, divers suppléments et scénarios atypiques, comme des scénarios prévus pour un MD et un seul joueur, ou pour être joués en solo, soit de manière classique inaugurée par Tunnels & Trolls soit par le biais du système Magic Viewer. Il est également question des suppléments avec des pions ou autres à découper et à monter, les Fighting Wheels, les mallettes de classes, les cartes à collectionner, cartes de territoires, albums de coloriages, et jusqu'aux rééditions italiennes en tout petit format des ouvrages de la première édition d'AD&D. Le chapitre se termine sur les déboires financiers de TSR qui aboutirent au rachat de la société par Wizards of the Coast.

Dungeons & Dragons 3 : Le Renouveau (6 pages) fut le moyen trouvé par cette dernière société pour relancer le jeu au tournant des années 2000. Ce chapitre retrace rapidement les parutions des deux versions (3 et 3,5) du jeu.

Dungeons & Dragons 4e Edition : l'OVNI (10 pages) aborde ensuite la période polémique de la quatrième édition du jeu. Celle-ci divisa la base de joueurs par ses partis pris, détournant une grande partie d'entre eux vers Pathfinder, dont l'apparition à cette époque est également couverte. Le chapitre retrace également les tentatives de corriger le tir avec une réplique de la "boite rouge" originale et la gamme D&D Essentials.

Dungeons & Dragons 5e Edition : Le Retour aux Sources (9 pages), enfin, commence en revenant sur la période de création du jeu avec le concours de milliers de joueurs (l'expérience D&D Next) et la sortie de la 5e édition du jeu. Trois pages sont consacrées à l'historique des localisations qui d'abord refusées par Wizards of the Coast, ont finalement vu le jour en 2017, l'auteur mettant également en perspective les deux tentatives de localisation que sont Héros & Dragons et Dragons, et l'impact possible que cette localisation pourrait avoir sur eux.

Dans Perspectives d'Avenir (5 pages), l'auteur pèse les différents éléments de l'histoire qu'il vient de parcourir pour tenter de prévoir comment l'édition de l'édition en cours peut évoluer et quand Wizards of the Coast pourrait s'attaquer à une nouvelle édition du jeu, les 50 ans du jeu, en 2024 étant fort probable.

Des Annexes (17 pages) suivent :

  • les couvertures des différentes éditions de Basic D&D
  • les couvertures des différentes éditions de AD&D
  • les logos des diverses éditions
  • l'évolution comparée des ventes de D&D et Pathfinder de 2011 à 2016
  • les récompenses obtenues par la 5e édition du jeu
  • un index
  • une bibliographie succincte
  • la liste des crédits photos
  • une rapide biographie rôlistique de l'auteur

Une page avec les informations légales termine ce volume.

Cette fiche a été rédigée le 22 juin 2017.  Dernière mise à jour le 20 septembre 2017.

Critiques

bobby6killa  

J'ai lu avec beaucoup de plaisir cet ouvrage retraçant l'histoire de notre loisir préféré et un pan de l'histoire tout court !

Le parti pris de ne citer que les sorties en VO m'a surpris au début surtout de la part de l'auteur, Fabrice Sarelli, qui a contribué à de nombreuses traductions. Mais j'ai bien compris pourquoi au fil des pages. Il y a eu tellement de rééditions, de suppléments que la VO suffit.

On arrive à ressentir dans la description de la génèse, l'alchimie très précise qui a permis de faire éclore LE jeu de rôle. Les tractations financières sont elles aussi présentes et objectivement décrites. 

Agréable à lire et joliment illustré avec les couvertures de très nombreux ouvrages, je recommande à tous les amateurs et passionnés du jeu de découvrir l'Histoire de Dungeons & Dragons.

Critique écrite en juin 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques