Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Player's Handbook

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 320 pages en couleurs, à couverture rigide.

Description

Le Player’s Handbook constitue le premier des trois manuels de règles “avancées” pour la cinquième édition de D&D, l’étape supplémentaire après la boîte d’introduction et les règles de base. Son principal objectif est de présenter le système de jeu mais aussi de créer des personnages pour de nombreux univers médiévaux-fantastiques, qu’ils soient officiels (Greyhawk, Dragonlance, Dark Sun, Forgotten Realms, etc.) ou de création personnelle.

Par rapport aux Basic Rules (dont le texte est quasi identique), ce manuel ajoute : 

  • Des classes et des races supplémentaires ;
  • Des archétypes supplémentaires pour les classes et les races de base ;
  • De nombreux sorts en plus ;
  • Des illustrations, exemples et citations d’ambiance ;
  • Des règles et des informations de contexte supplémentaires, notamment sur la cosmologie et les dieux.

Après une page de titre, une page de crédits et une page de sommaire, le livre débute par une Preface (1 page) du développeur, Mike Mearls. L’Introduction (4 pages) qui suit explique ce qu’est un jeu de rôle, le contenu du livre ainsi que les règles essentielles (utilisation des dés, le concept d’Avantage/Désavantage…). Chaque partie qui suit commence par une illustration pleine page.

La première partie La Création de Personnage (Part 1 : Creating a character) contient la création de personnage à travers six chapitres. Le premier, Chapitre 1 : Les Personnages Pas à Pas (Step-by-Step Characters, 7 pages), explique comment créer un personnage en six étapes. On y présente l’utilité des six caractéristiques, du bonus de maîtrise et de la progression avec l’expérience avec un exemple à la clé.

Les Races (Chapter 2 : Races, 28 pages) présente tous les peuples jouables : elfes, nains, halfelins, humains, Sangdragons, gnomes, demi-elfes, demi-orcs, tieffelins. Certains d'entre eux comportent des ethnies distinctes. Chacune des neuf races est présentée sur 3 pages selon le même format :

  • Une illustration montrant un personnage devant un décor typique de ce peuple ;
  • Une citation d’un roman de D&D ;
  • Leur psychologie ;
  • Leur histoire et leur apparence ;
  • Leurs préjugés sur les autres peuples ;
  • Une liste de noms ;
  • Leurs particularités techniques ;
  • Enfin, leurs différentes sous-races comme nains des collines et des montagnes pour les nains.

Le Chapitre 3 : Les Classes (Chapter 3 : Classes, 76 pages), présente les douze différentes classes possibles pour les personnages, comme barbare, clerc, barde, roublard, magicien, ensorceleur... Chacune d’entre elle est décrite sur 5 pages, selon le même format : son comportement et ses habitudes, ses caractéristiques techniques (aptitudes spéciales selon le niveau, proficiencies, etc.), des conseils pour créer rapidemment un personnage efficace. Enfin, sont présentés les Archétypes, voies ou factions que peuvent choisir les héros à partir du niveau 2 ou 3. Ils représentent des écoles de pensée, des sectes ou des chemins mystiques.

Personnalité et Historique (Personnality and Background, 22 pages) propose d’étoffer la psychologie et l’histoire du personnage grâce au choix des langues, de l’alignement, de la règle de l’Inspiration, mais aussi et surtout grâce aux Historiques. Ceux-ci représentent le passé du personnage, avant qu’il entre dans une classe. Chacun octroie des maîtrises pour les compétences et un équipement spécial, mais aussi un trait de personnalité, un idéal, un lien avec quelqu’un et une faiblesse. On trouve des ermites, des artisants de guildes, jusqu’aux classiques soldats et criminels.

Équipement (Chapter 5 : Equipment, 20 pages) explique les valeurs de monnaie, décrit les armes, armures, services et autres objets utiles pour les aventuriers. De nombreuses illustrations de ces équipements viennent compléter le tout. Enfin, chaque personnage a droit à une Babiole (trinket), un objet mystérieux ou curieux tiré au hasard qu’il va emporter dès sa première aventure.

Enfin Options de Personnages (Chapter 6 : Customization Options, 9 pages) propose deux composants optionnels afin de complexifier le personnage : les Dons (Feats) et le multiclassage. Le multiclassage permet de créer un personnage ayant plusieurs classes, tandis que les Dons proposent une trentaine de capacités spéciales, comme Tueur de Mages, Résistant ou encore Bagarreur de tavernes

La deuxième partie du livre, Jouer à D&D (Playing the game), décrit le système de jeu sur trois chapitres. Chapitre 7 : Utiliser les Valeurs de Caractéristiques (Chapter 7 : Using Ability Scores, 8 pages) explique en détail le fonctionnement de chacune des six caractéristiques au coeur du jeu et leurs règles dérivées : utilisations possibles lors des jets de dés, Bonus de maîtrise, Advantage/Disadvantage, compétences ou encore jets de sauvegarde.

Partir à l'Aventure (Chapter 8 : Adventuring, 8 pages) détaille les règles des voyages, des relations sociales mais aussi de l’importante règle du repos, qui permet de récupérer des points de vie perdus. Les auteurs présentent également la règle des activités hors aventures, qui permettent aux héros de s’améliorer dans certains domaines comme une profession ou une recherche particulière.

Chapitre 9 : Combat (Chapter 9 : Combat, 11 pages) explique le fonctionnement des combats : découpage des tours de jeu, terrains difficiles comme l’eau, différences de taille entre les créatures, jets pour blesser, types de dégâts, etc. On y trouve bien sûr les règles de la guérison mais aussi de l’agonie et de la mort.

La troisième partie du manuel, Les Règles de la Magie (The Rules of Magic), présente tout ce qui a trait à la magie en deux chapitres. Les Incantations (Chapter 10 : Spellcasting, 6 pages) présente le système de magie : comment lancer un sort, combien de temps cela prend, quels sont les composants et quels sont les jets de dés à faire. Un encadré parle brièvement des différents types de magie dans les univers de D&D.

Les Sorts (Chapter 11 : Spells, 84 pages) liste en premier lieu le nom des sorts pour chaque classe pouvant en lançer (Barde, Clerc, Druide, Ensorceleur, Magicien, Paladin, Rôdeur) avant de les décrire un par un, selon le même format : nom, niveau, école, temps de lancement, portée, composants, durée et enfin leur effet. Certains comprennent une variation de leur effet s’ils sont lançés par un héros plus puissant que le niveau requis. On y trouve de grands classiques comme Boule de feu, Mur Prismatique (avec une variation de son effet selon sept couleurs différentes) ou encore Sanctuaire Privé de Mordenkainen, du nom d’un des premiers personnages de Gary Gygax.

Le livre se termine par des annexes :

  • Annexe A : Les États (Conditions, 3 pages) détaille les règles associées aux différents états comme Effrayé ou Invisible. Chaque état est illustré par une petite vignette.
  • Annexe B : Les Dieux du Multivers (Gods of the Multiverse, 7 pages) présente brièvement de nombreux panthéons : ceux des univers de D&D (Royaumes Oubliés, Greyhawk, Dragonlance ou Eberron) mais aussi les dieux des panthéons antiques de notre Terre comme la Grèce, la Scandinavie ou l’Egypte. Les auteurs énumèrent tous les dieux de chaque panthéon avec leur domaine d’influence, leur alignement et leur symbole.
  • Annexe C : Les Plans d'Existence (The Planes of Existence, 4 pages) propose une introduction à la cosmologie du Multivers, qui ressemble aux plans des trois premières éditions (c’est à dire la Grande Roue de Planescape) avec quelques ajouts de la quatrième édition (les dimensions de Shadowfell et des Feywilds). L’annexe se termine par un schéma du Multivers.
  • Annexe D : Profils de Créatures (Creature Statistics, 8 pages) est un court bestiaire qui présente une trentaine de créatures mineures à l’usage des invocateurs et des classes disposant de compagnons animaux. on trouvera donc des grenouilles, ours, araignée géante, zombie ou un pseudodragon. L’explication des caractéristiques n’est pas présente et les auteurs renvoient vers le Monster Manual.
  • Annexe E : Inspiration Livresque (Inspirational Reading, 1 page) est une bibliographie. On y trouve des sagas classiques ou contemporaines comme Conan, Elric de Melniboné, le Trône de Fer, Né-des-Brumes, la Terre Mourante mais aussi le Souricier Gris.

Le livre se termine par un Index détaillé (4 pages), une feuille de personnage vierge (3 pages), et, enfin, une page de publicité pour la gamme.

Cette fiche a été rédigée le 22 avril 2017.  Dernière mise à jour le 15 juin 2017.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Ouvrage original :