Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Olivier 'Zool' Hézèques

Auteur

Traducteur

Identité

  • Année de Naissance : 1972
  • Nationalité : Français
  • Pays : France

Biographie

Tout commença dans la bibliothèque d'un collège, à une époque où j'étais boulimique de lecture (je lisais en moyenne 4 à 6 livres par semaine - des bibliothèques vertes il est vrai !...). J'avais épuisé la quasi-totalité des collections, et une couverture attira mon regard : un héros à mi-chemin du barbare et du chevalier se tenait sur le cadavre d'un dragon terrassé, son titre, l'Antre du Dragon. En rentrant le soir avec ma trouvaille, je fus bien surpris de constater que le héros du livre n'était autre que le lecteur : mon premier contact avec un Livre Dont Vous Êtes Le Héros (LDVELH). Ma passion pour les univers interactifs était née. Je me précipitai dès la semaine suivante avec mes économies dans une librairie pour essayer de trouver le premier tome de cette série... À la place, je tombais sur un ouvrage de la même collection à la sinistre couverture et au titre évocateur : Les Maîtres des Ténèbres, le premier opus de la série Loup Solitaire, série qui allait devenir ma série préférée des LDVELH.

Quelques années plus tard, l'un des amis avec qui je partageais cette passion des LDVELH eut l'idée de concevoir une aventure - basée sur le Sorcier de la Montagne de Feu - dans laquelle plusieurs joueurs pourraient intervenir, dans le but de vivre une aventure à plusieurs et non seul, isolé dans son coin ; il venait de réinventer le Jeu de Rôle (nous étions alors au milieu des années 80, et les JdR étaient alors peu diffusés...). Nous découvrîmes bientôt que d'autres avaient déjà eu la même idée et que de tels jeux existaient déjà : les Jeux de Rôle. Ils s'appelaient à l'époque Donjons & Dragons et surtout l'Oeil Noir, sur lequel nous fîmes nos premières armes. Le monde de l'Aventurie allait bercer nos débuts de rôlistes.

À la fin des années 80, je découvris l'Appel de Cthulhu et les écrits de Lovecraft : ce fut le déclic. Ce JdR est celui sur lequel j'ai masterisé le plus de scénarios et de campagnes (qui se sont souvent terminés pas une hécatombe chez mes malheureux joueurs...). Au début des années 90, notre activité JdR connut son apogée, et à cette époque, je m'attelai à l'adaptation de quasiment tous les films majeurs du moment (des Marines Coloniaux d'Aliens à Mad Max, en passant par une série de bouquins gore post-apo intitulée Apocalypse, et que je ne désespère pas de reprendre un jour...). En tant que MJ, j'ai également tâté du Légendes Celtiques (ancêtre du D20 encore plus complexe !), du Shadowrun (première édition française imbuvable...), du Berlin XVIII (parmi mes meilleurs souvenirs de MJ) ou du Mega II (dont les règles me servaient de base pour mes propres "créations"...). Je passe sur les jeux auxquels j'ai joué, car il fut une époque où notre groupe testait la quasi-totalité des sorties en VF, et la liste serait bien trop longue...

Début du nouveau millénaire, nouveau déclic avec Midnight, un cadre D20 à la fois simple et original qui allait me mettre le pied à l'étrier de D&D3.5 en tant que MJ. Jusqu'alors, aucun cadre D20 médiéval-fantastique ne m'avait inspiré suffisamment pour me décider à passer le pas de la masterisation avec D&D3.5. Le concept était tellement simple que je m'en voulus de ne pas y avoir pensé avant (étant fan de post-apo) : une sorte de mix entre une uchronie du monde du Seigneur des Anneaux dans lequel Sauron aurait gagné, et un univers D&D classique bien sombre. Étant, selon mes proches, quelque peu perfectionniste, j'ai développé des tonnes d'aides de jeu à destination de mes joueurs, en corrigeant certaines coquilles de la première édition, ce qui m'amena naturellement à participer modestement à la relecture de quelques chapitres de l'excellente - et magnifique - seconde édition.

Et puis vint l'annonce laconique du Grimoire sur le GROG à la recherche de traducteurs pour le futur projet de traduction de Lone Wolf en VF. Et là, mon sang ne fit qu'un tour, je proposai aussitôt ma candidature dans l'espoir fou de pouvoir un jour tenir l'ouvrage tant attendu dans mes mains (ayant, à l'époque de la sortie de la VO, envoyé des mails à quasiment tous les acteurs du marché pour leur demander si une traduction de Loup Solitaire était envisagée...). J'eus en outre l'insigne honneur d'hériter de la partie qui m'intéressait le plus : la classe de Seigneur Kaï. Au vu du résultat - et même si ce fût difficile pour les gestionnaires du projet (merci à S. Boudaud et T. Michelin pour avoir tenu bon et réussi envers et contre tout à sortir ce magnifique ouvrage) - je suis particulièrement fier d'avoir apporté ma modeste contribution à ce monument Kaï. Merci à Gary Chalk pour ses magnifiques illustrations, à Joe Dever d'avoir bercé mes jeunes années et à Mongoose d'avoir permis au Grimoire d'en faire cette "localisation" française.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Grimoire du Magnamund (Le)
première édition
juin 2009Loup SolitaireGrimoire (Le)
Traducteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Livre d'Aventure
première édition
août 2011Loup SolitaireGrimoire (Le)
Loup Solitaire
première édition
mai 2007Loup SolitaireGrimoire (Le)
Loup Solitaire
deuxième édition
juin 2010Loup SolitaireGrimoire (Le)
Ombre et l'Acier (L')
première édition
janvier 2008D20 - MidnightBlack Book Editions
Par-Delà les Montagnes Hallucinées
première édition
août 2010Appel de Cthulhu (L')Sans-Détour Editions
Sous le Règne de l'Ombre
première édition
novembre 2007D20 - MidnightBlack Book Editions

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 5 décembre 2010.