Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey.... RPGs

Ecran du Meneur de Jeu

.

Références

  • Gamme : Nephilim
  • Sous-gamme : Nephilim : Révélation
  • Version : troisième édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2001
  • EAN/ISBN : 2-844-76-111-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

écran à 4 volet, livret de 32 pages N&B.

Description


Ecran :
L'intérieur de l'écran nous propose pratiquement toutes les tables liées aux combats (dégâts, difficultés, armures...), aux soins, à l'initiative, ainsi que la table universelle de résolution.
Deux des volets sont entièrement consacrés aux différentes sciences occultes, des Nephilim, mais aussi des Selenim et des Ar-Kaïm. Toutes les tables du jeu ne pouvant tenir sur 4 volets, est également fourni un tableau récapitulatif des pages importantes du livre du joueur.

Livret :
Le livret débute par un erratum de 4 pages, corrigeant les coquilles du livre du joueur et du livre du meneur de jeu. Une clarification d'un certain nombre de points peut-être un peu obscurs, sur 3 pages (Agartha, sciences occultes...), finit la première partie du livret.
La deuxième section du livret est consacrée à un scénario construit autour de la vie d'Akhenaton, sur 23 pages.

Attention si tu n'es pas MJ de Nephilim : Révélation passe ton chemin!

Akhenaton, parallèlement à la quête des 22 Lames, a créé 4 jeu de 14 Lames Mineures, un par Arcane Mineure, pour inscrire ces derniers dans le cycle arcanique. Chaque période de grande prospérité des Arcanes Mineures correspond au moment où le jeu de l'arcane en question est réuni (provoquant des visions qu'il faut interpréter correctement).

Dans le premier acte de cette aventure, les Immortels découvrent une relique qui provoque chez eux des effets Mnemos liés à leur éveil égyptien. Mais cette relique est incomplète, et ils devront récupérer le morceau manquant d'entre les mains d'un groupe de Mystes, alors qu'un groupe de Templiers et une secte sont également intéressés par l'objet en question.

Au début du 2e acte, la momie d'Horemheb (le général ayant trahi Akhenaton en découvrant l'existence des Lames Mineures) est l'objet de la convoitise de tous les groupes impliqués, qui veulent faire participer Horemheb à leurs plans. Les Immortels, eux, se souviennent grâce à la relique qu'ils ont fait le serment de le libérer.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Kobal  

Cet écran est vraiment magnifique et contient, en plus des traditionnels(!) errata, un scénario assez sympa. S'il n'est pas indispensable, l'écran N:R a au moins le mérite d'être beau.

Elorna  

Ecran plutôt sypma avec dessins qui transmettent l'ambiance propre à Nephilim. Cet écran est très fourni, beaucoup de tables sont disponibles, mais elles sont aussi de ce fait bien tassées les unes sur les autres. Je regrette de ne pas y trouver la table analogique de la Magie, qui reste à mon avis un outil indispensable. Il aurait été plus intéressant d'alléger les tables en rapport avec le combat qui sont parfois très peu utiles (ex: Grenades) au jeu de l'occulte contemporain...

Le Marquis  

Outre une illustration de qualité, ce n'est pas tant l'écran en lui même qui est intéressant (son coté MJ est utile mais pas indispensable), que le livret qui va avec.

Outre des erratas et une FAQ pour le moins nécessaires, on y trouve un scénario plus que correct qui n'a qu'un défaut, son optique Nephilim pure... Le mélange Nephilim, Sélemnim et Ar-Kaïm est loin d'être aussi évident que cela à mettre en place et un scénario les mettant tous en scène eût été le bienvenu.

Loris Gianadda  

Il est beau, certes. Il est plastifié, super. Le dessin est par contre un peu moins ambiance que les précédents.

L'autre coté du paravent reprend toutes les tables utiles, mais je conseille aux acheteurs de télécharger la feuille récapitulative des combats, disponible sur le site officiel du jeu. Le livret fourni avec donne de nombreux et agréables errata, mais le scénario qui est fourni avec en nécessite lui aussi.

Malgré ces -minuscules- fausses notes, les scénario est sympa et l'écran agréable coté joueur et ergonomique coté MJ, que demande le peuple?

alexiss  

Appréciant le style de Aleksi, et particulièrement les archétypes du livre du joueur, je fus néanmoins un peu déçu de l'illustration de l'écran, je pense qu'un dessin dans l'esprit du livre du meneur (avec un joli pentacle doré) aurait apporté toute l'ambiance occulte et mystique du jeu.

Bonne nouvelle toutefois: les errata!, le livre du joueur étant bourré d'erreurs et de bugs, le livret accompagnant l'écran est indispensable (il y a en moyenne un bug toutes les deux pages voir 2 par page (p 119, 121, 106) et d'énormes bêtises (p 10 et 11 ); nous voilà maintenant à lire le livre des joueurs avec le livret.

En resumé un écran indispensable pour l'errata, malgré l'illustration; je reste quand même un peu vert d'avoir payé 280 balles un livre du joueur bourré de bugs.

Cédric Ferrand  

L'écran n'a jamais été pour moi un moyen d'avoir en permanence un résumé des règles sous les yeux. C'est à la rigueur un bon moyen pour qu'un joueur un peu trop curieux ne puisse pas lire ou voir ce que je bidouille de mon côté mais surtout une protection ultime pour ne pas à avoir à subir l'arbitraire du hasard des jets de dés quand je maîtrise.

Par contre la face qui est tournée vers les joueurs m'a toujours tenu à coeur car c'est un excellent indicateur d'ambiance pour eux. Mine de rien quand il regarde leur MJ pour lui parler, ils ont leur regard capté par cette image qui est intimement liée au jeu. En un coup d'¿il, l'écran permet d'avoir un avis sur le thème du jeu et son style. A ce titre, je considère naïvement qu'un écran se doit d'être beau est fidèle à l'atmosphère d'un univers de jeu.

Aleksi est un dessinateur qui a un style que je trouve magnifique et qui donne un nouveau souffle au World of Nephilim. On lui reproche un graphisme trop inspiré des 'Marvel comics', mais une chose est certaine, il a un énorme talent qui bouscule Nephilim en le dépoussièrant. Si la partie gauche de l'écran est particulièrement représentative de ce qu'un groupe de Nephilim peut être (l'ombre sur le seuil de la porte, la réaction des personnages à cette arrivée, le décor et son occultisme contemporain) en revanche la partie droite m'étonne sur bien des points. Le jeu d'ombre et de lumière est très inspiré mais que dire des personnages ? Un homme avec un bras symbiotique, mélange de technologie et d'architecture de cathédrale, oui c'est très bien dessiné, mais qu'est-ce sensé donner comme impression aux joueurs ? Qu'en fait d'un jeu d'occultisme, Nephilim va être aussi un jeu de confrontation physique contre des ennemis sur-armés avec une xéno-technologie chrétienne ? Et le créature qui est sur le point de sortir du van (mélange d'insecte et d'amure de combat à la Ghost in the shell) ne fait que confirmer ce changement de ton très violent qui déconcerte et jette un froid à la table.

L'effet sur les joueurs est directement perceptible quand ils jettent un regard sur l'écran : ils perçoivent très bien ce que va être leurs personnages mais pour ce qui est des antagonistes, ils prennent peur car ils n'avaient pas l'habitude de croiser ce genre d'individus dans les deux précédentes éditions. Si le but était de diamétralement changer le style de Nephilim en le rendant pré-cybertechnologique alors la mission est un succès. Par contre, si comme moi vous êtes adeptes d'un occultisme fait de France profonde, de petits notables noyautés par les Arcanes Mineurs et de discrétion, vous allez avoir du mal à expliquer le fossé qu'il va exister entre vos parties et votre écran. Par contre, vivement qu'Aleksi sorte une BD car il est très prometteur...

bepher  

L'illus est assez sympa. J'aime bien le style du sieur Aleksi, malgré, effectivement, son côté parfois un poil "batman contre l'homme araignée". Et puis, c'est super solide super-plastifié, ce qui nous donne en plus un objet qui résistera bien aux outrages du temps.

De l'autre côté, c'est relativement bien fait... j'aime bien le récapitulatif des pages utiles. Les erratas sont très utiles... le nombre de bugs est assez impressionant.

Le reste du livret est sympa, avec une petite quête qui va bien, et un scénar assez bon (peut-être penser à revoir le final de la première partie, qui chez moi a été beaucoup plus soft) qui m'aura fait beaucoup d'usage (au bout de près de 20 heures de jeu, nous n'en sommes pas encore venu a bout, je dois le finir la semaine prochaine) qui est très bon AMHA pour une initiation, puisqu'il présente de nombreux aspects de Nephilim.

Laurent  

Côté joueur, l'écran est magnifique, le dessin superbe mais... une moitié de l'écran ne me plait pas du tout ! Si un pan montre cette ambiance ésotérisme feutrée qi regnait dans Nephilim lors des deux premieres éditions, le reste de l'écran fait penser à un tout autre jeu, et une tout autre ambiance... On ne peut que le regretter...

Côté meneur, plein de table, surtout de combat, à croire qu'il est omniprésent (grace à l'écran vous saurez tout sur la dispersion des grenades, in-dis-pen-sable dans le jeu de l'occulte contemporain, si, si) ! Et on trouve des oublis désolant : la table analogique de magie n'y figure pas alors qu'elle semble indispensable...

On regrette la présence nécessaire dans le livret d'un errata à donner le vertige, emplis d'errreurs relevée dans le livre du maitre et celui du joueur, et les éclaircissements sur les points obscurs de ces deux livres, et ils sont légion tant la forme laisse à désirer, alors que le fond semblait apporter plein de choses intéressantes et novatrices... Au rythme d'une grosse bourde toutes les deux pages en moyenne, le prix des livres de base est dur à digérer, surtout quand on voit le bordel qui y rêgne et la difficulté d'y retrouver une info si on n'a pas un QI de 153...

Côté scénario à présent, il est plutot réussi, mais manque encore de cohérence ! Le livre du joueur semble indiquer qu'on va faire jouer un groupe mixte composé de Neph, Selenim et Arkaïm et là, on a un scénario qui intéresse bien plus des Neph qu'autre chose, bref, le manque de cohérence de la gamme semble se confirmer (obligation d'acheter plein de suppléments pour avoir des infos vitales qui auraient dû être donnée dans les livres de base !!! Bref, foutage de gueule)... Mais on attend avec impatience les erratas de ce scénario pour le clarifier un peu...La présentation est chouette, mais manque encore de clarté...

Bref, de bonnes choses, mais un manque d'organisation interne nuise à leur lisibilité ! Une nouvelle déception...

Mitsuaki  

Coté joueur, l'ecran se fend d'une illustration originale, et ma foi plutôt sympa, même si elle ne vaut pas celle de la 2eme édition. Coté MJ, les tables principales y sont, mais il en manque, surtout au niveau des SO. Pour ça, un remède, utiliser un 2eme écran avec les tables dessus. Coté livret, on se retrouve avec un scénario sympa mais avec une explication des effets mnemos qui m'avait paru génante à l'époque pour les arkaims (depuis, y'a eu le codex des AK). Le scenario est sympa et les lames mineures aussi. Cela fait donc un très bon supplément, riche et sans fausse note.

Jérôme 'Loludian' Barthas  

Un supplément sympathique, mais qui aurait pu être meilleur.

L'écran coté joueurs est joli, mais fait plus mystico-cyberpunk que Nephilim (que peut donc être cette créature mécanique ???). Cote MJ, il est utile mais pas transcendant.

Le livret est plus intéressant :

- les errata sont utiles, mais la longueur en dit long sur le manque de relecture du Livre des joueurs

- le scenario est assez moyen, mais avec un peu de travail peut être intéressant, surtout s'il est lié aux Chroniques de l'Apocalypse (que vous comptiez les faire jouer ou que vos joueur en soient les héros)

- la Quête des Lames mineures est indéniablement le point fort de ce livret, ce qui le rend intéressant. C'est une quête poétique et pleine d'espoir, comme celles du Livre du meneur

Au final, un supplément avec du bon et du moins bon, ce qui justifie ma note moyenne.

Critique écrite en mai 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques