Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Loris Gianadda

Statistiques

  • Articles : 10
  • Gammes avec des critiques : 45
  • Ouvrages Critiqués : 95
  • Commentaires : 2
  • Gammes dans la collection : 56
  • Ouvrages dans la collection : 236

Articles

Date
Titre de l'article
Rubrique
27/01/2010Pour chaque serrure il y a un voleurAnalyses
26/06/2009Doctor Who : Adventures In Time And SpacePreviews
13/05/2009En avant vers 2009 : Interview croisée d'auteursInterviews
14/03/2009Jouer Avec L'HistoireInterviews
29/01/2009En avant vers 2009 : Interview croisée avec le 7ème Cercle et John DoeInterviews
01/11/2008Bob'Zine n°1Mags
28/09/2008Astropia, film islandais sur le jeu de rôleReportages
11/09/2008GenCon Indy 2008Reportages
05/09/2008Chris Birch à propos de Doctor Who RPGInterviews
31/08/2008Diana Jones AwardAnalyses

Critiques

»
Aberrant 
»
AD&D - Règles Avancées Officielles de Donjons et Dragons 
»
Aliénoïds 
»
Aliens 
»
Appel de Cthulhu (L') 
»
Aquelarre 
»
BattleTech 
»
Blood ! 
»
Breaking the Ice 
»
Chimères 
»
D&D3 - Dungeons and Dragons Troisième Edition 
»
D&D5 - Dungeons and Dragons Fifth Edition 
»
D20 - Munchkin 
»
Deadlands : Hell on Earth 
»
Disque-Monde 
»
Documentation & Etudes 
»
Donjon Clefs en Mains 
»
From Another Time, Another Land 
»
Godlike 
»
GURPS 
»
GURPS - World War II 
»
Hurlements 
»
In Nomine Satanis / Magna Veritas 
»
LAB (Le) 
»
Lacuna 
»
Laundry (The) 
»
Little Fears 
»
Livre des Cinq Anneaux 
»
MEGA 
»
Nephilim 
»
Nobilis 
»
Notre Tombeau 
»
Paranoïa 
»
Privilèges 
»
Rêve : the Dream Ouroboros 
»
Savage Worlds 
»
Shooting the Moon 
»
SLA Industries 
»
Technoguerriers 
»
TechNoir 
»
Tigres Volants 
»
Toon 
»
Underground 
»
Vampire : la Mascarade 
»
Zombies 

Commentaires

Brain Soda

Ce petit jeu apéritif est vraiment excellent. Un système de jeu simple et un univers basé sur des clichés connus de tous permettent d'embrayer sur de folles parties avec des bimbos hurlantes et dépenaillées, des psychopathes muets mais habiles à l'agrafeuse ou au décapseuleur, des teenagers neuneux... En bref, tout l'univers des films de série B et Z qui passaient tard le soir sur M6 (non, pas le dimanche, quoique).

En 2 minutes, un nouveau teenager est né, avec des caracs exhaustives (mention spéciale au BdN -Bordé de Nouilles-), quelques compétences, parfois hilarantes (qui rappelleront HöL et son Running Blindly Towards Eternal Damnation Cause You Think You Can Win), et un ou deux avantages/désavantages assez marrants (et parfois même utiles). Le système de jeu est, comme je le citais plus haut fort simple et c'est ça qui est génial. Dans un slasher, ce ne sont pas de superbes combats chorégraphiés, mais des coups de hachoirs, de ponceuse à bande ou à disque, ou encore de pistolet à clous. Utiliser un système plus complexe serait même contraire à l'esprit des films sur lesquels le jeu se base.

Une note spéciale sur les Cartes Cliché, qui sont un artifice génial pour relancer les scènes molles, ou simplement rajouter du fun à la partie. Par exemple, quand Ze Aparaïteur From Outer Space (c'est un genre de pion spécialisé dans l'appel, mais From Outer Space) ouvre son bureau à la recherche de sa perceuse sur batterie et qu'un chat monté sur ressort lui a sauté à la figure, on s'est bien marrés (ben ouais, on est comme ça, nous). 5/5 si vous aimez les films de ce genre. C'est mon cas.

Petits défauts cosmétiques:
- Inscrire l'échelle des difficultés sur la feuille de perso pourrait être un mieux
- Souplesse et Cervelle sont les deux caracs les plus utilisées par les compétences. Un équilibrage serait à mon avis nécessaire (quoique les gros bills optimisateurs ne jouent généralement pas, je pense, à ce jeu).

Syndrome de Babylone (Le )

Le Syndrome de Babylone, c'est une sorte de campagne one-shot. Quatre épisodes ressemblant à des films, avec un ou deux passages un poil dirigistes.

Mais sinon, ça utilise toutes les techniques du cinéma pour rendre l'ambiance, qui est "THE OFFICIAL DELUXE" qualité de cette campagne. Glauque, malsaine, sombre, onirique, l'ambiance de ce jeu mérite à elle seule le détour.

L'histoire et les personnages? A découvrir. Les quatre premiers épisodes qui, bien que constituant des histoires complètes, sont à jouer dans l'ordre, forment le permier cycle.

Un zouli nécran de jeu et un système de jeu qui sait se faire discret complètent le matériel, beau et agréable. Si vous avez une imprimante couleur, faites vous plaisir sur les superbes couvertures des livres. Aide de jeu intéressante: à la fin de chaque épisode est proposé une aide de jeu sur la musique d'ambiance (albums, titres), ce scène par scène.

J'adore. Mes joueurs aussi.

  

Collection

»
Aberrant 
»
AD&D - Dark Sun 
»
AD&D - Planescape 
»
AD&D - Règles Avancées Officielles de Donjons et Dragons 
»
Adventure! 
»
Aliénoïds 
»
Aliens 
»
Ambre 
»
Appel de Cthulhu (L') 
»
Brain Soda 
»
Brumaire 
»
Burning Wheel (The) 
»
Chimères 
»
Cold City 
»
COPS 
»
Cyberpunk 
»
De Profundis 
»
Discordia 
»
Disque-Monde 
»
DK System 
»
Documentation & Etudes 
»
Donjon Clefs en Mains 
»
Dread 
»
Exil 
»
Final Frontier 
»
Générique 
»
Godlike 
»
GURPS 
»
GURPS - Transhuman Space 
»
Hellywood 
»
Hôl 
»
Humanydyne 
»
Hurlements 
»
In Nomine Satanis / Magna Veritas 
»
Lacuna 
»
Lanfeust de Troy 
»
Laundry (The) 
»
Légendes de la Garde (Les) 
»
Livre des Cinq Anneaux 
»
Mousquetaires de l'Ombre 
»
Nephilim 
»
Nightprowler 
»
Ninja Burger 
»
Nobilis 
»
Notre Tombeau 
»
Power Kill 
»
Puppetland 
»
Raôul 
»
RétroFutur 
»
Rêve : the Dream Ouroboros 
»
Stella Inquisitorus 
»
TechNoir 
»
Tigres Volants 
»
Toon 
»
Usagi Yojimbo 
»
Violence