Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Cédric Ferrand

Statistiques

  • Gammes avec des critiques : 69
  • Ouvrages Critiqués : 116
  • Commentaires : 1

Critiques

»
AD&D - Birthright 
»
Agôn 
»
All Flesh Must Be Eaten 
»
Ambre 
»
Appel de Cthulhu (L') 
»
Baron Munchausen 
»
Battlestar Galactica 
»
Berlin XVIII 
»
Bitume 
»
Bloodlust 
»
Changelin : le Songe 
»
Chimères 
»
Conspirations 
»
Cybergeneration 
»
Cyberpunk 
»
D&D3 - Dungeons and Dragons Troisième Edition 
»
D20 - Oxïol 
»
D20 - Thieves' World 
»
Dark Heresy 
»
Dead Inside 
»
Dragon Ball Z 
»
Earthdawn 
»
Eléckasë 
»
Eleusis 
»
Etherscope 
»
Exterminateur : le Jugement 
»
Fates Worse Than Death 
»
Hârn 
»
Hellywood 
»
Hurlements 
»
Immortal 
»
In Nomine Satanis / Magna Veritas 
»
Iron Gauntlets 
»
Kult 
»
Livre des Cinq Anneaux 
»
Mage : l'Ascension 
»
Maggus 
»
Méthode du Docteur Chestel (La) 
»
Monde des Ténèbres [2004] 
»
Monsterhearts 
»
Monsters and Other Childish Things 
»
Monte Cook's World of Darkness 
»
Nemesis 
»
Nephilim 
»
Neverwhere 
»
Og 
»
Orpheus 
»
Pandemonium! 
»
Paranoïa 
»
Pendragon 
»
Qin 
»
Raôul 
»
Red Dwarf 
»
Rêve : the Dream Ouroboros 
»
Rifts 
»
Rolemaster 
»
Rune Stryders 
»
RuneQuest 
»
Sengoku 
»
Serenity 
»
Star Wars D6 
»
Stormbringer 
»
Torg 
»
Unbidden 
»
Unknown Armies 
»
Vampire : le Requiem 
»
Warhammer 
»
Wushu 
»
Zorro 

Commentaires

Bad Guys

Ce qui fait la grande force de "Bad Guys" est son thème : il ne propose pas d'incarner des méchants (dans le sens super vilain) mais des seconds couteaux, de la mauvaise graine, des petites frappes bref des minables. Les voir se débattre, s'enfoncer et tenter de se sortir la tête de la merde dans laquelle ils se sont eux même plongés est assez jouissif (à l'instar des films de Guy Ritchie : "Arnaques, Crimes et Botanique" et "Snatch").

Le systême de jeu est particulièrement adapté à l'ambiance recherchée car il n'est pas du genre à prendre trop de place. Il n'y a pas de compétences, et c'est tant mieux. A la lecture, on sent bien les inspirations techniques qui ont celle de l'auteur : Unknown Armies, Retrofutur, le Storytelling...

Le livre de base contient tout ce qu'il faut pour jouer rapidement avec une dizaine de synopsis et des conseils sur la construction scénaristique.

A mon sens, les principaux défauts de "Bad Guys" sont de 2 natures :
- le site internet qui présente le jeu semble avoir été codé en Basic dans les années 80. La sobriété extrême ne met pas le texte en valeur et il faut du courage pour tout lire sur l'écran.
- le titre : je ne le trouve pas très adapté à l'ambiance et pas très vendeur. Mais bon, c'est pas important, le jeu vaut largement d'être lu et pratiqué.

Bref, un excellent jeu qui vous permettra de faire quelques parties mémorables dans l'univers des maffieux de bas étage et pourquoi pas, de monter une mini-campagne dans cette ambiance. Surtout si comme moi, vous appréciez "Les Sopranos"...