Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Scott Moore

Auteur

Identité

Biographie

Enfant je n'ai jamais vraiment aimé les jeux. J'avais quelques-uns des vieux jeux électroniques portatifs Mattel (football, hockey, basketball, etc.) mais je n'ai jamais vraiment été intéressé par de nombreux jeux ennuyants (sic). Même les bêtes excursions occasionnelles récréatives sur mon vieux PC Commodore se limitaient à Quest for Tires de BC (le seul jeu graphique sur micro que j'ai vraiment aimé) ou les jeux d'aventure textuels de Scott Adams. D'habitude je préférais dessiner ou lire (science-fiction, pulps, et comics de super-héros restent mes préférés) plutôt que jouer à des jeux.

Et puis est venu le lycée. Dans ma deuxième année j'ai découvert les boîtes rouge (base) et bleue (expert) qui constituaient un jeu qui s'appelait Donjons & Dragons. Même après avoir perdu toutes mes armes face à la première créature que j'avais rencontrée (un monstre rouilleur/rust monster), j'ai su que j'étais accro. Suivirent bientôt tous les autres JdR en boîte de l'âge d'or de TSR - Star Frontiers, Gamma World, Conan, Indiana Jones, Gangbusters, Boot Hill, etc., etc.

Ma première incursion dans l'écriture pour l'industrie du JdR fut nettement moins que réussie. Ma première "grande percée" était un article que j'ai écrit pour le jeu Indiana Jones de TSR, qui a fini par être proposé à Dragon Magazine. Malheureusement, TSR perdit la licence Indiana Jones avant que mon article puisse être publié - créant en même temps ce qui deviendrait le prix "Diana Jones", mais c'est une autre histoire... Le rédacteur d'alors de Dragon Magazine, Roger Moore, m'envoya alors un tas de modules IJ comme prix de consolation, que j'aurais de toute manière achetés avec les recettes de l'article, aussi j'étais ravi. Merci, Roger !

Quand l'école universitaire est arrivée, je n'avais pas le temps de faire de l'écriture de loisir, aussi avançons rapidement de dix ans, après trois diplômes, deux boulots, un mariage, et un enfant. J'ai recommencé à écrire comme passe-temps lorsque mon épouse fut enceinte de notre deuxième enfant - surtout des participations à des petits concours et équivalent. J'ai gagné plusieurs concours d'écriture grâce à d20Zine, un périodique électronique publié par Steve Creech de Bastion Press envers qui j'ai énormément de gratitude pour tous les chouettes prix de jeu qu'il m'a envoyés pendant la phase initiale de mes (seconds) efforts d'écriture.

L'un des objectifs que je m'étais fixé était d'écrire et de faire publier une extension pour un des mes cadres de campagne préférés. Parmi les nombreux cadres que j'utilise dans ma campagne, je trouvais que Dungeon World de Fast Forward Entertainment était assez novateur. Après avoir lu les premiers livres à couverture rigide sur le monde, j'ai écrit une extension qui apportait des informations sur les langues, la magie, de nouvelles races, de nouvelles organisations, et plusieurs autres sujets dont je pensais qu'ils rentreraient bien dans le monde. Fast Forward aima ça et cela devint mon premier article de magazine, publié en dur dans Games Unplugged n° 26.

Depuis ce temps, j'ai eu la chance de travailler pour Sword & Sorcery Studios, Expeditious Retreat Press, Ronin Arts, et E.N. Publishing, entre autres. La suite de l'histoire continue à se faire...

Traduit (février 2007) d'après le site de l'auteur, avec son aimable autorisation. On y trouvera également la liste de ses jeux préférés, et bien d'autres centres d'intérêt.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Strange Lands
première édition
novembre 2004D20 - Terres BalafréesSword & Sorcery Studio

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.