Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

D6 System

Historique

Le système d6 fut d'abord et avant tout le système utilisé dans les deux premières éditions de Star Wars par West End Games. À l'époque, l'éditeur développe un autre système, intitulé Masterbook, qu'il utilise dans ses autres licences comme Shatterzone et Torg. Au début des années 90, West End Games commence à connaître certaines difficultés financières, qui culmineront à la fin des années 90, avec la reprise par les Humanoïdes Associés puis par Purgatory Publishing en 2003.

Dans l'intervalle, l'éditeur choisit d'éditer sous une forme plus générique ses deux systèmes : Masterbook en 1993, puis le système d6 en 1996. L'objectif de l'éditeur est de fournir un jeu de rôle générique, destiné à remplacer le système Masterbook. Le livre de base du D6 System ne connut pas le succès escompté, mais le système lui-même servit ensuite pour Men In Black , Hercule & Xena, DC Universe (dans une version modifiée appelée D6 Legends), puis les Métabarons.

L'année 2004 vit la résurrection du D6 System, sous la forme de trois livres de base orientés par genre : D6 Adventure, D6 Fantasy et D6 Space. En avril 2009, le propriétaire de Purgatory Publishing annonça que les textes des ouvrages de la gamme dont le titre commençait par "D6" seraient désormais couverts par l'Open Gaming License v1.0a, à l'instar de la troisième édition de D&D ou de la quatrième édition de RuneQuest, et donc utilisables par d'autres créateurs. Suivant le modèle de ces deux derniers jeux, l'emploi de la marque "D6" par une tierce partie est conditionnée à l'acception des termes d'une licence supplémentaire dont le contenu n'a pas été révélé immédiatement.

Mécanique

Le système D6 repose sur des compétences et des attributs exprimés en nombre de dés. Un personnage peut ainsi avoir 3D+2 en Intelligence et 5D en Survie. Par défaut, le score d'une compétence est celui de l'attribut associé. Par la suite, l'expérience permet de développer chaque compétence individuellement. Une notion de spécialisation permet de lancer des dés supplémentaires dans certains cas particuliers.

Pour déterminer si une action réussit, il faut lancer les dés et additionner les résultats. Le total est alors comparé à un seuil de difficulté qu'il doit dépasser pour que l'action soit réussie. L'échelle des seuils de difficulté va de 5 pour les actions très faciles à 30 pour les actions quasi impossibles. À partir de la deuxième édition de Star Wars, un dé de couleur spéciale, le Wild Die, permet de déterminer les éventuels échecs ou réussites critiques. De même, le système gère dès lors la notion d'échelle entre les personnages, les véhicules ou les vaisseaux, en limitant le score qu'un joueur peut obtenir contre une cible plus imposante ou plus difficile à atteindre, ou en augmentant au contraire les résultats contre une cible plus petite.

On peut noter que dans sa première incarnation, c'est-à-dire la première édition de Star Wars, la liste des compétences était fixée pour chaque attribut. Par la suite, la liste des compétences disponibles fut développée, et tous les personnages ne disposaient pas forcément des mêmes, traduisant ainsi les origines ou la formation de chacun.

Jeux utilisant ce système

Titre (VO) de la gamme
Titre (VT) de la gamme
Ouvrages
Critiques
Ghostbusters51
MetabaronsMétabarons832
Star Wars D6Star Wars D6154154
D6 System2729
Men In Black10
DC Universe42
Z-Corps827
D6 - Tecumah Gulch74

Cette fiche a été rédigée le 10 mai 2010.  Dernière mise à jour le 11 mars 2014.