Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Tempête Approche (La)

.

Références

  • Gamme : Warhammer
  • Sous-gamme : Warhammer 3ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Edge Entertainment
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2013
  • EAN/ISBN : 978-1-58994-698-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte cartonnée comprenant :

  • un livret de campagne de 80 pages en couleurs
  • 36 nouvelles cartes : 13 d'actions, 10 d'objets, 13 de lieux
  • 28 nouvelles mini-cartes : 8 d'états, 6 de blessures, 5 de revers magiques, 6 de talents, 3 de folies
  • dix aides de jeux en couleurs au même format que les fiches de carrière : 6 cartes ou aides à remettre aux joueurs, et 4 fiches pour suivre la progression de la tempête
  • une planche de pions proposant 23 nouvelles figurines cartonnées, 6 jetons de stress et de fatigue, 1 anneau d'attitude (stance ring), 1 jeton d'activation et 24 jetons compteurs marqués d'un symbole différent de ceux des autres boîtes (un éclair)

Description

Ce supplément propose une campagne complète pour la troisième édition de Warhammer. La boîte ne contient pas seulement le livret de description de l'aventure, mais aussi du matériel supplémentaire lié à l'aventure : figurines des PNJ ou créatures rencontrés, cartes des objets découverts, aides de jeu à remettre aux joueurs, ou fiches de suivi de la tempête. Ces éléments sont repérés par un symbole particulier afin de pouvoir les distinguer même une fois mêlés au matériel des autres produits de la gamme.

Le livret décrit l'aventure en elle-même, qui va mener les personnages dans la bourgade de Stromdorf, une petite ville marchande du sud du Reikland. Située à la confluence de l'Ober et de la Teufel, Stromdorf est connue surtout pour ses orages et ses pluies diluviennes, son climat humide et putride. Mais la tempête qui se prépare est inhabituelle, et les prêtres de Sigmar commencent à avoir des visions d'apocalypse. Malheureusement pour les personnages, ils font partie de ces visions, et c'est à eux que va revenir la charge d'éclaircir la situation.

Le livret débute par une page de crédits, une page de table des matières, une page de description du matériel fourni, et une introduction de cinq pages intitulée Tempête à l'horizon (Storm on the Horizon). Cette introduction fournit le background nécessaire au MJ, ainsi que des conseils sur la façon d'impliquer les personnages des joueurs dans l'intrigue. La scène d'entrée de ces derniers dans Stromdorf conclut cette partie.

Le premier chapitre (Stromdorf, 14 pages) est entièrement consacré à la ville et ses habitants. Les quelques lieux principaux du bourg sont décrits, ainsi que les informations générales que l'on peut y glaner. Quelques informations sont aussi fournies sur les terres alentours. Enfin, les habitants notables de la ville sont décrits en quelques paragraphes chacun. Ces descriptions comprennent les quelques secrets éventuels de chaque habitant, ainsi que parfois des règles spéciales qui s'appliquent. Les personnages sont répartis selon leur niveau de vie (classe d'or, classe d'argent, classe de cuivre). Les prêtres de la ville sont décrits à part.

Les quatre chapitres suivants décrivent des événements en apparence indépendants mais qui sont liés par la catastrophe imminente. Chaque chapitre fournit des informations sur les événements récents, sur la manière d'amener les personnages à enquêter sur ces événements, la description de quelques scènes cruciales, et enfin le dénouement probable de l'intrigue. Les quatre chapitres concernés s'intitulent Un moindre mal (The Lesser Evil ,11 pages), Le temps des jérémiades (A Time to Mourn, 14 pages), Quand tombe la nuit (When Night Falls, 13 pages) et Le stratagème de Schulmann (Schulmann's Gambit, 8 pages).

Le sixième et dernier chapitre, Adversaires (Notable Adversaries, 11 pages), fournit les caractéristiques détaillées des adversaires rencontrés par les personnages au cours du scénario. Chaque adversaire ou groupe d'adversaires est présenté de la même manière que dans le Tome of Adventure de la boîte de base : description générale en page de gauche accompagnée d'une éventuelle illustration, et caractéristiques et actions spéciales en page de droite.

Le livret se clot par une carte de la région de Stromdorf (1 page).

Cette fiche a été rédigée le 27 décembre 2012.  Dernière mise à jour le 12 décembre 2015.

Critiques

batronoban  

Conçue comme une région à explorer avec ses trois intrigues reliées entre elles et pouvant toutes s'ajouter, cette campagne est un parfait exemple de ce que ce jeu met en scène : une bande de bras cassés qui va être confrontée à des manipulations, des meurtres sordides et des attaques de monstres mutants, le tout dans un décor d'horreur. Il pleut tout le temps, la tempête menace dans un coin de campagne perdu, bref on peut facilement comparer cela à l'Abomination de Dunwich de ce cher Lovecraft. En effet, l'une des intrigues vous fera fortement penser à cette nouvelle, mais avec un peu plus de brutalité (c'est Warhammer, hein !). On croise plein de PNJs grotesques, glauques ou juste attachants.

Vous aurez donc quelque chose de relativement non linéaire, et vous pourrez facilement mélanger, supprimer des intrigues voire dire aux joueurs : tenez, voici la carte de la région, dites moi où vous voulez explorer ! et ça marchera, car tout est bien décrit (y'a vraiment plein de petits détails qui font la différence, au hasard la description sordide et sale de Stromdorf...)

Les auteurs réussissent à exploiter les divers mécanismes spécifiques de cette édition, et c'est un vrai plaisir de disposer de ces accessoires en jeu, vous verriez les "oooooh" de mes joueurs en découvrant les cartes, les pions et les jolis dés !

Ce système a l'immense avantage de personnaliser les persos, monstres et autres évènements grâce aux cartes ; dans une campagne comme celle-ci, c'est très appréciable d'avoir de la valeur ajoutée en plus du livre.

Et surtout ils ont réussi à pondre une vraie ambiance en plus des scénarios, mis en page, accessoires et illustrations sont là pour nous rappeler que l'on joue à de la dark fantasy, finalement bien loin de ce qu'offre le jeu de figurines, c'est assez étonnant, on dirait presque un autre univers !

On regrettera la petitesse des cartes géographiques, inexploitables ou presque et la couverture souple du livre, qu'il faudra protéger. L'éditeur a mis tout en ligne sur le site mais bon... pour le prix, des feuilles A4 n'auraient pas été de trop...

Cette troisième édition est réputée pour ses scénarios de grande qualité, celle-ci ne fait pas exception. Comme tous les scénarios de la gamme, vous pouvez facilement l'utiliser avec les deux autres éditions si vous n'aimez pas ce système.

J'ai hâte qu'ils traduisent l'Ennemi Intérieur et les deux autres aventures en français, car franchement, j'en redemande !

Critique écrite en octobre 2013.

Jicey  

Après avoir découvert cette aventure en tant que joueur (cf critique de la VO), je suis passé de l’autre coté de l’écran à l’occasion de la sortie de la VF. Mon opinion reste globalement inchangée, c’est une bonne mini-campagne, rien de révolutionnaire mais d’excellente facture.

Sur la forme c’est quasiment un sans faute. La présentation claire et très didactique permet au MJ d’assimiler aussi facilement que possible la masse d’informations fournie. De plus, on n’est pas obligé de tout ingurgiter d’un coup car l’aventure est structurés en épisodes assez distincts qui occuperont chacun une séance de jeu, ce qui laisse le temps au MJ de lire plus en détail chaque séquence entre les parties. De multiples conseils viennent aider le MJ: nombreuses pistes pour amener les PJ à s’investir dans cette aventure, comment gérer tel ou tel échec éventuel des PJ (ex: que faire si les PJ sont capturés par leurs adversaires), options pour ré-aiguiller des joueurs un peu perdus, etc...

Les visuels sont de qualité, et on présentera volontiers quelques photocopies d’illustrations pour mettre les joueurs dans l’ambiance (mention spéciale pour le portrait de famille de certains personnages passablement dégénérés). On relèvera quelques inconsistances dans la traduction de certains noms propres, mais rien de gênant. Le seul bémol sur la forme ce sont les plans au format “bien trop petit”, mais l’éditeur en fournit les fichiers sur son site pour une impression à votre convenance.

Sur le fond c’est globalement une bonne aventure, plutôt taillée pour l’initiation au monde de Warhammer (intrigues simples à la base). La présentation est assez linéaire et assez directrice, ce qui conviendra très bien à des joueurs peu expérimentés, mais avec un minimum de savoir-faire tout MJ peut facilement sortir de l’enchaînement recommandé afin de laisser encore plus de liberté à ses joueurs.

Le premier épisode de l’aventure laisse les PJ totalement libres d’aller où ils veulent dans la ville de Stromdorf. Un vrai bonheur pour qui aime l’enquête et le role-play. La ville est crasseuse à souhait, les PNJ sont hauts en couleur, et quoi que fassent les joueurs (même les moins inspirés) on débouchera sur des scènes de jeu intéressantes et les PJ récolteront des infos utiles.

Les trois autres parties sont plus conventionnelles (rencontre/monstres/récompense) mais avec chacune une saveur propre: psychologie et négociations délicates toutes en nuances de gris, surnaturel et problem solving, humour et tactique de combat. L’affrontement final n’a pas grand intérêt (combat tout ce qu’il y a de plus classique), si ce n’est le moment de la révélation du pot aux roses, digne d’un final de bon polar.

Si les joueurs sont raisonnablement performants et vont directement à l’essentiel, il faut compter 4-5 séances d’environ 4h. Si les joueurs vont systématiquement à l’affrontement, on peut vite doubler la durée de cette aventure.

A noter (idée de Thabanne que j’ai testée avec succès): Il y a matière à ajouter facilement un épisode supplémentaire. En effet, une intrigue est présentée (meurtre et adultère), mais n’est pas vraiment exploitée. Le MJ peut facilement bricoler une petite intrigue où le mari jaloux fait porter le chapeau d’un meurtre à l’amant. Les PJ étant liés à ce dernier, ils deviennent suspects et doivent résoudre l’énigme policière (mobile? opportunité?) avant d’être eux même arrêtés.

Critique écrite en janvier 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :