Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Apocrypha 2 : Chart of Darkness

.

Références

  • Gamme : Warhammer
  • Sous-gamme : Warhammer 1ère édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Hogshead Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : août 2000
  • EAN/ISBN : 1-899749-17-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages.

Description

Apocrypha 2 est un recueil d'articles et de règles pour Warhammer.

La première partie Crime and Punishment (18 pages) s'intéresse aux filous. Elle présente de nouvelles spécialisations pour les mendiants : ceux qui simulent la folie, ceux qui font semblant d'être sourds-muets, ceux qui feignent d'être handicapés, et ceux qui prétendent être malades. Une nouvelle spécialisation de voleur est proposée : il s'agit de personnes volant à l'aide d'une canne à pêche. Une nouvelle carrière de filou fait également son apparition : informer. Cette personne gagne sa vie en revendant des informations. Deux nouvelles compétences sont également fournies, permettant de voler avec une canne à pêche et de diagnostiquer une maladie.

De nouvelles règles permettent de faire les poches aux honnêtes bourgeois en gérant les différentes techniques de pickpocket. Six nouveaux sorts pour les prêtres de Ranald, le dieu des voleurs, font également leur apparition. Enfin, un long article traite des prisons et détaille l'histoire du système pénitentiaire. On y présente différentes prisons aux quatre coins de l'Empire et un bagne outre-mer. Quelques pistes d'aventures dans ces prisons sont également livrées en fin de chapitre.

La deuxième partie intitulée Requiescant in Pace (19 pages) s'intéresse à la mort dans le Vieux Monde. Le culte de Morr est celui qui combat les morts-vivants et veille au repos éternel des trépassés. On découvre ainsi la guilde des mourners qui leur est liée et qui gère les pompes funèbres : fabrication de cercueils, creusement de tombes, scribe, huissiers, etc. Les Raven Knights forment un ordre de chevalerie qui est le bras armé du culte de Morr. Les rites funéraires sont détaillés, ainsi que leurs spécificités pour les halfelings, les nains et les elfes. Une nouvelle compétence est fournie : undead lore. Dix nouveaux sorts destinés aux prêtres de Morr font leur apparition, ainsi que les listes de sorts de magie de bataille et de magie nécromantique auxquels ils ont accès. Parmi ces derniers, on ne trouve que des sorts permettant de combattre les morts-vivants. Le chapitre contient également les lois s'appliquant au trafic de cadavres et à la nécromancie.

Un exemple d'entreprise de pompes funèbres Droevigger's Funeral Emporium est livré avec tous le personnel y travaillant et leurs illustrations, leur histoire et le plan des lieux. Quelques idées d'aventures sont fournies, ainsi que des façons d'employer cette entreprise en jeu. Enfin, on trouve toute une série de rencontres possibles dans les cimetières, présentées sous la forme de mini-scénarios, ainsi que les plantes et créatures que l'on peut y trouver habituellement.

La partie suivante People and Places (31 pages) est un joyeux mélange de lieux et de PNJ où l'on peut trouver pêle-mêle :
- une imprimerie Otto's Printwork et ses activités aussi bien diurnes que nocturnes et politiques.
- la boutique d'un expert nain The Vermilion Pawn capable d'identifier les objets magiques.
- une bande d'orques Morbog's Marauders pouvant donner du fil à retordre aux PJ.
- un cirque itinérant The Pandemonium Carnival contenant une ménagerie chaotique bien fournie.
- Gotrek et Félix, les héros de romans Warhammer que l'on trouvait déjà dans Sombre est l'Aile de la Mort.
Les descriptions sont détaillées et accompagnées de portraits et profils de PNJ ainsi que de plans et descriptions des lieux.

La quatrième partie d'Apocrypha 2 porte bien son nom : of Divers Matters" (25 pages). En effet, on y trouve tout le matériel nécessaire pour personnaliser un PJ. Ceci se trouvait déjà dans P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.. On a également un herbier complétant celui fourni dans La Campagne Impériale. Des règles détaillent la divination et fournissent une douzaine de compétences s'y rapportant, afin de voir l'avenir dans tout ce qu'on peut imaginer. Six nouvelles carrières avancées permettent de mettre en scène des devins et autre divinateurs d'avenirs. De nouveaux arcs magiques que l'on trouvait déjà dans le Premier Compagnon concluent cette section.

La partie suivante Adventures (35 pages) regroupe plusieurs scénarios. Le Rituel confrontera les personnages à des sectateurs du chaos. Dans l'Affaire du Joyau Caché, ils devront user de toute leur ruse pour récupérer, et surtout conserver, un bijou. Un peu de muscle sera quand même le bienvenu. Ces deux scénarios apparaissaient déjà dans Repose Sans Paix. Ironstone Pass est un petit scénario fait pour s'intercaler dans la campagne des pierres du destin. Enfin, le dernier scénario, Deep Trouble in Karak-Zulvor, se déroule après Du Sang dans les Ténèbres et enverra les personnages dans les tunnels humides d'une citadelle naine déchue.

L'ouvrage se termine sur une nouvelle feuille de personnage à photocopier.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 9 avril 2010.

Critiques

 

La rareté des suppléments pour Warhammer nous fait d'autant plus regretter que cet apocryphe bis (en anglais) contienne plusieurs éléments déjà traduits par Jeux Descartes dans Repose sans paix ou P.e.r.s.o.n.n.a.g.e.

Pourtant, l'essentiel de ce supplément consacré aux sombres aspects du Vieux Monde mérite le détour : une partie fort intéressante est ainsi consacrée aux activités plus ou moins malhonnêtes, dans la pratique (pickpockets, mendiants) comme dans la sanction (les prisons de l'empire), sans oublier quelques sorts pour Ranald, dieu des voleurs. C'est plutôt utile dans un jeu où un bon quart des personnages suivent une carrière de filous !

Plusieurs articles présentent, en outre, le culte (et les sorts) de Morr, les cimetières et les coutumes funéraires de l'empire, sujets macabres, certes, mais que serait Warhammer sans les nécromanciens, les morts-vivants, et ceux qui les pourchassent ?

Le reste de ce joyeux fourre-tout est malheureusement moins intéressant, malgré un scénario final plutôt bien ficelé et un ingénieux système de divination.

Bref, au vu de la qualité du matériel inédit que nous offre l'équipe d'Hogshead, il est vraiment rageant de devoir attendre la sortie de suppléments 100% nouveaux !

François Doucet - Casus Belli n°4

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques