Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Sombre est l'Aile de la Mort

.

Références

  • Gamme : Warhammer
  • Sous-gamme : Warhammer 1ère édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1993
  • EAN/ISBN : 2-7408-0057-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 110 pages.

Description

C'est un cadre de campagne campagnard qui nous est présenté ici, à travers la description du petit village de Kreutzhofen, dans le sud de l'Empire. Situé près des frontières avec la Bretonnie, la Tilée et les Principautés frontalières, ce village est en outre habité par un nombre bien supérieur à la moyenne de personnes ayant leur lot de lourd passé, cadavres dans le placard et sombre vengeance à accomplir.

Le début du supplément permet de découvrir les puissants voisins de Kreutzhofen, informations utiles tant il est vrai que ces pays ont été peu développés dans la gamme Warhammer. Mais le coeur de l'ouvrage consiste en un répertoire géographique complet, présentant chaque maison et ses habitants, ainsi que diverses informations générales (activités, loi, religion...). La façon d'utiliser ces éléments est multiple : on trouve ainsi des mini-aventures, conçues pour être jouées en une séance et des ébauches d'aventures pouvant être développées en scénarios plus conséquents, qui permettent de découvrir les multiples secrets des habitants ; et des emplacements à visiter (tour en ruine et vieux tombeaux), assez originaux dans leur genre. Mais l'aventure principale est une trame de campagne, la Malédiction des Reichenbach, divisée en épisodes successifs à intercaler entre plusieurs aventures et faisant monter la pression dans le village jusqu'à un final faisant rejaillir le plus terrible secret du village.

Les profils des PNJ sont regroupés en fin d'ouvrage, avant un chapitre Dramatis personae présentant des personnages issus des romans Warhammer pouvant intervenir à Kreutzhofen. La plupart des personnages et situations de ce supplément peuvent être transférés ailleurs, mais l'ambiance de ce petit village se distingue en tentant d'allier humour et intrigues.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 avril 2010.

Critiques

Deadplayer  

L'ambiance de ce supplément est assez particulière, tout le monde n'appréciera pas de vivre à la campagne et de découvrir petit à petit les secrets du lieu. La première fois que j'ai amené des joueurs dans ce village ils sont partis au bout de quelques jours (2 scénarios); mais avec un autre groupe j'ai exploité presque tout le supplément et c'était très agréable: un rythme assez lent, peu d'action mais beaucoup de rencontres... A essayer.

Lenwe Ringeril  

Sombre est l'aile de la mort est selon moi l'un des meilleurs suppléments de background pour Warhammer JDR. Il décrit un petit village de l'Empire, sorte de carrefour entre la Bretonnie, la Tilée, les Principautés Frontalières, et bien sûr l'Empire! Rien que ça...

En effet il sort du classissisme des immenses cité! Les PNJ sont tous très amusants : on y trouve des commères, des inventeurs fous, des mystérieux tiléens, une compagnie d'artistes, etc. Et il est bien entendu aisé d'y glisser des PNJ de votre propre cru.

Je pense que ce supplément peut être utilisé de deux manières différentes (au moins) :
- avec des PJ débutants, non habitués aux scénarios de trop grande envergure, histoire de les faire commencer en douceur
- avec des PJ expérimentés, blasés des Altorf, Middenheim et autres Marienbourg. Ce supplément offre un excellent point de départ pour des campagnes dans les Terres du sud, en Arabie, etc. En définitif, un supplément idéal aussi bien pour MJ débutants, que pour vieux routards...

Shaman Chat  

Je résiste à la tentation de mettre excellent. Puis, non, finalement, je le fais. Excellent pourquoi ? Parce que c'est sans doute un des meilleurs suppléments de contexte que vous pourrez trouver si vous êtes un mj débutant. Tous les habitants du village y sont décrits. Tous, ou presque, ont une histoire et l'intrigue prend alors un tour intimiste et humain, riche en profondeur psychologique.

La note de flo doit certainement déroger à la règle qui est de noter un supplément à sa juste valeur. Son 1 doit valoir si vous aimez faire du qui tâche, qui tue et qui charpille sans psychologie aucune. Par contre, si vous aimez le détail, que vous ayez envie d'une autre ambiance que l'épique forcené, le 5 est bienvenu.

C'est plein de petites touches et de références très agréables et c'est, surtout, une base parfaite pour avoir un pied à terre à visage humain au carrefour de quatre nations, voire cinq en comptant la Loren.

Tom  

Un supplément de contexte avec scénarios plus "intimiste", mais bien dans l'esprit de Warhammer. Pas de trésor fabuleux ou d'artefacts puissants, pas de forteresses naines, de liches agressives ou de grandes cités corrompues par le chaos ! Ici, c'est un petit village qu'on peut finalement placer où on veut, avec le détail de tous ses hauts lieux et de tous ses habitants. Les PJ peuvent y trouver un grand nombre de secrets, typiques des petits villages.

Un scénario principal de bonne facture est donné, ainsi que quantité de petits scénarios et idées de scénarios, pour la plupart très sympathiques. L'idée de ce supplément est donc plutot de faire passer régulièrement les PJ par ce village, où à chaque étape il seront (ou pas) mêlés à telle ou telle intrigue. J'appelle ça un supplément "intermèdes". L'autre intérêt est qu'il peut être utilisé pour lier différentes aventures, comme celles de la campagne de l'Ennemi Intérieur, moyennant une adaptation facile et rapide.

L'ouvrage en lui même n'est par contre pas folichon. Couverture hideuse (à mon goût) et beaucoup de dessins repris d'autres suppléments (Kislev notamment, pour ce village du sud de l'Empire ! on aura tout vu !).

Malgré tout un excellent supplément de petites intrigues et aventures dans un univers très détaillé et bien décrit, qui permet de souffler un peu entre deux cmapagnes épiques. Ensuite on accroche ou pas à cette atmosphère loin des intrigues de pouvoir et des grandes cités, mais nous on a adoré le coté Cloche-Merle !

Parménion  

Un village entier est décrit dans ce supplément... c'est à la fois excellent et un peu limité.

Excellent pour un MJ qui fait débuter ses joueurs, les rencontres sont aussi nombreuses que les perspectives d'aventures, pas trop dangereuses pour faire progresser une équipe de "premières carrières".

Limité dès que vos joueurs commencent à avoir de la bouteille ! Ce n'est pas la peine de chercher : on ne trouvera pas dans ce village des conspirations pour renverser l'empereur ou faire triompher le Chaos dans le Vieux Monde, inutile aussi de chercher de sombres nécromants capables d'invoquer des armées de squelettes. Il faut alors se livrer à un travail pour transformer Kreutzhofen en une petite cité capable d'accueillir des intrigues plus ambitieuses.

Au final c'est très bien fait, mais autant de pages pour un si petit village ! Cela laisse un peu sur sa faim...

Yannn93  

Ce supplément est plutôt réussi car il peut servir de base pour de nombreuses quêtes. Le village et les habitants présentés sont adaptables à n'importe quel lieu champêtre de l'Empire, ce qui permet de le ressortir de temps en temps sans trop se casser la tête. De plus, les idées de mini-scénarios, avec plans et pièges, tel que l'antique  tombeau de Gaetano Carnera ou encore la tour du sorcier inconnu, sont plutôt agréables et permettent de mettre rapidemment en place scénario improvisé ou autre mission secondaire. Plutôt pratique, il permet au Mj et aux joueurs de souffler entre deux quêtes difficiles.

Critique écrite en août 2009.

egrimm  

Je n'ai pas trop compris l'intérêt de ce suplement.

Toute ces pages pour décrire un banal village de montagne. Des intrigues de comptoirs plus qu'anecdotiques, mais en quantitées totalement indigestes.

Les idées de scénarios sont du vu et revu. Ils ont même osé nous ressortir le coup de Frankenstein qu'ils avaient déjà utilisé dans Mort sur le Reik.

Là où le supplément aurait pu au moins être pensé pour être utilisé pour la Campagne des Pierres du Destin, rien n'y est fait pour servir de lien.

Un MJ un peu imaginatif pourrait sans problème improviser n'importe quoi d'aussi inutile et probablement surtout quelque chose de meilleur que tout ce qu'il y'a  de proposé là dedans.

Plusieurs scènettes peuvent cependant être utilsées à droite à gauche pour une campagne, celle-ci pouvant au final se passer n'importe où ailleurs que dans ce maudit village où définitivement , je ne vois pas comment je pourrais donner envie à mes joueurs de rester !

Critique écrite en février 2012.

Ivryen  

D'ordinaire je suis plutôt fan du sandbox local, mais là, je me souviens encore de ma perplexité à la lecture.

D'abord, comme le dit la fiche, il y a cette tentative d'allier humour et intrigue. Pour l'humour, les goûts peuvent varier mais ce n'est franchement pas ce que je recherche dans Warhammer et dans le Jdr en général. Pour les intrigues, en revanche, je suis sûr qu'elles sont un peu insuffisantes. Non pas qu'un supplément de ce genre doive à tout prix comporter son grand secret ultime mais là, les pistes qui sont données sentent un peu le réchauffé ou le répétitif pour peu qu'on connaisse un peu la gamme.

Finalement, on ne voit pas trop dans ce supplément le parfum qui devrait marquer cette région de frontière. Les problématiques des influences croisées, de minables petits nobles qui jouent sur les deux suzeraineté, des problèmes de souveraineté, bref des échanges et des fermetures sont pourtant d'excellents thèmes. Mais ici, rien de cela n'est vraiment exploité: on a droit à de énièmes variations sur le sorcier, les monstres des montagnes et les ruines naines qui auraient pu avoir lieu n'importe où ailleurs dans l'empire.

Au total, il y a donc de bonnes idées mais l'ensemble est décevant et pas inspirant pour deux sous !

Critique écrite en avril 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :