Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Ivryen

Statistiques

  • Gammes avec des critiques : 26
  • Ouvrages Critiqués : 106
  • Commentaires : 7
  • Gammes dans la collection : 1
  • Ouvrages dans la collection : 1

Critiques

»
13e Age 
»
AD&D - Al Qadim 
»
AD&D - Greyhawk 
»
AD&D - Règles Avancées Officielles de Donjons et Dragons 
»
Appel de Cthulhu (L') 
»
BareBones Fantasy 
»
Cobra 
»
Covert Ops 
»
D&D3 - Dungeons and Dragons Troisième Edition 
»
D&D5 - Dungeons and Dragons Fifth Edition 
»
D20 - Ptolus 
»
Défis Fantastiques 
»
DK System 
»
Dodécaèdre 
»
Dungeon Crawl Classics 
»
Épées & Sorcellerie 
»
Hawkmoon 
»
HeroQuest 
»
Inflorenza 
»
ISTAR : Ombre et Lumière 
»
Royaume des Légendes (Le) 
»
RuneQuest 
»
Stormbringer 
»
Te Deum Pour un Massacre 
»
Vampire : le Requiem 
»
Warhammer 

Commentaires

Kafka Incorporated

Un excellent  jeu. Alors, certes il n'y a pas  beaucoup d'effets de mise en page ou même d'illustrations mais le texte est très agréable à lire. D'abord c'est très bien rédigé et souvent hilarant - bravo pour la nouvelle d'ambiance qui, justement, plonge complètement dans l'ambiance. Ensuite, c'est instructif. Oui, vous apprendrez des choses en lisant ce pdf ! Enfin, peut être pas vous, parce que vous êtes un génie, mais moi j'ai appris plein de trucs.

Du point de vue du système, c'est très bien fait. Les règles de création collent complètement à l'ambiance de la vie en openspace au sein d'une corporation qui a érigé le dialogue social et l'éthique en paillasson usé sur lequel on s'essuie les pieds par pure méchanceté. Les caractéristiques (chemise, cravate, caleçon et calculette) ont vraiment du sens dans cette atmosphère et suffisent à simuler tous les conflits. Les traits sont également très bien pensés et très jouables. Quant au système de résolution, c'est classique, à base de dés 10 à faire sous la carac avec un peu plus de complexité dans le combat.

Enfin, ce jeu de rôle a l'immense avantage de proposer ce qu'il faut d'aides de jeu et surtout un scénario assez typique de ce qu'on peut jouer.

Seule petite critique: quelques fautes d'orthographe à droite et à gauche mais souvent répétitives (accents, quelques mots). Même si elles sont noyées dans un texte relativement dense (mais agréable à lire, j'insiste), elles font un peu tâche.

En bref, dans la lignée de Star Marx et d'autres jeux délirants, on a le droit à un jdra bien ficelé pour passer de bons moments.

Louis la Brocante

Je ne me vois pas jouer à Louis la Brocante, il faut être honnête mais je reconnais à ce jdr amateur beaucoup de qualités :

- Il met en lumière un genre complètement ignoré de la production: les séries françaises du dimanche soir. C'est donc l'équivalent français du dallas rpg voire de toons !

- C'est très drôle à lire : 5 pages gratuites à télécharger. Je recommande en particulier les caractéristiques des personnalités en fin du fichier.

Merci pour ce moment de rire, pour ce canular qui s'est prolongé hors de son premier avril initial.

Office for Special Occult Intelligence

Vraiment une belle petite surprise ... Je suis arrivé sur OSOI un peu par hasard, cherchant à motoriser mon propre jeu amateur.

Je trouve que OSOI possède de très bonnes qualités :

  • C'est fluide et simple à lire.
  • Le système de jeu est fluide mais semble intuitif et très solide par rapport à l'ambiance pulp.
  • J'aime beaucoup la partie sur le matériel, et, de manière générale, la manière dont est géré l'équipement.
  • La partie historique est encore incomplète mais ce qui est déjà présent donne envie de jouer.
  • Les illustrations sont de bonne qualité (il y a bien quelques trucs qui coincent) mais elles ne souffrent pas de la comparaison avec certaines bouses qui, elles, sont payantes.

Un très beau travail, donc. Merci à l'/ au(x) auteur(s).

RIPD le Jeu de Rôle

J'ai téléchargé ce jeu amateur et je n'ai pas été déçu.

D'abord je tiens à dire que je ne connais que le film (pas la B.D) et que je l'ai bien aimé, ce qui n'est pas nécessairement le cas de tout le monde à en croire ce qui s'échange dans les forums. Dans mon cas, je trouve que l'atmosphère du film est bien rendue et que ses principaux concepts sont bien simulés. Les aventures proposées reconstituent bien l'ambiance et les nouvelles sont plutôt bien écrites. Sur le plan du background c'est donc très bien réussi.

J'ai, en revanche, un petit doute sur le système. Bon, je passe sur le d20 car je préfère le d100 pour des jeux contemporains, mais ça c'est vraiment une affaire de goût. Ce qui me gêne plus c'est le système de compétences avec ses bases de caractéristiques un peu baroques (DEX-3 ? ça rime à quoi ?), ses points à répartir qui ne me donnent pas très envie de créer un personnage. Je trouve d'ailleurs que le système est un peu assis les fesses entre deux chaises. Si l'auteur voulait un jeu un peu apéro, un système plus simple aurait très bien fait l'affaire. Si au contraire, il voulait un jeu plus solide, j'ai de sérieux doutes sur la durabilité de cet hybride qui rappelle un peu dK mais ne me semble pas forcément approprié pour le thème.

En tous les cas, téléchargez ce jdra. Monsieur Genseric nous gratifie, une fois de plus, d'un bon travail par l'adaptation en jeu d'un univers moins loufoque et plus sombre qu'il ne paraît au premier abord.

Searchers of the Unknown

Une grande réussite. Je m'emballe ? Comment un jeu qui tient en une feuille peut être une "grande" réussite ?  

Eh bien quand un jeu donne tous les outils pour faire ce qu'il se propose de faire. Searchers of the Unknown se propose de définir des personnages en une ligne dans une ambiance old school. Et c'est 100 % réussi. C'est même un modèle dans son genre. En une page, on comprend tout de suite le système et la règle donne assez d'informations et d'indications pour qu'on en déduise le reste et que l'on développe. 

Alors du coup, ce n'est pas vraiment le jeu idéal pour l'initiation mais ceux qui connaissent un peu les univers D&Desque comprendront tout de suite de quoi il est question et sauront adapter le plat à toutes les sauces de gamma world à la science fiction en pyjama.

Moi, je trouve que ça tient du génie ! Bravo M. Snorri !

SYSTEME D

Un système générique en quatre pages ? Je suis toujours preneur, mais système D ne réussit pas forcément aussi bien que d'autres productions amateurs partageant la même ambition.

Le bon point : les quatre pages traîtent de l'essentiel et les personnages sont définis par des talents et un historique. De ce point de vue, c'est simple, facile à comprendre et prêt à l'emploi.

Quelques défauts cependant. Les règles, pour être lights, ne sont pas non plus très claires et me paraissent (mais j'ai peut-être mal compris) multiplier les jets de dés de manière un peu inutiles. De plus, un problème d'échelle se pose. On a tous les dés au dé4 au dé20. Cette gamme aurait dû être utilisée avec le d20 comme ultime niveau de difficulté et de compétence, mais les auteurs ont introduit comme pallier maximal le dé 100. Cela risque d'être compliqué, pour des personnages qui ont monté jusqu'au dé20, si tous les défis qu'ils doivent relever ont une difficulté mesurée sur un dé100, non ? De plus, si j'aime bien, a priori, le système de talents, je ne le garderais pas tel quel. Il conviendrait soit de permettre aux joueurs de définir quatre ou cinq talents hiérarchisés, ou bien alors de définir des champs de compétence un peu plus larges, à l'instar de l'excellent d00 Lite.

Malgré ce qui me semble être des défauts, merci aux auteurs ! Je souscris à toutes les intentions de système D qui propose un système simple, tenant en quatre pages et qui ne relègue pas nos bons vieux dés à plusieurs faces aux poubelles de l'histoire.

Systeme D+

J'ai parcouru les règles de base et quelques univers pour D+ et j'ai trouvé ça pas mal du tout:

Les bons points : c'est simple, intuitif et j'aime bien le fait de jeter plusieurs types de dés différents. Enfin un jeu amateur français qui réhabilite les solides de Platon, vous savez ces dés qui permettaient de distinguer une partie de jdr d'une partie de 421 ou d'un wargame Avalon Hill.

En mauvais point : si je devais jouer avec d+ (et j'y pense pour motoriser mon propre jeu), je mettrais de côté les listes de compétences qui font perdre du temps à la création de personnage. Le système "class as skill" du système d00 lite me paraît plus adapté pour un jeu léger .

Les univers sont plus ou moins intéressants : j'ai bien apprécié Eliduc et Seven Kingdom's service, les autres sont moins inspirants ; enfin, jetez un oeil à Lumineux, on dirait un générateur aléatoire de scripts de séries pour le service public.

Du bon travail, en tous les cas, merci aux auteurs !

 

Collection

»
Donjons et Dragons