Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Campagne Impériale (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 136 pages, et carte détachée en couleurs recto-verso de BogenHafen et de l'Empire.

Description

La Campagne Impériale est une introduction pour la campagne de l'Ennemi Intérieur, un scénario qui a fait date dans l'histoire du jeu de rôles en France. Certains la qualifieront de "meilleure campagne med-fan", mais tout en restant impartial, il faut bien considérer qu'elle contribuera fortement à rendre Warhammer très populaire. Premier livret d'une série de cinq (La Campagne Impériale, Mort sur le Reik, le Pouvoir derrière le Trône, Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev, et l'Empire en Flamme), La Campagne Impériale permet à des joueurs ne connaissant pas l'univers de Warhammer de débuter en douceur et de découvrir le "Vieux Monde" en commençant dans l'Empire.

Les premières 33 pages du livre sont consacrées à l'Empire, et comblent de nombreux manques du livre de base. Après un passage sur la façon de faire jouer ce scénario, et comment mener la campagne dans sa longueur, le sujet des voyages dans l'Empire est traité : temps de trajet, moyens de transports (avec des précisions sur les diligences), etc. L'histoire de l'Empire, et notamment de son fondateur Sigmar Heldenhammer est racontée en détail, ainsi que son accès au statut de divinité après avoir réuni les tribus humaines barbares et les nains en un puissant état. La structure politique de l'Empire, le pouvoir économique des guildes, les taxes, la justice, et divers détails sur les titres de noblesses sont abordés. La religion de Sigmar (divinité principale de l'Empire) est présentée en détail, et des sortilèges sont fournis pour ses clercs. Certaines divinités mineures ou interdites sont sommairement présentées. Des profils types sont donnés pour les différents soldats de l'armée impériale, et un herbier des plantes médicinale illustré conclut l'ouvrage, avec une double page sur les vêtements typiques selon les catégories sociales.

Le premier scénario, servant d'introduction à la Campagne Impériale est Erreur sur la Personne. Au cours d'un voyage à diligence, un des PJ découvre son sosie parmi les cadavres d'un raid de mutants, et celui-ci est pourvu d'une lettre annonçant un héritage plus qu'intéressant. Ce scénario de 16 pages s'attarde beaucoup sur les détails du voyage par diligence, et le roleplay et les interactions avec les PNJ, afin que les joueurs découvrent le monde progressivement. Il se conclut par une page concernant les mutants dans l'Empire, et contenant une table pour générer des mutations aléatoirement.

Le second scénario Ombres sur Bögenhafen (44 pages), est une enquête urbaine se déroulant pendant le Schaffenfest (la foire) de la petite ville de Bögenhafen, où les personnages devront se lancer à la poursuite d'une attraction du zoo s'étant enfuie dans les égouts, et découvriront que des choses bien étranges se passent ici. La ville et le contexte du Schaffenfest sont très fouillés, des plans, PNJ, etc. sont fournis à loisir.

Le livre se termine sur des aides de jeu concernant la garde, un descriptif de l'Empire pour les joueurs débutants, un calendrier impérial, un répertoire géographique, un plan des différentes villes, lieux, et scènes d'actions des deux scénarios, une liste de PNJ secondaires (cocher, domestique, etc.), et d'aides de jeu (lettres, documents) à photocopier pour les joueurs. Six personnages pré tirés font partie du lot, ainsi qu'un guide géographique de la ville de Bögenhafen.

Ce premier volet de la campagne impériale est la compilation de deux scénarios parus à l'origine indépendamment en 1986 et 1987, sous les noms The Enemy Within et Shadows over Bögenhafen, n'ayant jamais été traduits en français auparavant.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 8 avril 2010.

Critiques

Coredump  

En commençant par jouer quelques menues péripéties de voyage, les personnages se trouvent embarqués dans une campagne à couper le souffle : la Campagne de l'Ennemi Intérieur. Cette campagne est sans doute une des meilleures sinon LA meilleure, à avoir jamais été écrite pour du médiéval-fantastique. Sa force réside principalement dans sa progression qui permet de partir de personnages ayant à peine quitté leur ferme, qui finiront par devenir peut être des héros de l'empire. Progression de l'échelle d'intrigue également, puisque si ce premier volume confronte les joueurs à des événements anodins, la suite ne sera pas aussi simple et les propulsera dans les plus hautes sphères politiques, religieuses, et militaires. Outre cela, ce premier volume contient des aides de jeu indispensables sur l'Empire.

Bref, ce supplément est incontournable que vous désiriez faire jouer la campagne impériale ou non. Mais avouez que ça serait dommage de se priver d'une telle aventure !

Munin  

La Campagne Imperiale... Elle fait partie, avec les masques de Nyarlatothep, de ces campagnes mythiques que tout le monde aimerait avoir joué. Cette réputation n'est pas usurpée. Toutefois, le premier épisode n'est pas le meilleur. Les personnages sont introduits dans l'aventure selon un schéma éculé, et on ne coupe pas à quelques explorations de donjons.

Mais une fois commencée... Que d'heures de plaisir cette campagne réserve !!!!

Rien que pour la jouer, l'achat du jeu se justifie (c'est d'ailleurs ce que j'ai fait).

Deadplayer  

Les 2 parties de cet ouvrage sont à la fois indispensables et d'excellente qualité. Le guide de l'Empire fournit des informations indispensables tant au joueur qu'au MJ, qui donnent une vraie profondeur au cadre principal des aventures. Quant aux 2 scénarios débutant la campagne de "l'Ennemi intérieur" (vrai nom de la campagne, même si tout le monde l'appelle Campagne impériale par commodité), ils sont tous deux très bons dans leur genre : le premier est une excellente première aventure, dont le charme vient surtout du fait que les PJ n'y sont pas des héros, loin de là (un des premiers épisodes consiste à convaincre une noble hautaine de bien vouloir se serrer un peu dans une diligence...) ; et le second est une bonne aventure urbaine (une sorte d'entraînement pour "le Pouvoir derrière le trône"), confrontant les PJ au principal danger du monde de Warhammer, le chaos et ses sectes diaboliques.

nookie  

Je ne vais pas argumenter plus sur le bien fondé d'acheter ce tome qui est, il est vrai, génial, très bien fait autant pour des débutants que pour des aventuriers chevronnés mais je déplore justement, en comparaison avec la première critique, le fait qu'au bout de l'aventure, le(s) joueur(s) devient une star du vieux monde, faisant de l'ombre à nombre de répurgateurs (mais pourquoi ne pas alors se tourner vers un scénario?!).

Ceci dit, je trouve que ce tome fait office de portail à beaucoup d'autres aventures. Au maître de jeu à savoir s'en servir. Car ce livre est une arme dans un monde truffé de monstres...

Quirinus  

Ce livre est vraiment excellent. Idéal pour commencer une campagne avec des joueurs débutants mais aussi expérimentés. Les suppléments présents à la fin de ce bouquin sont aussi très utiles. Toutes les infos présentes dans ce bouquin sont claires, nettes et précises. Bref ce livre est excellent et ce n'est pourtant que le début d'une merveilleuse série d'aventures.

Finndlin  

La Campagne de L'Ennemi Intérieur démarre très fort avec cet excellent premier volet! Les scénarios proposés sont de haute qualité, et permettent aux joueurs d'évoluer dans un univers oppressant (Ombres sur Bogenhaffen) et de mener une enquête dont l'échec pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour l'Empire...

A noter aussi le petit précis historique en début d'ouvrage, très bien fait, qui nous permet d'un peu mieux appréhender l'Etat actuel du Vieux Monde.

Un début fantastique donc, qui laisse augurer de longues heures de jeu... sans jamais que la lassitude ne s'installe.

foulc  

Un bijou ! Une oeuvre d'anthologie ! Cet ouvrage constitue la première partie de la campagne de l'Ennemi Intérieur. Il est très complet et vraiment bien fait. En quelques pages, il dresse une description rapide de l'Empire, de ses dieux, sa géographie, son histoire... Il donne également de précieux conseils aux MJ novices sur la façon de gérer une longue campagne. Il fournit des personnages prétirés complets et intéressants. Mais surtout, il contient deux scenarios qui sont vraiment excellents et mettent tout de suite dans l'ambiance du monde sombre de Warhammer.
Le premier scenario "Erreur sur la personne" pose les bases de la future campagne. Il est simple mais permet d'introduire en douceur les joueurs, même s'ils sont débutants.
Le second scenario "Ombres sur Bogenhafen" est l'un de mes préférés. Il s'agit d'une intrigue urbaine sur fond de machination chaotique. L'intrigue est sympa et la ville fort bien décrite. Un must à ne rater sous aucun prétexte.

JIBS  

Scénarios excellents avec une bonne description de l'histoire de l'empire, du culte de Sigmar et des dieux du Chaos. Mes joueurs ont apprécié!

Ils se sont quand même demandés pourquoi une double accroche pour les faire arriver à Bogenhafen. Le festival en soi est suffisant pour les attirer. Ils ont longtemps cru qu'il y avait un lien fort entre le chasseur de prime (erreur sur la personne) et la secte (Ombre sur Bogenhafen). L'intérêt du premier scénario reste principalement d'établir un contact avec la secte de la main pourpre ; effort qui peut être réduit à néant si le personnage-sosie à la mauvaise idée de mourir rapidement.

Tom  

La réputation de la campagne de l'ennemi intérieur n'est pas usurpée : c'est du grand art !
Ce premier volet comporte en fait deux scénarios qui plongent les joueurs dans l'intrigue. Et tous se régalent. La partie enquête à Bogenhafen est notamment particulièrement agréable.

L'autre grand avantage de ce scénario est qu'il s'adapte très bien à des joueurs débutant en JdR, en les immergeants progressivement dans l'univers. Le matériel est de haute qualité avec la superbe carte en couleur A3 (environ) de Bogenhafen et de l'Empire et des aides de jeu à découper bien sympathiques. Mes joueurs adorent ! L'ouvrage est également un supplément sur l'Empire, bourré d'information très intéressantes sur sa politique, ses lois, mais aussi le culte de Sigmar ou ses plantes médicinales.
Seul reproches mineurs (mais vraiment mineurs) :
- la partie est très orientée vers les personnages pré-tirés, notamment en terme d'opportunités d'évolution et de compétences utiles. En tenir compte si on tire ses propres PJ
- toute la campagne souffre de charnières entre les différents tomes très tirées par les cheveux. Enchaîner proprement les scénarios demande un peu d'imagination au MJ
- le role de la secte de la main pourpre, fil rouge de la campagne, est systématiquement au second plan et ne sert que de prétexte à envoyer les personnages ici ou là.

En bref, cette campagne justifie à elle seule l'achat de Warhammer. Sans doute la meilleure tous JdR confondus.

Nicotine  

Ah, le bel ouvrage que voilà !
Le premier volet de la campagne impérial a de quoi séduire un maître du jeu comme ses joueurs. D'un côté, tous les renseignements dont le MJ pourrait avoir besoin sont là, écrits dans un style plutôt fluide et agréable à lire bien que quelques erreurs de traduction soient remarquables. Pour les joueurs, les situations auxquelles ils seront confrontées sont bien dosées et leur difficulté augmentera progressivement. En outre, elles permettent au débutants de bien intégrer l'esprit de Warhammer à travers des thèmes classiques : partie de carte dans une taverne, voyage en diligence, exploration des égouts, rencontre avec les guildes... Ils iront peut être même jusqu'à sauver une ville des ravages du chaos !

Le scénario est au début linéaire mais offre par la suite une plus grande liberté aux joueurs, prévoyant tout de même de quoi les remettre dans le droit chemin. Tout est donc bien orchestré. En plus de l'histoire, vous aurez accès à une documentation sur l'empire, sur le fonctionnement des guildes, sur les grandes familles, les autorités... En clair, le monde dans lequel les PJ évolueront est traité dans ses moindres détails.

Cerise sur le gâteau, une foule de documents à remettre aux joueurs sont proposés et apportent une touche fouillée à l'aventure. Je conseille donc ce début de campagne à tous les maîtres de jeu aimant lire un scénario sans se prendre la tête, avec la possiblité de développer des situations dans le détails en un minimum d'effort.

LeMeJe  

Au vue de la première édition, la première partie de l'ouvrage (description de l'Empire) était indispensable. Aujourd'hui, avec le supplément les Héritiers de Sigmar, çà l'est beaucoup moins...

Côté scénarios, du correcte et du très bon. L'ambiance glauque du voyage en diligence sous la pluie et dans la boue est peut-être un classique, mais çà marche!

Ombre sur Bonghenafen est nettement plus enlevé, et très bien foutu. Gare pour les joueurs à ne pas passer à côté de l'essentiel! Et des joueurs impulsifs pourrait donner du fils à retordre à un mj débutant. Un excellent scénario urbain, au final potentiellement spectaculaire.

Gros défaut cependant : au regard du gigantisme de la campagne qui va suivre, je trouve l'introduction des joueurs un peu légère. Il aurait été souhaitable d'aider le mj à préparer le terrain pour le destin exceptionnel qui attend les joueurs dans les autres épisodes.

Commencer paysan et finir Comte électeur, il y a quelque chose qui cloche. Ce manque de continuité et de prévoyance est de toute façon une des lacunes de la Campagne Impériale. Mais...

Casque Noir  

On ne se lassera jamais de le dire, la Campagne de l'Ennemi Intérieur est fabuleuse, entrainant les joueurs pendant des heures dans les tréfonds pervertis du Vieux Monde. La Campagne Impériale en est un premier volet qui remplit parfaitement son office.

Le premier scénario Erreur sur la Personne permet de faire se rencontrer les joueurs simplement et de les confronter à des PNJ représentatifs. Au cours du voyage, c'est l'occasion pour le joueurs débutant de prendre la main sur le monde qu'il découvre. Et le final permet de confronter nos PJ à ses premiers mutants, le tout sous une pluie battante!

Le second scénario Ombres sur Bögenhafen mettra probablement plus les débutants en difficulté, avec une enquête pas si simple à mener. Les joueurs plus chevronnés se feront certainement plus plaisir, dans une ambiance de fête populaire médiévale derrière laquelle planent de sombres présages. C'est aussi l'occasion pour le MJ de doser ses effets de mise en place de l'atmosphère, avant la suite de la campagne.

Facilement exploitable dans une autre campagne, le supplément compte également des compléments de règles bien utiles. Du très bel ouvrage qui préfigure l'excellente qualité des suppléments Warhammer liés à la Campagne de l'Ennemi Intérieur. Une rolls du JdR, à jouer ou faire jouer absolument!!

Critique écrite en juillet 2011.

The King  

Je vais sans doute dénoter avec la majorité. Pris dans son ensemble, la campagne de l’ennemi intérieure est passionnante puisqu’elle met en scène des événements qui changent radicalement l’histoire de Warhammer dans laquelle les PJ jouent un rôle important. Et c’est que qu’on attend du jeu de rôle.

Ce qui me chiffonne par contre, c’est que la trame initiale est fine et fragile comme un parchemin égyptien quadri -millénaire et n’a au final que peu de rapport avec l’acte final. C’est surtout une astuce capillotractée pour intégrer les personnages dans une aventure somme toute assez banale. Le perso « usurpateur » n’a quasiment aucune chance de découvrir le pot aux roses et de profiter ainsi de la situation.

Bref, cette aventure n’est pas mauvaise en soi, mais elle n’a rien non plus d’exceptionnelle (ce n’est que mon avis). Mais je peux comprendre que ce système, fort simple au demeurant, soit apprécié par ceux qui avaient la nausée d’AD&D, le système qui régnait en maître à l’époque.

Critique écrite en septembre 2011.

Vermer  

Ah, la campagne impériale ! Que de bons souvenirs quand je l'ai joué étant étudiant.
Je me suis dit, il faudrait que je la fasse jouer à mon tour. Donc je l'ai lu ce premier volume 15 ans après l'avoir joué.
Mouais, c'est plus ce que s'était... C'est pas mal, les lieux et ambiances sont originales et intéressantes mais les scénarios sont vieux dans leurs trames. C'est un peu simpliste par moment et cela fait un peu histoires de livre jeu. Un des gros problèmes est l'implication des joueurs dans les scénarios qui est vraiment limite voir douteuse. A moins qu'ils ne soient tous répurgateurs dans l’âme on se demande pourquoi ils feraient tout ça. Bref, malgré l'ambiance sympa je ne suis pas sur que des joueurs adultes apprécient beaucoup les scénarios.
Par contre c'est très clair au niveau du texte, didactique et très bien développé au niveau du contenu. On est loin du remplissage que l'on peut voir dans les jdr contemporains.
Le tout reste bien et correcte à faire jouer mais beaucoup moins riche et plus simpliste que dans mon souvenir. Il faut y ajouter un peu de saveur et de background autour des personnages pour que cela prenne vraiment je pense.

Critique écrite en novembre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :