Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Vampire : the Requiem

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en couleurs de 324 pages, à couverture rigide.

Description

Après une page de crédits et 3 pages de sommaire, l’Introduction (4 pages) présente le contenu du livre et ses objectifs : réviser le livre de base, autant du point de vue de l’univers que des règles. Une liste de sources d’inspiration est également donnée. Les auteurs expliquent que l’ouvrage est compatible en grande partie avec le reste de la gamme, particulièrement avec les Clanbooks et Damnation City. Des règles et des options techniques (comme les règles de poursuites) ne sont pas reproduites dans ce livre et doivent être consultées dans le livre Chronicles of Darkness.

On notera que la seconde édition VF change la nomenclature du Cercle de la Sorcière en Cercle de la Guenaude.

La première partie de la nouvelle Pas d'église dans le désert (No Church in the Wild en VO) (3 pages) précède le Chapitre Un : Qui nous sommes cette nuit (Chapter One : Who We Are Tonight en VO) (38 pages) qui présente les bases de l’univers. Après avoir évoqué l’idée que les clans sont cinq espèces qui se seraient rapprochés au cours des âges, ces cinq familles sont passées en revue sur trois pages chacun, selon le même modèle : illustration d’un personnage, présentation générale, raisons pour lesquels un joueur voudrait jouer ce clan, théories sur l’origine du clan (souvent contradictoires, elles reprennent en partie les rumeurs des Clanbooks), faiblesse de clan, stéréotypes envers les autres lignées, conseils de création pour optimiser le personnage et enfin le rôle du clan au sein de chaque Ligue. Trois clans disparus sont également évoqués à la manière de rumeurs :

  • Akhud, déjà décrits dans le supplément sur le VII (avec quelques différences sur leurs origines).
  • Julii, déjà décrits dans Requiem for Rome.
  • Pijavica, des vampires slaves ayant la particularité d’exister sous la forme de masses protoplasmiques juste après leur Étreinte.

La deuxième partie du chapitre présente les cinq Ligues classiques, plus le VII. Chaque Ligue est décrite selon le même format sur 3 pages chacune : présentation générale, concepts de personnages, origines, mœurs, et posture en tant que dominants d’une cité ou au contraire en tant que minorité. Le VII est décrit à travers des rumeurs et des options pour le meneur. Enfin, les auteurs évoquent brièvement quatre Ligues disparues ou affaiblies :

  • La Légion des morts, héritière de la Legio Mortum décrite dans Requiem for Rome.
  • La Poste des Potences, prédateurs des routes du XVIIIème Siècle.
  • La Croisade des enfants, Ligue composée d’enfants vampires. 
  • Le Dixième Choeur, destinés à tuer les anges.

Les auteurs ne mentionnent pas l’Engeance de Belial. Le rôle et les spécialités des Ligues ont été précisées : par exemple la Lancea Sanctum est désormais uniquement liée à l’Église Catholique et rassemble des moines et des archivistes Damnés.

La deuxième partie de la nouvelle (3 pages) est suivie par le Chapitre Deux : Le cercle du bout de la nuit (Chapter Two : The All Night Society en VO), 20 pages, qui décrit les mœurs sociales des Damnés. Il est rédigé sous forme de témoignages de Damnés ou s’adresse directement aux joueurs, en proposant des idées d’historique et de comportement pour chaque sujet. Les besoins primaires des vampires sont exposés : le sang ou la possession d’un refuge diurne par exemple. Les trois Traditions sont ensuite passées en revue, avant que les auteurs développent la non-vie dans une ville : fêtes, refuges, politesses et dangers des interactions entre vampires, types de gouvernance, présence des mortels, ou encore la Cacophonie, le réseau d’information géré par des Daeva. Il y a plusieurs exemples de domaines ou de troubles sociaux (comme la Malkavia évoquée dans le clanbook Ventrue). Un lexique termine le chapitre.

La troisième partie de la nouvelle (3 pages) précède le Chapitre Trois : les lois des morts (Chapter Three : Laws of the Dead en VO), 80 pages. Celui-ci permet de créer un personnage vampire et explique les règles de sa physiologie (Vitae, Humanité, Étreinte, etc). Voici quelques uns des changements qu'il introduit :

  • Apparition des Aspirations (les objectifs du personnage à court et long terme).
  • Le remplacement des Vices et Vertus par des visages publics et privés des vampires : le Masque et l'Elégie.
  • Toutes les Disciplines et pouvoirs de Ligues ont été réécrits.
  • Les vampires ont désormais plus de pouvoirs “par défaut” : sens aiguisés, capacité à analyser le sang sur leur langue, etc.
  • La Teinte du Prédateur a été modifiée (elle est accentuée volontairement et permet de reconnaître un autre vampire à distance).
  • La Brume des Ages n'existe plus pour les Anciens : beaucoup se souviennent encore de leur passé.
  • La Sorcellerie sanguine repose désormais sur le système créatif déjà proposé par Blood Sorcery. Les Anneaux du Dragon ont été également réécris.
  • Les Consciences (Touchstones en VO) : ce sont des lieux, objets ou personnages non-joueurs liés au passé de chaque personnage-joueur et qui subissent la dégradation de leur Humanité.
  • L’Étreinte peut produire un Revenant, c’est à dire un cadavre animé de la non-vie mais dans lequel la Bête et les pouvoirs vampiriques sont quasi-absents. Ils sont développés dans le supplément Half-Damned.
  • Les Lignées mineures sont désormais accessibles dès Puissance du Sang 1.
  • Les faiblesses claniques sont entièrement réécrites.

Le chapitre se termine sur la description des Atouts spécifiques aux clans et aux vampires.

La quatrième partie de la nouvelle (3 pages) précède le Chapitre Quatre : Les règles de la nuit (Chapter Four : Rules of the Night en Vo) (30 pages) qui présente le système de jeu. Les principaux changements résident dans le combat, plus létal qu’avant : les armes font désormais des dommages automatiques. Les auteurs proposent même un système très rapide de résolution du combat via un unique jet d’opposition. Des mécanismes de combat social à travers des arguments et des débats pouvant être humiliant ou décrédibilisant complètent les confrontations physiques. Le système des Etats fait aussi son apparition. Les Etats (Conditions en VO) sont des conséquences spéciales que l’on peut infliger aux autres. Elles ont des prérequis et des effets techniques. Une liste d’équipements utiles aux vampires termine le chapitre.

La cinquième partie de la nouvelle (3 pages) est suivie par le Chapitre Cinq : Le parlement des Hiboux (Chapter Five : The Parlement of Owls en VO) (38 pages) qui présente les Strix, des entités venues d’une dimension mystérieuse et qui menacent l’existence même des Damnés. Les Strix sont des esprits chouettes, apparaissant comme des oiseaux de brume, très similaires aux Damnés (drain de Vitae, faiblesses, puissance du sang, etc), pouvant posséder des vampires ou des mortels. Ils veulent avant tout ressentir les émotions et les sensations des êtres matériels. Après avoir décrit leur physiologie et quelques légendes contradictoires sur leurs origines, les auteurs fournissent toutes les indications pour créer des PNJs détaillés. Les explications reprennent certains éléments déjà fournis dans Requiem for RomeThe Wicked Dead et les Clanbooks. Ils peuvent ainsi avoir créé et détruit des clans de vampires au cours des âges, voir offert la Bête aux Damnés. La deuxième partie du chapitre offre vingt portraits développés de Strix et de protagonistes liés à leur menace, selon le même format : citation d’ambiance, comportement, légendes, synopsis de scénario et caractéristiques.

La sixième partie de la nouvelle (3 pages) précède le Chapitre Six : Le monde dans lequel nous mourrons (Chapter Six : The World We Die In en VO) (30 pages). Celui-ci présente des grandes villes autour du monde, abritant des communautés distinctes de vampires et de Strix. Chaque ville est décrite sur 4 pages selon le même format : présentation générale, histoire, Damnés importants, lieux marquants, position des clans, position des Ligues.

  • Athènes, hantée par la créatrice du Cruac, la Mère des Monstres évoquée dans Immortal Sinners et dans Gangrel.
  • Pékin, tellement populeuse qu’aucun vampire n’est en manque de sang.
  • Berlin, devenue le terrain favori d’un groupe de chasseurs.
  • Montréal, tenue par une main de fer invisible, l’Innommable.
  • Raleigh-Durham-Chapel Hill, Etats-Unis, cité peuplée d’un sixième clan, les Jiang-Shi. Ceux-ci sont brièvement décrits dans un encadré. Le supplément The Wicked Dead en fait une description plus complète.
  • San Francisco, quartier général de la Mission, une organisation alternative de jeunes Damnés, déjà décrite dans Daeva.
  • Swansea, en Angleterre, une ville où les vampires aiment leur solitude et leur liberté.
  • Tokyo, dominée par trois puissantes conspirations de Damnés, les Zaibaitsu.

La septième partie de la nouvelle (3 pages) ouvre le Chapitre Sept : Narration (Chapter Seven : Storytelling en VO) (25 pages). Celui-ci présente de nombreux outils techniques pour que le meneur puisse personnaliser et faciliter sa mise en scène : les auteurs y présentent les effets du Masque (façade sociale) et du Elégie (nature profonde) pour récupérer de la Volonté, des idées pour décrire les scènes de chasse, ou encore l’introduction et la gestion des Consciences. Le chapitre se termine sur une méthode en sept étapes à cocher pour créer son personnage en fonction d’événements marquants, depuis les peurs surnaturelles ressenties jusqu’à une Étreinte qui tourne mal, en passant par la prise de pouvoir sur d’autres. Chaque étape est l’occasion de détailler en profondeur la psychologie et l’histoire de son vampire.

Annexe un : Les vivants (Appendix One : The Living en Vo) (12 pages) explore la possibilité de jouer de simples mortels dans une campagne de Requiem. De nombreuses pistes et idées de scénarios sont données, avant de détailler les Goules (méthode de création à l’appui), ces humains liés par le Sang à un vampire.

Annexe deux : Etats (Appendix Two : Conditions en VO) (6 pages) décrit les nombreuses Conditions utilisées par le système de règles pour simuler les différents états et conséquences. Elles sont présentées graphiquement sous forme de cartes.

Le livre se termine par la dernière partie de la nouvelle (2 pages), un index détaillé (10 pages), une fiche de personnage vierge (2 pages) et trois pages blanches.

Cette fiche a été rédigée le 24 janvier 2015.  Dernière mise à jour le 6 janvier 2018.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.