Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Daeva

.

Références

  • Gamme : Vampire : le Requiem / Vampire : the Requiem
  • Sous-gamme : Clanbooks
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2007
  • EAN/ISBN : 9781588463524
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en couleurs à couverture souple de 130 pages.

Description

Daeva, Kiss of the Succubus est le deuxième d'une série de cinq Livres de Clan pour Vampire : le Requiem, qui décrivent chacun les us et coutumes d'une des grandes familles des non-vivants. Le livre, prévu pour s'adresser entièrement aux joueurs (plus qu'aux meneurs), est presque totalement composé de récits subjectifs, lettres, emails et autres discussions entre vampires à propos de nombreux sujets relatifs au clan Daeva. Sa mise en page est donc particulièrement hétéroclite. En outre, les marges contiennent souvent des annotations et remarques de l'éditeur fictif. Seule la dernière partie technique du livre reprend le style classique des guides de jeux de rôle.

Après une page de crédits et de remerciements, le livre débute par une lettre d'une page expliquant la raison d'être de ce recueil sur le clan. Puis il enchaîne sur le sommaire (1 page), toujours sous forme de lettre.

La première partie, Kevin (31 pages), raconte les aventures amoureuses et charnelles des Daeva avec des mortels, notamment à travers le journal intime d'un homme décidé à séduire des vampires. L'accent est mis sur les conséquences du comportement souvent passionné des Daeva dans leurs relations. Quant à The Mission (32 pages), il parle de la Mission, une communauté de vampires à San Fransisco. C'est également un prétexte pour parler des us et coutumes des Daeva : l'Etreinte, la soif de sang, l'amour, et les relations avec les autres clans et Ligues. Les auteurs traitent ensuite du réseau d'informations clandestin des vampires, souvent géré par des Daeva : la Cacophonie.

La troisième partie, The New South (21 pages), parle des conséquences du passage de l'ouragan Katrina sur la communauté vampirique, ouragan qui a dévasté en 2005 la région de la Nouvelle Orléans. Il fait aussi le portrait de plusieurs Daeva. Puis The Old World (16 pages) décrit une Daeva célèbre en Europe : Carmilla de Dublin. Le chapitre se poursuit par le mythe de la création du clan dans l'antique cité d'Ur par la déesse Innana et la sorcière Lilith, avec l'aide de mystérieux esprits chouettes. C'est une référence aux Strix décrits dans Requiem for Rome.

La cinquième partie, The Future (31 pages), est un roman fictif d'aventures narrant la découverte d'une très vieille tombe dans le désert du Moyen-Orient. Il est suivi par Appendice : Succubi in the System (10 pages) qui recueille des règles et options de personnage supplémentaires : une nouvelle Lignée de Sang, les Erzébet, descendante de la célèbre Comtesse Bathory ; plusieurs Atouts ; des Dévotions ; ainsi qu'un court essai sur l’interprétation de la sensualité dans une partie de jeu de rôle.

L'ouvrage se conclut par deux personnages pré-tirés (6 pages), une feuille de personnage vierge aux couleurs du clan Daeva, et une page de mentions légales et adresse de l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 4 juillet 2013.  Dernière mise à jour le 28 janvier 2015.

Critiques

batronoban  

Wow. Il y en a, du texte. Alors déjà, c'est super beau, entre la mise en page simulant une collection de documents divers et variés et les illustrations sublimes ou délirantes (y'a même une BD loufoque), on sent qu'il y a eu un boulot fou, mes hommages au misenpageur !

Ensuite, le clanbook nous fait le portrait souvent cynique des relations vampires-mortels, qui tournent assez mal et c'est plutôt intéressant pour les joueurs.

Le seul bémol c'est que vous devez trouver des joueurs aimant assez le jeu pour se taper 130 pages de récits divers et variés qui ne donnent finalement que peu d'idées originales, sinon pour faire le portrait d'une relation sensuelle avec des mortels, et très peu de règles.

D'ailleurs, de toute la série des clanbooks, c'est celui qui m'a le moins passionné, y compris au niveau des quelques rachitiques règles à la fin.

Seule bonne idée : la règle avec les Vices et bien sûr les liens avec les mystérieux Strix et l'origine des clans...

Conclusion :

Moyen, donc, il n'atteint pas le niveau des autres clanbooks. Dommage car c'est l'un des deux clans entièrement nouveaux par rapport à la version Mascarade.

 

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques