Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Night Horrors - The Wicked Dead

.

Références

  • Gamme : Vampire : le Requiem / Vampire : the Requiem
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2009
  • EAN/ISBN : 9781588463746
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en couleurs à couverture rigide de 164 pages.

Description

Ce supplément présente de nouvelles espèces de vampires, mais également des mutations ou particularités des cinq clans majeurs. Il fait partie de la collection Night Horrors qui dévoile de nombreux antagonistes originaux utilisables pour toutes les gammes du Monde des Ténèbres. C'est le second pour Vampire : the Requiem après Immortal Sinners.

L'ouvrage débute par une nouvelle, I could eat you all up (5 pages), émaillée par la copie de la page 157 d'une étude fictive sur les prédateurs et leurs proies et par une illustration pleine page. Suivent une page de titre intérieur, une page de crédits et mentions légales et un sommaire (1 page). Puis l'Introduction (2 pages) présente le contenu du livre et son objectif : traiter d'autres formes de vampirisme. En effet, le livre part du principe que les cinq clans étaient en fait cinq races différentes surnaturelles, qui, au cours des âges, ont évolué ensemble et se sont rapprochées.

Une page de notes et post-its en partie couverts de sang, et une nouvelle de 3 pages (Thom the Vampire), précèdent le premier chapitre, Truth (66 pages). Il dévoile douze races mineures de vampires, liées à de nombreuses cultures autour du monde. Chacune est décrite sur 4 à 8 pages, avec extraits de documents fictifs, historique, illustration, pouvoirs, idées de scénario, et pour certaines des règles de création de personnage pour les interpréter :

  • Aswang, déjà évoqué dans Antagonists : des changeurs de forme originaires des Philippines qui ne connaissent pas forcément leur propre nature monstrueuse.
  • Baykosh : un puissant spectre qui traque ceux qui ont échappé à la mort lors d'un conflit sanglant.
  • Bhuta : des fantômes qui possèdent des humains et en font des monstres.
  • Cihuateteo : des sorcières mexicaines devenues immortelles (un lien est fait avec Shadows of Mexico).
  • Cymothoa Sanguinaria est un parasite surnaturel qui s’infiltre dans le corps de ses victimes en les rendant agressives.
  • Formosae décrit des vampires se nourrissant non pas de sang mais de la déception et du manque d'espoir de leurs victimes, et qui deviennent littéralement obèses.
  • Ghûls parle de nécromanciens et nécrophages arabes prêts à tout pour ne pas mourir.
  • Jiang Shi décrit des spectres asiatiques, anciens sorciers devenus non-vivants à cause de leurs recherches impies.
  • Mnemovores est le nom de vampires se nourrissant non pas de sang mais de souvenirs ; ils utilisent la Brume de l'Eternité pour dissimuler leur espèce.
  • Pananggalan : c'est un vampire particulièrement bizarre puisque sa tête flotte détachée de son corps. Il préfère se nourrir de victimes vulnérables (enfants, femmes enceintes...).
  • Ragged-Men : ce sont des vers parasites surnaturels adaptés à la physiologie vampirique, qui évoluent vers des formes monstrueuses.
  • The Rizzetti Apparatus n'est pas un être vivant ou non-vivant mais une machine vampirique créé par un Italien fou.

Le deuxième chapitre, Consequences (76 pages), est précédé d'une nouvelle, Jorge and Miranda (4 pages). Il développe des mutations ou variations directement liées aux cinq clans majeurs. Les Larvae et les Draugr ont déjà été mentionnées dans la série des Clanbooks (Gangrel notamment), alors que les Strix viennent de Requiem for Rome.

  • Draugr parle des vampires ayant été totalement possédés par leur Bête intérieure, et qui ne vivent que par l'instinct.
  • Larvae décrit ce qui arrive aux Damnés lorsqu'une Etreinte se déroule mal ; plusieurs options sont données pour choisir la vérité sur le fonctionnement réel de l'Etreinte.
  • The Strix offre une partie de la vérité sur ces étranges esprits chouettes mentionnés dans de nombreux ouvrages de la gamme. On y apprend notamment qu'ils prétendent avoir offert la Bête aux premiers vampires et qu'ils cherchent à ressentir des sensations en possédant des humains ou des Damnés.
  • Dhampyr présente des semi-humains, qui font d'excellents chasseurs de Damnés.

Le livre se termine par une page de publicité pour New Wave Requiem et une page pour la collection Night Horrors.

Cette fiche a été rédigée le 7 juillet 2013.  Dernière mise à jour le 1 août 2013.

Critiques

batronoban  

Décidément, la série des Night Horrors est d'excellente qualité.

Déjà, niveau forme, c'est super beau. Tout en couleurs, couverture très glauque, très sanglante façon peinture de Goya (oui j'ose !), l'intérieur est rempli de belles illustrations qui donnent tout de suite le ton du livre.

Niveau fond, c'est à la fois un catalogue de monstres, un bestiaire des vampires qui ne sont pas des vampires tels qu'on les imagine, mais aussi un supplément de background rempli d'idées de scénarios.

On a donc la fameuse théorie des développeurs récents de la gamme : chaque clan est en fait une espèce différente, qui s'est rapprochée et a fusionnée au fil des siècles. Du coup, on nous présente ici toutes les autres espèces mineures, depuis les machins asiatiques jusqu'aux trucs burlesques phillipins, oui, phillipins, moi aussi je me suis demandé ce que cela foutait là. Je n'ai rien contre les Phillipins, bien sûr, mais leurs légendes vampiriques sont très bizarres. Bref. Bon ok, ils ont une tête vampirique géante qui se détache du corps ou un délire dans le genre. Soit vous allez terrifier certains si vous le jouez bien, soit les jeux de mots et autres blagues pourries vont émailler votre soirée Requiem.

On a droit aussi à plusieurs parasites, alors c'est sympa, un ça va, mais trop de parasites tuent les parasites.

Pour le reste, c'est glauque, inquiétant, et les auteurs ne nous épargnent rien. Y'a pas mal d'idées de scénarios et de règles diverses. Vous vous rendez compte, il y a même des règles pour JOUER certaines de ces horreurs.

Enfin, il y a les Striges. Aaaaah, eh bien c'est pas mal du tout, on a enfin plus d'infos, avec un mythe et une théorie sympathique.

Une vraie petite perle, avec ce livre vous verrez les vampires d'une autre manière !

 

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques