Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Daemonis Compendium

.

Références

  • Gamme : In Nomine Satanis / Magna Veritas
  • Sous-gamme : 1ère édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Idéojeux
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

48 fiches (papier glacé) et un livret de 16 pages.

Description

Ce supplément est présenté sous la forme d'une chemise avec rabats en simili cuir contenant des fiches sur papier glacé.

Après une petite nouvelle, chaque fiche est consacrée exclusivement à un supérieur, le décrivant en détail : caractéristiques, pouvoirs spécialisés, caractère, grades conférés et enfin relations avec ses subordonnés et ses collègues.

Il y en a pour tous les goûts puisqu'on y trouve pas moins de 29 princes démons et 19 archanges devenus depuis célèbres. Ce sont donc 28 supérieurs de plus que dans la boîte de base, ceux-ci étant repris à l'identique.

Le livret contient des précisions sur le Conseil Démoniaque (tous les soirs, de 21h à minuit) et sur les relations plus ou moins tendues entre les seigneurs infernaux. Le Conseil Paradisiaque (le lundi de 8h à 18h) et les petites alliances des archanges en font le pendant. Suit un scénario pour INS où les joueurs auront intérêt à marcher sur des oeufs. Il introduit les démons de combat, qui feront bien plus tard le bonheur de la Stella Inquisitorus.

Les nouvelles ont le ton cru et féroce qui a fait la réputation du jeu et notamment de sa première édition. Le scénario de Croc porte sa patte : une succession de scènes donnant les bases au meneur de jeu pour broder et improviser à sa guise. La présentation des relations entre supérieurs augure des développement futurs de la gamme et des magouilles politiques complexes auxquelles se livrent les deux camps.

Ce luxueux ouvrage apportait plus de variété pour la création des personnages et commençait à approfondir le background du jeu. Il a été rendu caduc par le célèbre Scriptarium Veritas puis par les Encyclopedia Spiritis I et Encyclopedia Spiritis II.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 avril 2011.

Critiques

Ainarick  

Arghh ! Vous avez dit superbe ?
On encense beaucoup par ici le Scritptarium Veritas, mais il convient de rappeler qu'il eut ce magnifique précurseur.

La présentation tu le crois toi, les fiches glacées dans la pochette en pseudo simili faux cuir de damné ? Ben on n'avait jamais vu ça ! C'est très beau même si en toute honnêteté j'ai toujours trouvé ça moyen pratique. A l'intérieur les excellentes fiches de Supérieurs, chacune avec sa petite nouvelle qui va bien. Il convient de rappeler le ton vraiment différent de la première édition d'INS/MV : c'était drôle, irrévérencieux et en même temps beaucoup plus adulte que la 3e.

Les aides de jeu étaient du genre "ces choses indispensables qui n'étaient pas dans la boîte de base", seul le scénar pêche un peu, en plus il est pour des démons. Ben ouais juste INS. A l'époque on faisait des scénars juste INS ou juste MV ! Enfin bon je lui pardonne parce qu'il se passe en Auvergne, alors... Ben voilà, c'est complétement introuvable (encore que il paraîtrait que la mafia russe... mais je ne vous ai rien dit), inutile maintenant, mais c'est le mien et t'y touches pas, mec.

Tyss  

Ah c'était un supplement top luxe (et top cher) a l'époque mais que la mamma elle a offert le scriptarium ancienne formule avec ses toutes zolies fiches toutes brillantes et la pochette faite en sky mal lavée. Et que c'était bon les nouvelles qui tuent, le roulage par terre. Les fiches se perdaient tout le temps mais c'était quand meme très bon tout ca... Introuvable maintenant... d'ailleurs la mafia russe rapelle a Ainarick qu'elle voudrait récupèrer son Daemonis... et qu'il y aura pas de représailles...

Loris Gianadda  

Beau, avec ses fiches glacées.Pratique, avec ses fiches glacées.
Marrant, avec ses nouvelles sur fiches glacées.
Rare, avec ses fiches glacées qui se paument.
Bref, un supplément génial, mais qui à l'époque était trop cher (et l'est encore plus depuis). Le Scriptarium Veritas l'a remplacé avec Brio.

beph'  

C'est beauuuuuuuuu! Je suis un grand adepte des packaging un poil spéciaux (certains diront "un pigeon": je les merde). C'est marraaaaaant! (les nouvelles sont parfois des grands moments de bonheur) c'est collectoooooor!!! (je l'ai acheté au deux tiers du prix. En même temps que la 1ère édition et Berserker. En plus, je sais que le type s'est acheté la 3ème édition de DD avec la thune. Je sais, c'est triste, mais la mafia me le faisait trop cher).

Bref, un achat totalement inutile si vous jouez avec la 3ème édition, mais tellement bo, tellement frime, et à l'époque il devait être utile (on passe de 20 à 50 supérieurs...) qu'il vaut sa note.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques