Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Sundered Eagle (The)

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 5ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2010
  • EAN/ISBN : 978-1-58978-116-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages.

Description

Comme son sous-titre "The Theban Tribunal" l'indique, ce supplément est consacré à un tribunal. Après le tribunal du Rhin dans Guardians of the Forests et le tribunal de Normandie dans The Lyon and the Lily, ce troisième tribunal, traité dans la cinquième édition, est le tribunal de Thèbes.

Après la page de titre, celle des crédits et une table des matières (3 pages), Introduction (2 pages) commence la description de cette région. Cela comprend une présentation générale de sa géographie et de sa densité surnaturelle, de sa géopolitique, de ses particularités linguistiques et démographiques, et de la richesse de ses mythes, un résumé de la perception médiévale de l'antiquité, et, en conclusion, les manières d'utiliser ce livre.

History of the Empire (12 pages), le deuxième chapitre, nous conte le passé de la région depuis les origines jusqu'à 1220. Après les origines légendaires de l'humanité, viennent les cycles héroïques. La période classique est marquée par les guerres médiques, la guerre du Péloponnèse et les conquètes d'Alexandre le Grand. Vient ensuite l'époque hellénistique, marquée par les ligues puis suivie de la domination romaine. L'époque médiévale commence avec l'empire byzantin et est marquée par la quatrième croisade, pour amener le lecteur à l'établissement de l'empire latin de Constantinople.

Le troisième chapitre, The Order of Hermes (16 pages), présente les particularités de ce tribunal. L'histoire de son organisation avant l'ordre est présentée, suivie de son évolution après son intégration, pour finir par les conséquences de la chute de l'empire. Sa propension à fonder des ligues est illustrée par quatre exemples. Sa constitution hermétique établit le pouvoir exécutif des citoyens alors que le pouvoir administratif est confié au conseil des magistrats. Les coutumes du tribunal sont un usage du grec ancien comme langue des mages, des sources de vis partagées, un altruisme culturel, le traité de protection mutuelle de chaque alliance avec une entité surnaturelle et des conditions pour fonder une alliance. Enfin, l'organisation des réunions du tribunal suit une chronologie : procédures précédant le tribunal, assemblée hermétique, conseil légal, cour du peuple et conseil des Archai.

Culture & Customs (13 pages) est le chapitre consacré aux différences culturelles avec les régions occidentales de l'Europe Mythique. Sa pyramide sociale est présentée : empereur, dynatoi, nobles occidentaux, mesoi, aporoi et douleia, esclaves maintenant rares. Les eunuques ont une place particulière et les femmes sont contraintes par la culture byzantine extrêmement patriarcale. Vient ensuite l'Église orientale : son organisation avec les changements récents, les lieux de culte, le clergé, les traditions monastiques et les icônes. Les habitants sont présentés par la variété des goupes ethniques et des langues et par leurs noms. Les coutumes sont abordées du point de vue de la vie familiale, de l'alimentation, de l'apparence, de la loi, de l'éducation et de la littérature. Le commerce est abordé du point de vue des taxes, de la frappe de la monnaie, des marchandises et de la marine marchande. L'armée est présentée avec son organisation et son monopole du feu grégois. La superstition et le folklore sont illustrés par les alaphroiskiotoi, le mauvais œil et le pouvoir des serments.

Les chapitres suivants présentent différentes régions du tribunal. Les 22 pages de Greece traitent de la région continentale de l'ouest du tribunal. Dans la principauté d'Epiros, on trouve Arta, Corfou, Durazzo, les lacs Ohrid et Prespa et les monts Pinde. Dans les régions de Macédoine et de Thessalie se trouvent Thessalonique, le mont Athos, le mont Olympe, Larissa, les Météores et le mont Pélion. Les régions d'Attique et de Boétie regroupent Thèbes, Delphes et Athènes. L'Eubée comprend Chalcis et les montagnes eubéennes. La Morée regroupe Corinthe, les montagnes d'Arcadie et l'île de Zakynthos. Epidauros est une alliance sanctuaire dédiée à la guérison et à la longévité. Erebos est consacrée à la préservation de traditions magiques et tous ses mages sont membres de la maison Ex Miscellanea. L'alliance Gigas représente la maison Tremere dans le tribunal. Hedyosmos regroupe des mages des maisons Guernicus et Tytalus qui pratiquent des magies liées aux forces stygiennes : terre, mort ou malveillances. Oikos tou Eleous regroupe des magae faisant de la magie sainte.

En 20 pages, The Islands présente la mer qui se situe au centre du tribunal. Dans le nord de la Mer Égée, on trouve Lesbos, Chios, Lemnos, Samos, Thasos, Imbros, Ikaria et Samothrace. Les Cyclades  incluent Délos, Théra, Naxos, Andros, Paros, Mélos, Céos, Ios, Thermia et Mykonos. Le Dodécanèse abrite Patmos, Kos et Rhodes. L'île de Crète a Candie pour ville principale et on y trouve la gorge d'Apollon. L'alliance Aegaea est sous-marine. Celle de Favonius se déplace en bateau. Ingasia, sur Memnos, est l'alliance du primus de la maison Verditius. Enfin, Polyaigos se consacre à la défense du tribunal.

Constantinople fait l'objet de 12 pages. Après ses environs et ses fortifications, on entre dans la ville. Ses forums, son aduction d'eau, son quartier vénitien, son hyppodrome, les bains de Zeuxippus, ses églises et ses palais impériaux sont abordés pour décrire celle-ci. Michael's Tabula est une alliance regroupant essentiellement des Jerbiton. Xylinites est une alliance de la Maison Criamon.

Anatolia aborde l'Anatolie en 15 pages. La Bithynie regroupe Nicée, l'empire de même nom et Nicomédie. La Troade comprend le détroit des Dardanelles, Pergame et Ilion. La Lydie présente Smyrne et Éphèse. Le Thrakésion est traité géographiquement et inclut Philadelphie. La Paphlagonie et le Pont traitent de l'empire de Trébizonde. Alexandria est une alliance Mercere sur le Mont Pagos. Moero's Garden est une alliance Jerbiton dans Nicée.

Les derniers chapitres présentent les diffrérentes puissances surnaturelles dans le contexte de ce tribunal.

The Magical Landscape consacre 6 pages à la magie. Il y est question des titans et des factions des Seekers of the Fallen, des légions d'Atlas et des amants de Campé. Ensuite viennent les sibylles, leur présence dans et à l'extérieur du tribunal et les sibyllides. Les contraintes magiques sont abordées avec les diabolai, l'Ars Goetia, la magie des esprits, la théurgie et le Katadesmos. Enfin, il est question des pratiquants locaux des magies mineures présentes dans Hedge Magic (hors vitkir), de la magie paysanne et des Muspelli de Rival Magic.

La féérie est couverte en 7 pages dans The Faerie Landscape. Il y est question des divinités olympiennes, des autres divinités du pantéon, des héros et de la ligue des fils de l'Olympe. Viennent ensuites les fées grecques traditionnelles : lamies, terreurs enfantines, centaures, kallikantzaroi, faunes et satyres, tritons et nymphes marines, drakoi, néréides et stoicheia.

The Divine Landscape présente la puissance divine en 7 pages. Il y est tout d'abord question de l'histoire de l'Église avec le conflit entre iconoclastes et iconodules, le schisme entre églises d'orient et d'occident. Viennent ensuite le mysticisme avec l'hésychasme, la relation de l'Église avec les pratiques magiques, la tradition sacrée de la société de Cyprien et Justine, la création et la vénération d'icônes divines, les reliques de Constantinople, les trois symboles d'autorité divine de l'empereur, les saints byzantins et la ligue de Constantin.

Les 5 pages de The Infernal Landscape sont consacrées aux puissances infernales. Elles nous présentent les corruptions de l'Empire byzantin et de la quatrième croisade qui ont conduit à la chute de Constantinople qui inclut la destruction de l'alliance Thermakopolis et est suivie de la fin précoce des chefs de la croisade. Après un infernaliste infiltré dans l'Ordre, il est aussi question des catégories de démons Vrykolakas et Smerdaki ainsi que des traditions infernales Stringla et des pauliciens.

Les deux dernières pages font la promotion de jeux de société de l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 25 février 2011.  Dernière mise à jour le 23 novembre 2011.

Critiques

Imrryran  

Le gros point fort de ce supplément de Tribunal est le contexte historique. L’Empire Byzantin est en ruine après la Quatrième Croisade, les slaves au nord ne seraient pas contre s’emparer des ruines, les Turcs à l’est poussent vers la mer et les latins se divisent la préséance entre leurs petits états croupions.

C’est bien différent des précédents suppléments, The Lion and the Lily et Guardians of the Forest, où l’environnement vulgaire était très statique. Ici les joueurs ont pour terrain de jeu différents états, différentes cultures, différentes religions, toutes en conflit ouvert même si pas forcément actif. C’est l’occasion de faire des scénarios très très variés, une très bonne chose qui ne se voit que trop rarement dans des suppléments géographiques généralement assez monolithiques.

Il en va de même du contexte magique. Il mêle des mythes antiques (dieux et héros grecs), des légendes chrétiennes (saints et martyrs des premiers siècles), du féérique médiéval plus classique, des légendes slaves et grecques, etc. C’est varié et surtout c’est imbriqué. Point n’est besoin pour les personnages de traverser tout le Tribunal pour changer d’air, une vallée peut très bien contenir à la fois un site chrétien et des ruines antiques. C’est très ouvert par rapport aux autres tribunaux plutôt centrés sur la dualité chrétien-des-villes/païen-des-sombres-forêts. En somme cela promet d’être un régal à explorer pour des magi un peu curieux.

La politique hermétique du tribunal est aussi pleine d’opportunités d’histoires, on peut vraiment parler de politique byzantine. Mais, hélas, hélas, hélas, le livre ne fournit pas d’outil pour gérer sa complexité. Avoir un contexte politique complexe est une très bonne chose évidemment, à condition de pouvoir utiliser cette complexité en jeu.

The Lion and the Lily utilise les liens de vassalité pour gérer les arbitrages à l’échelle du tribunal, Guardians of the Forest propose des partis politiques qui permettent de gérer les votes de manière simple tout en fournissant la possibilité d’intrigues très complexes. The Sundered Eagle ne donne rien de tel et l’exploiter à son plein potentiel demande donc pour le conteur de gérer des listes de dizaines de magi et leurs objectifs personnels et collectifs.

Pour cette raison je passe mon tour, comme trop souvent dans cette gamme des pistes intéressantes sont gâchées par une ergonomie déficiente.

Critique écrite en décembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques