Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Guardians of the Forests

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 5ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2005
  • EAN/ISBN : 1-58978-072-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Guardians of the Forests: The Rhine Tribunal, livre de 144 pages à couverture rigide.

Description

Guardians of the Forests décrit le Tribunal du Rhin, qui s'étend approximativement sur toute la partie nord du Saint Empire Romain Germanique, de la Baltique aux Alpes et du Rhin à la Pologne. L'ouvrage se divise en trois grandes parties.

 

La première partie traite du Tribunal en général. Le chapitre I (5 pages) est une introduction classique concernant la Germanie et le Tribunal du Rhin. Le chapitre II (8 pages) est consacré à l'histoire de la Germanie, bien sûr remaniée à la sauce Ars Magica, les modifications par rapport à l'histoire réelle étant clairement indiquées. Elle court de la création de Germania Magna au règne de Frédéric Barberousse en passant par Charlemagne et les mérovingiens. Le chapitre III (16 pages) présente les coutumes particulières du Tribunal : hiérarchie des mages (d'apprenti à archimage), tribunaux et guildes, une particularité politique du Rhin dont les équivalents modernes seraient les partis politiques. Finalement, le chapitre IV (12 pages) est consacré à la forêt, immense et omniprésente en Germanie, et aux esprits qui la peuplent et l'animent. Il comprend les pouvoirs de divers types de forêts et des règles pour les mages qui voudraient percer leurs mystères.

La deuxième partie de cet ouvrage dresse un catalogue géopolitique des régions du tribunal qui inclut des plans de ville, des lieux et des personnages insolites et bien sûr décrit en détails les Alliances localisées dans la région :
- chapitre V : le Rhin, la Lorraine et l'Alliance de Triamore (11 pages) ;
- chapitre VI : la Forêt Noire, la Souabe et les alliances de Durenmar, Domus Magna de la Maison Bonisagus et berceau de l'Ordre d'Hermès, et de Dankmar, son ennemie intime (16 pages) ;
- chapitre VII : les Basses Terres, dont la Saxonie et l'Alliance citadine d'Occulus Septentrionalis à Lübeck (15 pages) ;
- chapitre VIII : la Germanie centrale, la Franconie, la Bavière et les Alliances de Fengheld, puissance montante et de Waddenzee, peuplée de pirates (11 pages) ;
- chapitre IX : les Marches Orientales, la Mer Baltique, la Poméranie et l'Alliance de Crintera, Domus Magna de la Maison Bjornaer (12 pages) ;
- chapitre X : la Bohème et l'Alliance d'Irencillia, Domus Magna de la Maison Merinita (10 pages).

La troisième partie du supplément est finalement consacrée à des scénarios se déroulant dans le Tribunal du Rhin. Le chapitre XI (6 pages) donne en effet cinq amorces de campagne aux thèmes différents : démarrer une jeune Alliance dans le Rhin, la guerre entre Crintera et ses ennemis changeformes, la piraterie dans la Baltique, une histoire de démons concurrents cherchant à dominer la Germanie et une histoire centrée sur les origines de la Maison Merinita. Le chapitre XII (24 pages) décrit un début de campagne complet, situé dans les gorges du Rhin et permettant à des mages débutants d'établir une Alliance dans le Tribunal et de percer, s'ils survivent, le secret de la malédiction des gorges.

Six pages d'annexes concluent cet ouvrage : langues parlées en Germanie et noms et prénoms courants, chronologie et bibliographie.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2011.

Critiques

J. Darmont  

Globalement, ce supplément Tribunal est plus qu'honnête. Les cinq premiers chapitres consacrés au contexte historique, aux spécificités du Tribunal et à la Forêt (avec un grand F) sont réellement passionnants et permettent d'imaginer aisément différents types d'histoires : intrigues entre mages du Tribunal ou des Tribunaux voisins, avec la noblesse, découverte des forêts sauvages et de leurs secrets, etc.

La deuxième partie, un catalogue des régions de Germanie, est par contre plus répétitive et lassante, mais c'est sans doute l'exercice qui veut ça. En revanche, elle est agrémentée de cartes et de plans fort utiles. Finalement, la partie sagas/scénarios est honnête, mais pas particulièrement originale. Même pour le début de saga, il reste beaucoup de choses à développer par le Conteur.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques