Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Héritiers de Sigmar (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture rigide, intérieur en quadrichromie.

Description

Cet ouvrage est un guide géographique et politique de l'Empire qui présente ses peuples, ses provinces, ses cultures, son gouvernement et ses lois, son histoire, ses cultes.

Après une courte introduction présentant l'ouvrage et son contenu, le premier chapitre Chapitre I : la Terre et ses Peuples (6 Pages) comprend une description générale de la géographie de l'Empire. Il présente également la culture des quatre races qui y cohabitent : les humains, les nains, les elfes et les halflings.

Chapitre II : l'Histoire de l'Empire (12 pages) retrace 4000 ans d'histoire de l'Empire, depuis l'établissement des premières communautés humaines sédentaires jusqu'à nos jours, en 2522, juste après la Tempête du Chaos. Il revient sur la fondation de l'Empire par Sigmar et les périodes qui suivirent, alternant expansion, décadence, voire complète désagrégation, jusqu'aux conséquences de l'invasion d'Archaon. Le chapitre se termine sur une chronologie détaillée reprenant les événements particuliers de l'histoire de l'Empire.

Chapitre III : Gouvernement et Affaires Etrangères (4 pages) présente rapidement la complexe structure politique intérieure, les différentes constituantes de l'Empire et notamment les grands Electeurs qui conseillent l'Empereur et sont habilités à désigner son successeur. La politique extérieure est également abordée, avec les relations que l'Empire entretient avec ses plus proches voisins : la Bretonnie, la Tilée, le Kislev, mais également les royaumes norses et les principautés frontalières.

Chapitre IV : Loi, Justice et Criminels (6 pages) fait le point sur les lois impériales et leurs applications. La législation est passée en revue, avec ses disparités selon les régions et le bon vouloir des seigneurs locaux. Les particularités de la justice en province ou dans les ville sont présentées, avec les cas particuliers comme les répurgateurs, ces fanatiques à la fois inquisiteurs, juges et bourreaux. Des règles sont même fournies pour permettre de jouer un procès. Quelques lois impériales étranges sont également proposées, afin d'épicer le jeu avec des exemples de vieux édits qui n'ont jamais été abrogés.

Chapitre V : les Cultes de l'Empire (10 pages) fait un point sur la superstition dans l'Empire en livrant des règles et des explications sur les porte-bonheurs, avant de présenter les principaux cultes repris du livre de base : Sigmar, Ulric, Shallya, Myrmidia, Morr, Manann, Ranald, Verena, Tall et Rhya. Pour chacun, les branches mineures, divergentes, ou certains ordres particuliers sont mis en avant. Le chapitre récapitule également les divinités mineures qui n'ont pas d'assise officielle comme Khaine le dieu du meurtre ou Scripsisti le dieu des calligraphes.

Chapitre VI : les Grandes Provinces (56 pages) représente le coeur de l'ouvrage. Il décrit toutes les provinces de l'Empire selon le même schéma. Un petit résumé "en bref" récapitule les informations principales : nom de la province, du suzerain, type de gouvernement, capitale, villes franches, exportations principales. La région est ensuite décrite en détail ainsi que ses habitants, puis ses sites notables sont présentés. La section se conclut sur un exemple d'habitant avec son profil et quelques idées d'aventure développées en un paragraphe. Enfin, un index géographique récapitule les communautés de la province avec pour chacune sa taille, sa population, son dirigeant, son niveau de richesse, ses ressources, sa garnison et sa milice. Des petits encadrés fournissent également des expressions locales qui permettent de mettre en avant la culture des gens de la province. Sont ainsi décrites les provinces de l'Averland, l'Hochland, le Middenland, le Mootland, le Nordland, l'Ostermark, l'Ostland, le Reikland, le Stirland, le Talabecland et le Wissenland. Le chapitre contient également une carte double-page de l'Empire.

Chapitre VII : les Cultes Interdits (3 pages) propose deux exemples de cultes interdits dans l'Empire. Les membres du Croc Jaune adorent le Rat Cornu, la divinité skaven, tandis que les fidèles d'Ahalt le buveur ne font plus que des rituels corrompus et sanglants en son honneur. Les deux religions sont présentées en détail, avec les commandements du cultes et des conseils pour le mettre en scène.

Chapitre VIII : les Drôles de Rencontres à Bögenhafen (19 pages) est une aventure se déroulant à Bögenhafen dans le Reikland, pour des personnages avant leur seconde carrière. Cette aventure se situe une douzaine d'années après les évènements de Ombres sur Bögenhagen paru dans la Campagne de l'Ennemi Intérieur, pour la première édition de Warhammer. Au cours de ce scénario, les personnages vont mettre le pied dans une intrigue qui mêle l'influence des différentes familles de marchands de la ville et l'ambition démesurée de la guilde des voleurs. Le final typiquement "warhammerien", contient son lot d'ironie. L'aventure contient les profils des PNJ, une description de la ville ainsi que deux plans : celui de la ville par quartier, et celui de ses égoûts.

Le livre se termine sur deux appendices (5 pages). Le premier propose huit nouvelles carrières : l'apothicaire, le joueur, le raconteur, l'astrologue, le chevalier du soleil, l'exorciste (avec un nouveau sort de magie mineure), le faussaire et l'investigateur verenéen. Le deuxième appendice propose des traits provinciaux offrant des variantes pour la création de personnage, en donnant des compétences, talents et règles spéciales selon la province d'origine. L'ouvrage se termine sur un index de trois pages.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 janvier 2015.

Critiques

Coredump  

Ne changez rien, ne touchez plus à rien, voilà exactement ce que j'attendais de cette seconde édition de Warhammer. Du background bien épais, bien écrit, et copieux. Du fluff, du vrai comme disent les figurinistes.

L'Empire n'a jamais connu de guide géographique dans la précédente édition. Et bien l'affront est réparé. Les MJ n'auront plus à se taper une campagne en cinq volets pour connaître les petits secrets de l'Ostland et du Talabecland : tout est dit là. Ce guide est exhaustif, écrit petit, et bien construit. Ma seule interrogation : pourquoi avoir mis les cultes interdits si loin des cultes officiels ? Ceux-ci sont originaux, c'est vrai, et développent des sectes bien loin de ce dont on a l'habitude : vous aurez une autre vision du druidisme.

Ce que j'ai également beaucoup apprécié, ce sont les anecdotes parsemées tout au long du bouquin. Je ne parle pas tant des citations, que des anecdotes sur les croyances, les porte-bonheurs, les coutumes locales. C'est tellement précis, tellement bien vu, que l'on se demande comment on a pu écrire des guides géographiques sans cela auparavant. De plus, cela rend la lecture très plaisante... ce qui est loin d'être le cas pour ce genre d'ouvrages qui a parfois tendance à tendre vers le manuel d'histoire rébarbatif. En outre, et pour les joueurs de la 1ère édition cela devrait compter, on retrouve les index géographiques déjà présents dans certains suppléments de la précédente édition. Et l'aventure à Bögenhafen fait explicitement référence à "Ombres sur Bögenhafen" dans la Campagne de l'Ennemi Intérieur.

Les nouvelles carrières sont pas mal : on se demande presque pourquoi elles n'étaient pas dans le livre de base vu que certaines viennent tout droit de l'édition précédente, heureusement pas toutes. L'aventure est bien dans la veine et l'esprit Warhammer, avec un "twist" final qui risque de faire enrager vos joueurs.

J'ai juste un pico-regret : le langage a quelques imperfections. Il y a des anglicismes, des typos... Rien de grave, mais je m'étais habitué à un certain niveau d'excellence, ça fait tout drôle d'un coup.

Bref, c'est comme l'ancien en mieux. Dites, on en aura d'autres, des suppléments comme celui-là ?

Deadplayer  

5/5 : malgré plusieurs défauts sur lesquels je reviendrai, ce guide tient toutes ses promesses. Après 20 ans, il était temps d'en savoir plus sur l'Empire - ce supplément va de toute évidence s'imposer comme la pierre angulaire de la nouvelle gamme, et c'est tant mieux.

Pour la forme : comme dans toute la gamme 2ème édition, le livre est beau, bien illustré ; mais parsemé de coquilles pas vraiment dérangeantes mais qui agacent. On a droit à une nouvelle carte en couleurs : elle est bien faite et colle au plus prêt au guide (il n'y a rien de pire que de ne pas pouvoir localiser sur la carte d'un guide un lieu cité dans ce même guide), mais elle n'est pas spécialement agréable à l'oeil, tant pis.

L'historique de l'Empire n'apprend pas grand chose, mais il permet de bien situer les choses, c'est l'essentiel. Suivent quelques pages sur le gouvernement de l'Empire et un chapitre sur la loi et la justice : deux lectures intéressantes et utiles. Puis viennent les dieux, et là les auteurs ont la bonne idée de ne pas paraphraser le livre de base : chaque dieu a droit à la description d'ordres internes, à des réflexions générales et autres extensions bien vues.

Le coeur du livre est le chapitre sur les provinces. Et là, c'est que du bon ou presque ! Les provinces sont intelligemment décrites, avec une unité dans le ton et le type d'infos données qui rend la lecture passionnante. Chaque région a son "ambiance", assez typée, et parfois suprenante pour les régions jusqu'alors jamais décrites (ah, les troupeaux de longues-cornes du Texas, pardon de l'Averland !). A chaque fois on a droit à la description de plusieurs villes, ce qui permet de montrer aussi la diversité de ces grandes provinces (opposition Carroburg-Middenheim par exemple). Les idées de scénarios sont bonnes, et surtout variées : certaines sont de bonnes bases pour que des MJ débutants créent leurs premiers scénars, les autres utilisent un large éventail d'intrigues et de ressorts narratifs (là-aussi c'est parfois suprenant, comme ce petit village dont les habitants, disparus depuis 5 ans, viennent de réapparaitre sans aucun souvenir de leur absence - c'est du X-files !).

Quelques détails négatifs quand même : les "citations typiques" sont uniformément ridicules, et les PNJ pas toujours originaux (mais certains donnent vraiment envie). Pas grand chose quoi...

Le chapitre suivant, "cultes interdits", est tout aussi génial. Les deux cultes peuvent servir de pivot à des campagnes passionnantes et originales. Le Croc Jaune regroupe des humains adorateurs du Dieu Cornu, qui veulent renverser l'Empire mais aussi ensuite prendre le dessus sur les Skavens, il y a vraiment de quoi faire avec ça. Le culte d'Ahalt le Buveur s'appuie lui sur une ambiance rurale et païenne (ce n'est pas un dieu du chaos, mais un culte primitif oublié), de quoi construire une ambiance originale et oppressante - si certains ont vu le film "Wicker man" avec C. Lee ça y ressemble beaucoup. Bref, un chapitre agréablement suprenant !

Le scénario est sympa, mais je regrette qu'il se déroule à Bögenhafen - on connait déja, j'aurais aimé que les auteurs donnent vie à une ville encore inconnue. Enfin, les appendices : les 3 carrières de base sont tellement... de base, que c'estdommage qu'elles ne soient pas dans le livre de règles ; les 5 carrières avancées sont intéressantes, pas bourrines ni caricaturales ; les "traits provinciaux" sont anecdotiques.

Au final donc, une lecture passionante à laquelle on revient sans cesse. LE suppément à acheter, sans hésitation.

Colonel Moutarde  

Bon j'étais un peu tout contrit d'avoir étrillé le précédent supplément ; mais je n'avais pas été convaincu par cet "Arsenal". Je commençais ma lecture avec appréhension, surtout que je m'endors souvent sur les ouvrages décrivant des régions !

Et finalement incroyable ! Le bouquin est passionnant du début à la Fin ! Impeccable, comme disent les précédents critiques il faut que BB continue comme ca !!

Bon ca faisait un moment qu'on attendait une description de l'Empire, et... Ouf ! On n'est pas déçus. Chaque région a sa particularité, chaque habitant à ses petits défauts et qualités que l'on retrouve intelligemment dans les nouvelles règles de création de personnages par provinces. Et oui les peuple qui composent l'Empire proviennent de plusieurs tributs et donc certains traits subsistent malgré les années...

Les auteurs poussent la précision à lister provinces par provinces, les villes, bourgs et villages, avec leur population, noblesse et force armée. Ca peut paraitre lourd mais ca permet de voir les provinces dévastée par la tempête du Chaos, les provinces où les réfugiés sont nombreux et où il y a des tensions avec la population. De connaitre la puissance relative de telle ou telle province ! Qui règne dans cette ville et combien de soldats il peut opposer à une invasion. Quelle province dispose d'un vote alors qu'elle ne représente pas grand-chose dans l'Empire et qu'elle sera facilement acheter lors de l'élection de l'Empereur, les haines entres provinces, leurs conflits et leurs amitiés. Bref ! L'Empire devient concret !! En plus un petit scenario sympa ! que demande le peuple !

Cet ouvrage est plus important que l'excellent bestiaire. Il est indispensable à tout maitre de jeu.

Parménion  

C'est un vrai plaisir de lire ce supplément ! Enfin un ouvrage avec QUE du background et non pas un amas de nouvelles règles ou de nouvelles carrières. En temps qu'adepte de la première version, je n'ai pu m'empêcher d'acheter cet ouvrage tout en regrettant qu'un tel supplément de contexte n'ait pas été proposé plus tôt. Les descriptions de chaque province sont précises et offrent de très nombreuses possibilités au meneur de jeu.

Deux bémols toutefois :
-La couleur des fonds de page associée à la petite taille des caractères rend parfois la lecture un peu pénible, mais je me fais vieux !
-Il manque vraiment une carte de l'empire format A3 détachable pour mettre en relief ce guide, mais le prix, déjà élevé, en aurait sans doute été augmenté.

Au final, un supplément indispensable à tous les meneurs, même les fidèles de la première version.

Sabbak  

Un très très bon supplément que ces Héritiers de Sigmar!

En fait, il est simplement indispensable à tout Meneur de Jeu faisant jouer dans l'Empire : et qui ne le fait pas ?

Ceci posé revenons sur quelques points positifs et négatifs. Points positifs :
- Des descriptions à la fois succinctes et très évocatrices des différentes provinces de l'Empire.
- Les anectodes, idées de scénarios et PNJ sont légion. C'est LA grosse bonne idée du supplément pour rendre la vie impériale "presque comme si on y était" !
- Des répertoires géographiques globalement bien pensés et très utiles pour gérer "à l'arrache" telle ou telle petite bourgade.
- Un scénario de bonne facture mêlant intrigue et action. L'idée de reprendre le contexte de Bögenhafen "15 ans après" est à la fois sympa et nostalgique, bien qu'on puisse reprocher un certain manque d'originalité.
- Une mise à plat de l'histoire et de la politique impériale. On peut ne pas accrocher à certains points de l'historique "nouvelle édition" (comme moi) mais il faut reconnaître que tout cela a été globalement bien pensé. De plus, la complexité et les magouilles de la politique impériale sont particulièrement bien rendues !

Points négatifs (on chipote...) :
- Les illustrations, bien que de bonne qualité sont souvent peu représentatives.
- Quelques bugs d'écriture et autres fautes de français généralement pas trop gênants, sauf les erreurs de dates dans les tableaux des répertoires.
- Les PNJ me semblent souvent peu adaptés et peu originaux. En effet, alors qu'on est sensé nous présenter un "exemple type de Truclander" le PNJ en question est souvent un simple mercenaire né dans une autre région...
- L'absence d'une grande carte en couleurs détachable : hé oui, on devient TRES exigant avec le temps ! En effet, la double page intérieure, bien que jolie, n'est guère pratique. Et avez-vous tenté d'imprimer le fichier mis à disposition sur le site internet de Warhammer en français ? Un fichier tellement pixélisé qu'il en est simplement ridicule ! Un petit effort messieurs, s'il vous plaît!

Au final un très très bon supplément qui mériterait un gros 4... Comme il se révèle quasi indispensable, on va monter à 5 !

Brennus  

Enfin des suppléments décrivant chaque royaume de Warhammer, ça faisait longtemps qu'on attendait ça. C'est ce que je m'étais dit au moment de la sortie des héritiers de Sigmar...

J'ai enfin fini de le lire, et après réflexion, ça vole pas très haut...

Déjà, pour le prix, on a un bouquin bien maigre, ok,ok, c'est en couleurs, m'enfin bon, quand c'est pas du jdr, on a des gros bouquins avec de magnifiques photos dedans pour le même prix...

Ensuite sur le contenu, au premier abord, c'est pas mal, l'histoire de l'Empire, son système politique en 3-4 pages, un peu léger pour parler de la politique de la nation humaine la plus puissante du Vieux Monde, son système judiciaire, même remarque que précédemment, et le coeur du bouquin, une description géographique de l'Empire... ah, j'oubliais, un chapitre sur la religion aussi court qu'inutile, puisqu'on en apprend plus dans le bouquin de base...

Ce n'est que quand on a fini de lire la bête que l'on s'aperçoit qu'il est complètement creux....

L'historique : sentiers battus et rebattus, ça fait toujours du bien de se le remettre en tête, même s'ils y ont inclus Storm of Chaos ce qui leur permet de ne pas trop décrire les provinces du nord, à part "c'est tout cassé et ça va mal", y a pas grand chose sur l'Ostland par exemple, et que ça véhicule toutes les incohérences et les inepties gaviniennes du jeu de bataille, genre, on sait pas trop ce qu'est devenu Manfred von Carstein et son INVINCIBLE armée...

Gouvernement et affaires étrangères : comme je l'ai dit, 4 pages, ça fait léger... On a pas l'impression que l'Empire soit un pays si puissant et si complexe, en gros y a l'Empereur, un conseil d'Etat, et les comtes-électeurs, point barre... On a rien sur l'influence de la noblesse, des marchands, des villes franches, des minorités, de la religion...etc.

Loi, justice et criminels : pareil, 6 pages pour tout ça, ça fait pas beaucoup, en plus c'est pour nous dire que l'Empire, c'est pas cool parce que c'est Warhammer et que Warhammer c'est glauuuuuuqueeeee, c'est pas bôôôôôôôeeeeeee, on crame des gens, on les torture... etc., ok, et c'est tout? Bah oui c'est tout...

La religion : bah, comme je disais, on en apprend plus dans le livre de base, des Eglises aussi importantes que celle de Sigmar tiennent sur une demi-page, on a deux-trois évocations du schisme en préparation et deux-trois généralités sont rabâchées sans grand intérêt. Rien sur l'organisation, le dogme, l'influence politique et sur la population de chaque culte, sur les prêtres, leur rôle au sein de la société... etc., rien, que dalle.

Les grandes provinces : là on se dit, on va avoir du lourd, des gros morceaux de fluff bien et tout et tout, et ben que nenni... Ce n'est qu'une énonciation de généralités... On a vraiment l'impression que les auteurs savaient vraiment pas quoi raconter... Au lieu d'innover en se basant sur le background déjà existant, ils se contentent de plus ou moins rebalancer ce dernier en l'enrobant d'idées débiles sorties du tréfond de leur cerveau, comme les bêtes à corne d'Averland, ça m'a bien fait marrer, les cow-boys d'Averland... oh, yeah!!!. Autant, dans l'Empire tel qu'on le connaît, on avait un côté grotesque allié avec une nation inspirée du Saint Empire Romain Germanique du Moyen-Age/ Renaissance, et donc qui impliquait un certain nombre de recherches de la part des auteurs et un intérêt certain pour l'histoire, la culture du pays, autant, là on a l'impression d'un remaniement de la part d'auteurs ignares qui n'ont absolument pas compris ce qu'était l'Empire, on a une vision stéréotypée de Warhammer et de ses sources d'inspiration... Rien sur les us et coutumes, les modes vestimentaires, l'architecture, la place des sorciers de village et autres mutants, très peu sur la superstition, la peur latente du chaos et de ses horreurs... etc.

Je ne m'étendrai pas sur les cultes interdits et les scénarios de fin qui sont absolument inutiles à mon goût, j'ai horreur de faire jouer des scénarios préconçus. Pour moi, c'est du remplissage de pages, ça n'a rien à foutre dans un supplément de background pur.

Et c'est à la fin du livre que l'on s'aperçoit de tout ce qui manque... Quid de l'organisation sociale? des paysans? des nobles? de la puissance grandissante de la classe marchande? du statut des villes franches? des ordres chevaleresques? rien sur la Reiksguard, les loups blancs, les panthères... Pour un guide sur l'Empire qui se veut complet, c'est assez handicapant...

En gros, on a un ensemble de généralités stéréotypées et surfaites du monde de Warhammer sans profondeur, sans goût ni saveur... Et c'est là que ça fait mal. Car on s'aperçoit que ce supplément n'est qu'un énième coup de marketing imbuvable... Une centaine de belles pages en couleurs mais vides vendues à un prix prohibitif dans le but de se faire du pognon sur le dos de ces jeunes débiles et ignares qui font du jeu de rôle...

Le JdR n'est vraiment plus ce qu'il était, où sont les vieilles gammes où les auteurs s'éclataient à développer leur background et n'exploitaient pas seulement les filons que sont les vieux univers que les joueurs affectionnent depuis des années? Elles sont loin les anciennes gammes L5R, Royaumes Oubliés, Vampire ou Warhammer V1... Aujourd'hui on a plus que du "Wizard of the Coast/Black Industries/Games Workshop/White Wolf copyright, trucmuche, touche pas ma tune, donne moi ton pognon..." C'est bien triste moi qu'j'dis.

Fred  

Première mauvaise impression : le supplément traite de l'empire et il ne fait que 125 pages. Bah, je l'ouvre, sommaire, oulala, y a pas que du background sur les provinces, ça parle de pas mal de choses ... et que 125 pages (!), hmm.

Historiques de l'Empire, descriptions des différentes provinces, fonctionnement judiciaire, religions... ce livre est à mon avis tout aussi important que le livre de base. Selon moi il aurait même du en faire partie intégrante. Dans ces conditions j'aurais été plus indulgent quant à la densité du background.

Seulement... Le background des provinces est superficiel et pas bien épais. On ne rentre pas dans les détails, on a vite fait le tour d'une région, en bref, il manque de la profondeur. Au final 60 pages de background sur les provinces. Et peu de place pour le reste.

J'attendais de cette belle initiative un supplément sur l'empire plus léché; un travail permettant de s'appuyer sur des informations en plus grandes quantités, le monde de Warhammer n'est pas un jeu récent mais mature qui méritait son Encyclopédie.

Pour finir, je vous laisse faire votre propre conclusion : Le Héritiers de Sigmar : 60 pages / 125 de background sur les provinces de l'Empire - 34.50 euros comparé à Marienburg (V1), supplément détaillant une grande ville - 140 pages / 164 de background - 30 euros.

L'ensemble est complété (?) avec quelques profils compétences/talents pour vos PJ en fonction des régions (sympa), un scénario (8 pages), quelques carrières : un petit 3/4, limite 2 pour l'arrière-goût de travail bâclé et le rapport qualité/prix.

Lazarre  

Bon, enfin un supplément décrivant l'Empire. Enfin ces pages qui manquent cruellement au livre de base sont mises en parution. Enfin Warhammer va pouvoir se targuer d'un background digne de ce nom...

C'est vite dit.

La mode actuelle étant au "papier glacé et idées creuses", on a droit à un gros survol de l'Empire, à peine brossé, avec des multitudes de tables de population sans âme ni intérêt, un historique résumé et compressé à l'extrême. Un arrangement pêle-mêle de superstitions, cultes interdits, lois et fourre-tout, et un scénario qui, bien que basé sur un clin d'oeil sympathique, ne casse pas trois pattes à un halfling.

L'historique se veut plus anecdotique que réellement informatif, les régions et grandes villes sont à peine survolées et laissent pleinement place aux stéréotypes les plus endurcis (parce qu'il faut bien que le fan moyen achète aussi les suppléments décrivant les villes les unes après les autres), la majorité du background ne tient pas debout (plus de 90% de la population groupée dans 3-4 grandes villes, et le reste du territoire à l'abandon, c'est vraiment pas crédible) et comble de tout les fameux tableaux statistiques de population ville par ville, avec le nombre de soldats et gardes (pour savoir combien de pnjs les joueurs devront éliminer avant de prendre le contrôle total des lieux ?) le tout sans aucune information sur ce qui peut vraiment intéresser un MJ : quelles ambiances, quels décors, quelles mises en scène ?

Bref, l'idée du supplément est bonne, il y a tout de même des choses intéressantes dedans, mais au lieu de nous refourguer couleur et papier glacé, BI et GW auraient mieux fait de faire un supplément plus consistant, plus complet, et mieux écrit.

Le livre aurait été d'une taille et contenu raisonnable, il aurait pu mériter un 4. N'ayant eu qu'à peine la moitié de ce que j'escomptais en l'achetant, un 2 sera déjà généreux.

Cléanthe  

Un ouvrage très moyen, à l'image de la nouvelle gamme Warhammer. Je m'explique. L'ancienne version du jeu proposait en 2 tomes : règles + campagne impériale, de quoi ouvrir au meneur, on peut supposer imaginatif, un contexte du tonnerre ; à savoir l'Ancien Monde.

Mixture de notre renaissance et d'une pincée de fantaisie sombre et horrifique, Warhammer pouvait plaire à tous les types de joueurs (les fondus de la renaissance, les amateurs de perruques et de bonnes manières, les bourrins purs et durs ou les amateurs de poudre noire, les enquêteurs, etc.).

Plutôt que d'approfondir certains points de l'ancien contexte et de décrire généralement les grands centres urbains de l'empire, les auteurs préfèrent endormir le lecteur avec des descriptions régionales que personne ne retiendra et ne pas décrire correctement les grandes cités impériales. Tout n'est pas mauvais, loin de là, mais aucune description n'est vraiment emballante.

L'historique qui était auparavant laissé avantageusement dans l'ombre est retravaillé mais sans imagination, c'est pourquoi cet historique qui aurait pu être évocateur laisse le lecteur dans un brouillard d'ennui. Je ne parlerai pas du nouveau contexte décevant (cf. ma critique des règles pour détail).

Pour finir, l'Ancien Monde ne gagne pas grand chose en clarté avec cet ouvrage, j'ose même dire qu'à trop vouloir s'en tenir à un cahier des charges artificiel, il y perd en cohérence ludique.

Baelorn  

Pas mal mais ça aurait pu être tellement mieux. Après avoir lu ce supplément j'ai une vision globale de l'Empire qu'il sera facile de faire vivre dans mes parties, mais pour un guide censé décrire l'Empire il manque pas mal de détails pour en faire "le guide de référence". Pas assez de choses sur la justice et sur la politique et le gouvernement.

Le chapitre sur les cultes de l'Empire est pour moi inutile et fait très remplissage - 10 pages qui auraient été les bienvenues pour des précisions sur les points évoqués plus haut. La description des régions est succincte mais permet d'avoir en deux pages une bonne vision de chaque province. Et les index géographiques sont très pratiques pour avoir accès à des informations sur les villes et villages d'une province en quelques secondes.

Par contre j'aurai bien aimé une carte pour chaque région au lieu de la description de PNJ pas super utiles et en plus les capitales du Talabecland et du Wissenland ne sont même pas décrites... Et puis je trouve quand même qu'il y a beaucoup de fautes dans les dates, des erreurs sur les infos données (capitale du Talabecland par exemple) ou d'oublis de mots dans la version française...

Un supplément moyen en comparaison à ce qu'il aurait pu être.

Sigfried  

J'éprouve des sentiments mitigés au sujet de ce supplément. Le mot est laché : supplément... Je trouve que l'intégralité, ou peu s'en faut, aurait du se retrouver dans un livre de base digne de ce nom !

Dans le cas contraire, bien d'autres choses auraient du être intégrées : armées de l'empire, classes sociales, descriptions (avec cartes !) de lieux, idées de rencontre, davantage de PNJ typiques, etc. Cela aurait pu être amusant de pouvoir également générer le "home sweet home" des PJ, ou les périodes creuses entre aventures grâce à des tables d'événements bien ficelées.

Sinon, les informations sont plaisantes à lire, les répertoires géographiques sont utiles, à mon sens, et l'apparence toujours aussi soignée.

Du bon travail, mais on ne peut se satisfaire d'une telle politique éditoriale. J'aurais préféré un livre de base subdivisé en plusieurs livrets ... Enfin bon ! Il est de toute façon indispensable pour les nouveaux-venus dans le Vieux Monde.

LeMeJe  

Commençons par les défauts, et surtout par l'inacceptable : Karl-Franz est bien vivant, le scénario de l'Empire en Flamme (clef de voute de toute la v1) n'a pas eu lieu! Jamais vue un tel manque de respect d'un background. Les raisons ? ! Surement GW qui veut continuer à vendre sa figurine de l'Empereur sur son griffon pour 40e. C'est trop naze...

A part çà, le reste est trop léger. Le sujet aurait mérité le double de pages: les intrigues politiques sont trop succinctes. On apprend en gros qu'il y a des tensions et des complots, plein même, mais ils sont justes esquissés, voir carrément classés comme rumeurs. Un graphique d'embrouillaminis et puis c'est tout! Des portes sont entrouvertes certes, mais je préfère les trucs clairs et massif.

La loi: vaste sujet. MJ il vous faudra tout inventer. Une vrai explication législative aurait peut-être été possible. La description des régions : c'est mieux, mais encore très court. Une description, même succincte de toute les grosses villes mentionnés dans le répertoire géographique, le tout bien tracé sur une carte sans erreur d'échelle, çà aurait été vraiment top.

Et puis des lieux mythiques, des légendes et tout çà ? Pas grand chose encore...

Mais la descriptions des mentalités et humeurs de chaque région est bien rendu, et c'est LE point positif, ainsi que l'état de désespoir après la Tempête du Chaos. Bien que là encore...que devient Archaon ? Il attend c'est tout ?

Alors tant qu'à bafouer la v1, la solution de remplacement se devrait d'être totalement béton, et malheureusement ce n'est pas le cas. Ce supplément aurait été très bon si il ne devait pas affronter le regard d'ancien joueurs bavant d'attente.

Obiatn  

Une extension qui a du mal à sortir du mode de l'énumération, région par région, ville par ville. Comme un ouvrage dans lequel on serait tenté de piocher de temps en temps pour trouver l'inspiration lors de l'écriture d'une scénario, ça passe. Mais pour une lecture de A à Z si on désire mieux connaître et maîtriser l'univers Impérial, c'est bien trop fastidieux et répétitif..

Il manque en effet des informations au sujet de la Loi, la Justice, les Moeurs, les Coutumes, les Classes sociales, le Commerce, etc... On a ici principalement que de l'Historique et du Géographique. Personnellement, les fresques historiques sur "comment en est-on arrivés là ?" me fatiguent

Bref, j'utilise tout de même les Héritiers de Sigmar, pour m'aider à intérpréter un PNJ d'une région, à décrire un village traversé au hasard, à intégrer une petite anecdote locale ou un PNJ "typique", mais par manque de place ou d'envie, l'éditeur a tranché dans le vif et une bonne partie des éléments "manquants" se retrouvent disséminés dans d'autres ouvrages. Ca fait vendre...

Critique écrite en mai 2009.

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Le guide de l'Empire ! Un ouvrage ambitieux et une grande réussite. Jugez plutôt : historique complet avec chronologie (qu'est-ce que c'est pratique !), description du système politique et légal, des religions de l'empire...

Tout cela est bon, aisé à lire et fort utile. Mais la merveille, c'est la partie sur les provinces. Chacune est détaillée rapidement et efficacement, avec l'ambiance, les localités principales, les modes de vie, et un index géographique très utile pour improviser rapidement une petite ville ou un village. Quelques amorces de scénarios et un PNJ typique, et hop, vous avez de quoi faire vivre toute une province pour des personnages de passage. Bien entendu, si c'est pour y localiser une campagne entière, il faudra bosser les détails, mais l'essentiel est là. Avec cette bonne cinquantaine de pages, vous êtes prêts à faire voyager vos PJ sans crainte de vous trouver à sec, et ça c'est précieux !

Le scénario est bien aussi, embrouillamini de complots variés, avec les PJ au milieu, essayant de comprendre, et de ne pas se faire broyer ! Il y a de quoi voir les hobbits sous un autre jour, ce qui est une idée fort sympathique. Le reste de l'ouvrage est pas mal, mais pas essentiel.

La qualité matérielle est elle conforme à l'habitude dans cette gamme : beau fond de page façon parchemin, illustrations nombreuses, même si pas toujours en couleurs, mise en page attrayante et reliure solide. Et même les illustrations noir et blanc sont souvent faites style gravure sur bois, ce qui est bien dans le ton.

Critique écrite en juillet 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :