Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

En Pleine Course

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2070+
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2007
  • EAN/ISBN : 2-915847-16-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 56 pages à couverture souple.

Description

En Pleine Course, en anglais On the Run, est le premier supplément édité pour la quatrième édition de Shadowrun. Il s'agit d'un scénario d'introduction qui suit le schéma standard des missions : un intermédiaire, un "M. Johnson", engage les PJ pour retrouver un antique disque optique contenant des informations importantes. Ce support informatique obsolète a été dérobé et les PJ vont donc devoir retrouver le voleur pour mettre la main sur les données volées. Bien évidemment, l'enquête va se révéler plus complexe que prévu et une fois le précieux disque optique récupéré, les PJ devront décider s'ils prennent connaissance des informations contenues sur ce support d'un autre âge.

Le scénario est rédigé de manière didactique en indiquant fréquemment au MJ où trouver les informations pour le scénario dans le livre de base, en donnant des conseils de maîtrise et en détaillant la manière dont doit être menée la mission.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 20 octobre 2009.

Critiques

Kirk-Tarn-Krun  

En pleine course?

Le titre met bien dans l'ambiance. Franchement, j'ai trouvé ce scénario réellement excellent. Parfait pour initier des joueurs débutants. En plus, le MJ est agréablement bien guidé. L'intrigue est simple tout en restant prenante, les PNJs principaux plutôt charismatiques à mes yeux. L'adrénaline et l'action sont au rendez-vous.

Ajoutons à ça une présentation de l'intrigue au MJ simple à assimiler, ce qui aide vachement à lire le contenu. Des textes et des plans toujours très bien travaillés, un univers de la musique vachement bien exploité et cette histoire de trafic, de magouille et de course pour l'enregistrement convoité -la star de la run- originale,  bien construite, intéressante... Bref. Ce supplément est parfait ! Une vraie perle ! Bravo l'éditeur !

Iki

Critique écrite en mai 2009.

Lazarre  

Les scénarios ne sont généralement pas les points forts de la gamme Shadowrun, et celui-ci laisse une impression amplement mitigée.

Basé sur une idée très intéressante (embrouilles autour d'un enregistrement perdu d'un chanteur mythique disparu suite à un tragique accident) ce scénario a pour lui quelques bons arguments : un thème accrocheur, quelques scènes clés bien pensées, et des situations permettant de couvrir un peu tous les goûts : infiltration, tchatche, informatique, magie, etc.

Cependant le tout est servi dans une enveloppe malheureusement trop dirigiste, qui plus est présentant quelques failles saillantes : si les joueurs se contentent de jouer leurs personnages et faire leur job, ils passeront à coté de toute la partie intéressante du scénario. De plus la surabondance de renvois dans la partie "recherche des orgines de l'enregistrement" peut finir par lasser (il faut aller voir X qui vous envoie voir Y qui vous confie un boulot pour Z avant de vous dire que c'est N qui a la réponse que vous cherchez, etc.), surtout quand ces phases sont parsemées de passages sans grand intérêt (chasser les rats du diable dans la cave du producteur, ça fait très cliché de quête de débutant en jeu vidéo).

Au final restera un scénario distrayant, mais qui aurait pu être beaucoup plus que ça. Un conseil : remplacez Jet Black par un interprête/groupe contemporain dont au moins l'un de vos joueurs est fan, cela rajoutera du piment à la sauce, et retaillez rapidement le déroulement du scénario, il y gagnera en rythme et en consistance.

Critique écrite en janvier 2010.

Vermer  

Je suis un ancien de SR et j'ai surtout joué en 1ere et 2e édition. Je me remets donc à SR, 10 ans après, avec SR4. Et donc je me retrouve à lire ce scénario se voulant la porte d'entrée à SR4.

Le thème n'est absolument pas original : le milieu de la musique (comme dans Mercurial, Queen Euphoria, Drak Angel etc.) Son traitement est archi-vu : récupérer un enregistrement via un parcours fléché un peu simpliste de PNJs/lieux. Les lieux parcours sont bien décrits ainsi que les PNJs mais le tout ne donne pas vraiment la dimension de SR, on se croirait presque à cyberpunk par moment.

Le scénario est aussi très immature et a une vision simpliste et adolescente de la société. Il y a aussi des ratages complets avec par exemple un essaie d'ambiance gothique et vampire en fin de scénario.

Comme mentionné par les autres critiques, le scénario a un énorme défaut dans sa structure et des joueurs normaux n'en joueront que la moitié et s’arrêteront une fois leur contrat fini.

Il faut noter la grande qualité de la présentation des éléments ludiques et de règles qui visent vraiment à faciliter la tache pour des Mjs débutants.

Au final on a un scénario banal, sans originalité, plutôt mal fait qui à l'air de s’adresser à des adolescents mais qui est tres bien décrit. Après 25 ans de SR ce n'est pas très brillant...

Critique écrite en juin 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :