Contenu | Menu | Recherche

Je demande qu'on sorte des jeux de rôles convenus et des scénarios écrits d'avance (N. Sarkozy)

Parchemins Secrets de Rokugan (Les) : Matsuri

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 126 pages.

Description

Cet ouvrage, deuxième du nom, est le recueil des scénarios primés au concours 2007 de l'association éditrice. Le thème est "Festivals et fêtes populaires".

Après une page de crédits, une de remerciements, une de sommaire et un éditorial d'une page par la présidente présentant le projet, le recueil commence par le premier scénario : Contes de loups (16 pages), d'Aldo Pappacoda. Destiné à des ronins débutants, il leur fait escorter une caravane, puis affronter divers problèmes à l'arrivée en ville. Il est conçu pour être utilisable comme début de campagne.

Puis Le festival des Bunraku (10 pages), par Christophe Hermosilla, voit un inventeur proposer en spectacle sa machine de guerre. Mais la démonstration tourne mal : sabotage, accident ou intervention surnaturelle ? Ou alors tout cela à la fois.

Ensuite La nuit la plus longue, 8 pages, par Christian André, met en oeuvre des personnages pré-tirés, des enfants d'un petit village qui ont commis l'erreur de sortir pendant la nuit des morts. Mais les morts de sortie ce soir-là sont-ils ce qu'ils semblent être ?

Le festival des lucioles est un scénario de 8 pages, par Olivier Sanfilippo. Sans le savoir les héros vont passer dans le monde des esprits et devoir y résoudre un problème de corruption qui a des répercussions dans le monde réel.

Le scénario Festival de nouilles (8 pages), par Kévin Civy, amène les PJ à s'occuper d'un concours de cuisine, mais ils sont vite pris entre deux exigences morales contradictoires. Comment choisir entre l'honnêteté et le respect dû aux supérieurs ?

Le scénario A fleur de peau (12 pages), par François-Xavier Cuende, est destiné à un petit nombre de joueurs débutants avec des personnages inexpérimentés, qui pourront découvrir la vie à la campagne dans le cadre d'une enquête sur la disparition de la fille de leur seigneur. Mais ce n'est pas la seule jeune fille qui a disparu récemment.

Dans Reflets d'une lune d'automne (10 pages), de Guylain Delmas, les PJ devront jouer dans une pièce de théâtre Kabuki qui reconstitue une vieille légende avant de revivre celle-ci, mais cette fois le déroulement est différent.

Avec La danse du héron mort (10 pages), de Pascal Broxolle, se mêlent enquête et politique pour des personnages pré-tirés. Une mystérieuse prophétie cause bien des troubles dans une noble famille. Il y a des intrigues là dessous, mais qui tire les ficelles ?

Ce kimono vous va à ravir (8 pages), par Guillaume Bardales, voit les personnages chargés de protéger un noble impérial au milieu des intrigues de cour. Or celui-ci n'est pas du tout ce qu'il semble être... Et pourtant on tente de l'assassiner.

Enfin, Pommier blanc, cerisier rouge (12 pages), de Pascal Broxolle encore, amène les personnages à intervenir dans une histoire de vengeance, guidés par des rêves étranges concernant l'Outremonde. C'est un problème de famille qui ré-émerge.

Pour conclure, l'ouvrage propose 6 pages de commentaires du jury sur les scénarios, suivies par 10 pages d'aides de jeu sur les fêtes paysannes, les festivals et les tournois. Enfin, 2 pages présentent l'association éditrice La voix de Rokugan et ses activités, suivies par un bulletin d'adhésion.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 décembre 2010.

Critiques

Inigin  

Avant de dire ce que j'en pense, je dois préciser que j'ai eu l'honneur d'être juge des scénarios qui composent ce recueil. Sa sortie est donc pour moi un très grand plaisir, d'autant plus qu'elle a été longtemps différée. La Voix est une petite association en croissance rapide, mais les gens qui la composent ont aussi un travail et une vie ... leur travail sur ce recueil est donc d'autant plus méritoire. Disons-le tout net : le but fondamental de ces concours, ce n'est pas de sélectionner le meilleur auteur de scénarios de tous les temps. C'est de produire ce type de recueil. Le résultat a dépassé toutes nos espérances.

D'abord, la forme. J'ai été bluffé en ouvrant ce livre (la couverture, plus rigide mais tout aussi légère, fait en effet penser à un vrai livre, ce qui ajoute au plaisir de lire), par la force des dessins. Je connaissais déjà les frises retenues pour les bordures, l'illustration de couv' (par JBX) que je trouvais déjà très belle, mais j'ignorais les choix faits pour l'intérieur. J'ai donc ressenti un choc en ouvrant le recueil, surpris par la force et l'expression des visages, par la beauté des traits. Beaucoup d'artistes ont participé à cet ouvrage (y compris Olivier Sanfilippo, qu'on voit trop rarement sur des supports papiers) ; leur travail est magnifique.

Ensuite, le fond. Il se compose de dix scénarios choisis parmi dix-sept. Ne nous leurrons pas : leur sélection fut un enfer moral. Bien sûr,nous étions aidés par une grille de notation, par des critères précis (enfin ... les critères de cette année sont mieux ;)), par le fait que nos notes soient moyennées sur cinq juges. Mais quel déchirement de devoir choisir entre deux scénarios excellents alors qu'un seul passait ! Disons la vérité : les dix-sept participations ont été de très bonne tenue. Je crois que cela se voit un peu par la hauteur des notes attribuées, mais les valeurs absolues sont une chose : les écarts en sont une autre. J'entends par là que, premièrement, il est impossible de comparer les scénarios des deux recueils de la Voix : juges différents, tendance générale différente. Il n'est donc pas possible d'interpréter sainement le fait que le meilleur scénario du recueil Gempuku ait une note inférieure au "moins bon" du recueil Matsuri (par contre, ce qui est interprétable, c'est le plaisir des juges à lire ces textes originaux, parfois humoristiques, tantôt poétiques, toujours rigoureux et bien construits. Secondement, il faut bien reconnaitre que, à l'intérieur du recueil, certains ordres sont plus le fruit du hasard que de qualités objectives. Par contre, je pense que le lecture des synthèses que nous avons réalisées vous permettra de pénétrer l'esprit des textes, de les placer dans une perspective rôlistique ... et ultimement, d'en découvrir les richesses cachées. Pour ceux qui ne peuvent se résoudre à ne lire que les dix lauréats, les sept autres ont progressivement mis en ligne sur le site de la Voix de Rokugan.

Maintenant, parlons originalité. Ce concept est éminemment subjectif : qui a lu le Dard du Scorpion pensera que faire jouer le Coup d'Etat n'est pas très original, qui ne l'a pas lu sera transporté à l'énoncé de cette idée. Malgré notre longue expérience, nous devons bien avouer avoir été subjugués par l'inventivité des participants. Vous verrez que le recueil fourmille d'idées prodigieuses, de situations originales : d'un art exquis et exotique à un conte pour enfants, en passant par un remix de la série Okko, je crois bien que l'image qui m'aura le plus marqué est celle d'un samouraï expliquant à un heimin, mouvements du sabre à l'appui, comment découper un poulet.

Disons simplement, en guise de conclusion, que la Voix de Rokugan espère que son troisième recueil sera aussi réussi que celui-ci - le troisième concours se termine le 30 juin, sur le thème du "Siège du pouvoir". Depuis le SCC dont je parlais, il y a eu bien des remakes de cette prise du pouvoir ; qui leur donnera une existence scénaristique ?^^

kilmore  

Une couverture cartonnée pour un ouvrage qui cartonne. J'avoue que j'étais un peu sceptique à la sortie tant je craignais un produit trop amateur.

Eh bien je me suis trompé et j'en suis heureux. J'ai avalé les 10 scénars avec plus ou moins de bonheur (mais plutôt plus que moins!!!).

J'ai trouvé le travail du maquetteux très réussi, à la fois sobre et joli. Très... japonais!

Et j'ai craqué sur les travaux des dessineux qui se sont lâchés gravement! Bravo à eux!

Cette excellente initiative de la Voix de Rokugan montre que les produits dits amateurs peuvent se positionner sur le marché et rivaliser avec certaines productions dites professionnelles. A noter les critiques du jury sur chaque scénario qui apporte beaucoup et laisse présager que les auteurs seront encore meilleurs la prochaine fois. Car évidemment il va y avoir un nouvel opus, c'est évident et ça c'est une bonne nouvelle.

Privez-vous de deux paquets de clopes et foncez chez votre marchand! Vous ne le regretterez pas!

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Dans l'ensemble je trouve que ce supplément est excellent. Matériellement, c'est une présentation et une reliure tout à fait pro. Ensuite j'apprécie les avis du jury. Ils permettent d'avoir un point de vue sur chaque scénario, qui aide à choisir. J'apprécie la couverture, même si le style de dessin me plait moyen, la mise en page, avec bande blanche et personnage qui dépasse est très sympa.

Pour les scénarios, certains m'ont moins convaincus : les bunrakus, je n'aime pas l'idée d'introduire cette dose de mécanique. Mais c'est une question d'ambiance. Les enfants : ingénieux mais inexploitable dans une campagne. Le premier scénario est moins un scénario qu'une liste de rencontre, c'est pas très utile. Des rencontres, je peux en inventer, c'est une intrigue qui me manque.

Le festival des nouilles est marrant, tout à fait le genre de choses que j'aimerai écrire, mais pas très élaboré finalement. l'histoire des tatouages est là aussi simple, mais intéressante. La substitution d'un pèquenot à un noble est bien sympa, avec un certain potentiel selon la personnalité et l'astuce qu'on prête au personnage principal.

J'ai bien aimé celui qui les conduit dans l'outremonde, plus dans l'ambiance, et celui qui leur fait jouer l'action d'autrefois avant de leur donner la possibilité de changer les choses de nos jours. C'est typiquement le genre d'intrigues originales que je recherche.

Pas de remarques particulière sur les 2 autres scénarios, classiques mais efficaces.

Romain d'Huissier  

Fruit du travail de l'association la Voix de Rokugan, ce supplément présente plusieurs scénarios, sélectionnés au moyen d'un concours réunissant la fine fleur des auteurs "amateurs" français fans du Livre des Cinq Anneaux (les guillemets sont là pour indiquer le côté non péjoratif du terme amateur, tant le talent de certains éclate ici au grand jour).

Je ne me livre pas à l'analyse des aventures proposées une par une, ce serait inutile. Chaque scénario est bien rédigé, intéressant et pourra prendre place dans une campagne moyennant un minimum de travail de la part du MJ (pour adapter à son époque de prédilection, par exemple). C'est dense et parfaitement utilisable. Les commentaires du jury sont éclairants, c'est surprenant à lire mais pertinent dans un tel ouvrage. Et une aide de jeu intéressante conclut l'ouvrage, listant les divers festivals de Rokugan : bonne initiative !

Sur la forme, c'est un sans faute. Surtout pour un produit "amateur" (toujours avec des guillemets) : très belle couverture (qui change des sempiternelles illustrations martiales des suppléments officiels), papier épais, mise en page sobre et lisible et surtout une grande profusion d'illustrations de grande qualité. De plus, 125 pages pour 12 € : c'est donné.

La note maximum se justifie non seulement par l'intérêt intrinsèque de ce recueil mais aussi et surtout parce qu'il vient combler le plus gros défaut actuel du Livre des Cinq Anneaux : une absence patente de scénarios. Félicitations à la Voix et on attend le prochain avec impatience !

Critique écrite en juillet 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques