Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Golden Dawn (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 192 pages.

Description

Ce supplément prend place dans l'Angleterre victorienne de 1890. A ce titre, il s'appuie sur Cthulhu by Gaslight, dont il reprend certains textes. Les auteurs suggèrent aussi la lecture de Dark Designs et des Sacrements du Mal, ainsi que de Green and Pleasant Land.

L'Aube Dorée est assurément la société occulte la plus célèbre de l'époque. Le poète W.B. Yeats en faisait partie, et Aleister Crowley y fit ses débuts. Ce sont de tels personnages que les Investigateurs seront amenés à côtoyer, puisque le but de l'ouvrage est d'en faire des membres de l'Ordre. En tant que membres de l'Aube Dorée, ils seront amenés à enquêter sur des phénomènes étranges, et seront témoins de son existence tumultueuse. Ce supplément propose donc un fonctionnement différent de celui des Investigateurs des Années Folles : les personnages bénéficieront du soutien de l'Ordre, de ses relations, et de ses connaissances magiques. Les sources d'inspiration des scénarios pourront donc venir des services qu'ils rendront à leurs camarades de l'Aube Dorée, et même être reliés comme une campagne. Toutefois, le supplément ne propose ni de simuler la vie d'un membre de l'Aube Dorée, ni une version "Cthulhu" de son enseignement ésotérique : il exploite juste le potentiel ludique de l'appartenance des personnages à l'Ordre.

Après une double page de titre intérieur, une page contenant les crédits, une page d'introduction présentant l'ouvrage et sa conception, et une page contenant la table des matières, le supplément est ensuite divisé en trois parties :

  • Références (Resources en VO, 58 pages) qui contient l'ensemble du matériel de background
  • Scénarios (Scenarios en VO, 90 pages) proposant 4 aventures se déroulant dans le contexte Victorien et mettant en scène l'organisation de l'Aube Dorée
  • Appendices (39 pages) qui reprend des aides de jeu diverses

La première partie est composée de plusieurs articles visant à présenter la société secrète de l'Aube Dorée et à la positionner dans le contexte Victorien de l'époque. Après une page de titre puis une présentation de Londres à la fin du XIXe siècle (7 pages), les auteurs traitent ensuite sur 2 pages de comment les thèmes de l'Aube Dorée et du Mythe de Cthulhu sont à la fois proches et distincts pour être exploités avec le jeu de rôle de l'Appel de Cthulhu. Puis l'histoire de l'organisation des origines jusqu'à sa chute est détaillée et accompagnée d'une chronologie récapitulative (11 pages). La biographie des membres éminents de l'ordre est ensuite abordée (8 pages) et illustrée par des portraits dans des vignettes. Suivent ensuite (4 pages) une description des bâtiments de l'Aube Dorée ainsi que le contenu de la bibliothèque de la société. Les auteurs expliquent ensuite (11 pages) le cursus de progression au sein de l'organisation : Ordre Extérieur et Intérieur, et évoquent les pratiques magiques accessibles aux joueurs en fonction de leur rang. Une grosse aide de jeu sur le Plan Astral (8 pages) est ensuite fournie et cette première partie se conclut sur les mystères et intrigues sous-jacentes à l'Aube Dorée (6 pages).

La deuxième partie propose donc 4 scénarios.

  • Le premier, La pièce au-delà (The Room Beyond en VO, 16 pages), est un scénario d'introduction qui mettra en scène les joueurs avec Yeats lui-même. Les investigateurs sont amenés à enquêter sur un personnage fantasque et désireux d'être introduit au sein de l'Aube Dorée en échange d'un lourd héritage.
  • Le second scénario, L'enfer est sans colère (Hell Hath No Fury en VO, 20 pages), est un scénario occulte où les joueurs sont aux prises avec une malédiction familiale remontant très loin dans le passé. Ce scénario met en oeuvre aussi l'amorce d'une intrigue qui sera pleinement développée dans le dernier des quatre scénarios.
  • La troisième aventure, La musique de la nuit (même titre en français dans le texte dans la VO, 26 pages), emmène les investigateurs loin des rivages britanniques et du fog londonien puisqu'il se déroule à Paris. Il revisite à la sauce Mythe de Cthulhu une célèbre intrigue policière contemporaine.
  • Le dernier scénario, Sheela-na-gig (28 pages), est quasiment une mini-campagne puisqu'il est conseillé - bien que non indispensable - d'avoir fait jouer L'enfer est sans colère au préalable ; les auteurs précisent par ailleurs que le script peut être largement développé, notamment en s'appuyant sur le déroulement du calendrier. Ce scénario reprend une des intrigues essentielles présentées dans la première partie et les joueurs doivent conjurer une menace majeure qui risque de se produire en plein centre de Londres.

La dernière partie contient de multiples aides de jeu : après une page de titre intérieur, une bibliographie détaillée (3 pages) est présentée. Les règles spécifiques de création de personnages victoriens (3 pages) sont par ailleurs fournies, ainsi que du matériel additionnel contextuel (5 pages). Certains textes de la partie Référence sont repris (11 pages) pour être distribués aux joueurs dans une version expurgée. Cette partie se clôture avec :

  • les indices à distribuer dans les différents scénarios (6 pages)
  • une fiche vierge de personnage sur une page
  • le calendrier des années 1893 à 1900 (8 pages)
  • une illustration pleine page

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Franz  

J'ai un petit peu hésité avant de donner une note à ce supplément. Je me tiens finalement à 4, mais l'ouvrage vaut probablement plus. Alors oui c'est du très bon travail : le contexte est riche, original, bien documenté... il a aussi et surtout l'avantage de remettre un peu d'humanité dans l'AdC, avec des luttes de pouvoir et des conflits de personnes. Comme toujours chez Pagan, c'est joliment mis en page et plein d'idées et de données utiles, y-compris un appendice aux règles.

Alors pourquoi pas 5 ? A mon humble avis, il manque à Golden Dawn un supplément sur l'ère Victorienne pour être parfaitement exploitable. Cthulhu by Gaslight est indisponible, et de toutes façons assez moyen. Du coup toutes les informations politiques, sociologiques et historiques sont à trouver ailleurs. Ca peut être très intéressant, mais à moi le temps manque. Excellent supplément donc, à condition d'avoir le temps de travailler un peu dessus.

matreve  

Tout pareil que le monsieur d'en haut !

J'aurais dû mettre 5/5 car ce supplément est un sans-faute impeccable sur le thème qu'il traite : la société secrète de l'Aube Dorée,  comment celle-ci s'est intégrée et développée dans le contexte victorien de cette fin de XIXème, et comment on peut relier cette thématique à l'Appel de Cthulhu.

Mieux, en abordant l'AdC via cette thématique, ce supplément ouvre des possibilités très intéressantes pour ce jeu  :

  • en centrant le propos sur l'Aube Dorée, les investigateurs bénéficient d'une structure logistique qui offre une justification bien plus commode pour le Gardien pour démarrer des scénarios que le sempiternel "vous êtes amateur dilettante d'occultisme et un oncle très éloigné vient de décéder dans des circonstances mystérieuses". Cette structure pourra être elle-même source de scénarios en raison des (sombres) secrets qu'elle porte et des luttes internes qui ne manquent pas de l'animer. On reconnaît là la patte de Pagan Publishing qui, comme pour Delta Green, nous refait le coup de l'organisation secrète à laquelle rattacher les joueurs, et le fait en coup de maître à nouveau !
  • en raison de la richesse et de l'exhaustivité des aides de jeu proposées, l'Aube Dorée est un ajout majeur à la gamme Gaslight dont l'ambition est de transposer les investigateurs dans cette fin de XIXème à l'atmosphère autant propice que les Années Folles - sinon plus - pour développer les intrigues lovecraftiennes
  • terminons pour saluer la qualité des 4 scénarios proposés même si je suis d'accord pour dire que 2 sur 4 revisitent un des mythes fondateurs de la culture britannique et en fait un croisement avec le mythe de Cthulhu qui ne m’a qu'à moitié convaincu... Ma préférence va plutôt au scénario se déroulant à Paris qui revisite de même un autre mythe célèbre français - quasiment d'ailleurs plus populaire aux Etats-Unis que sur nos rivages - ce qui nous offre un scénario certes très bien documenté mais avec une vision fantasmée de la France de la Belle Epoque (et certainement encore plus drôle à jouer avec ces clichés).

Le truc qui coince finalement est que si les sociétés ésotériques dans l'Angleterre Victorienne ne sont pas votre tasse de thé (hu, hu), ce supplément ne vous sera absolument d'aucune utilité si vous recherchez un supplément de contexte pour cette époque. Et inversement, si le thème vous emballe particulièrement, vous regretterez de même l'absence complète de background sur cette époque.

Ce supplément reprend certes quelques passages du (très moyen) Cthulhu by Gaslight sous prétexte que cette extension était épuisée au moment de la parution de l'Aube Dorée. Mais il se borne à juste quelques informations techniques ou un rappel expéditif des quartiers de Londres de cette époque, sans jamais proposer du matériel beaucoup plus conséquent. C'est d'autant plus dommage qu'on aurait pu espérer qu'Aube Dorée revisite et enrichisse significativement Gaslight, comme Delta Green l'a fait pour sa part avec la gamme Cthulhu 90 / Now.

Une petite déception donc qui justifie une note imparfaite même si le matériel proposé dans ce supplément est absolument irréprochable.

Critique écrite en juillet 2014.

 

Champagne !

Je suis un vieux joueur de "L'appel de Cthulhu". En fait, j'ai commencé en 1984, lorsque le jeu est sorti en français. Et, pour être franc, il y a longtemps que Chaosium n'a pas sorti de supplément qui me pousse à laisser tomber, toutes affaires cessantes, mes diverses occupations pour commencer à le jouer immédiatement. Eh bien, j'ai lu "The Golden Dawn", et je m'y mets tout de suite !

De quoi s'agit-il ? De la Golden Dawn, une société secrète authentique, qui a existé dans la dernière décennie du XIXe siècle. Mi-université, mi-centre de recherches sur la magie, elle a exercé une influence majeure sur l'occultisme contemporain. Fondée par un charlatan sur la base de faux documents, elle a attiré des foules d'honnêtes gens, généralement aisés, ayant du temps libre et un intérêt dévorant pour l'étrange. Bref, de parfaits Investigateurs, avec un petit plus... Dans cette version ludique de la société, certains de leurs rituels "magiques" fonctionnent plus ou moins bien. Avec ses 192 pages, ce supplément n'est pas loin d'épuiser le sujet : histoire de la Golden Dawn, ce qu'elle a à offrir aux PJ, personnalités importantes, visite du plan astral...

L'immense réussite de ce supplément est de mêler harmonieusement le mythe de Cthulhu à une version allégée et jouable de l'occultisme et du fantastique victoriens. Il n'y a pas de poulpes cosmiques derrière chaque mystère, mais des tas de bons vieux fantômes, des maisons hantées, des malédictions familiales... La seconde moitié du livret est consacrée à quatre gros scénarios, qui font le tour des différents thèmes possibles, et amorcent une campagne de plus grande envergure.

Et maintenant, répétez après moi : "Pourvu que Descartes le traduise... Pourvu que Descartes le traduise..."

Tristan Lhomme - Casus Belli n°96

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :