Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Warhammer

Historique

Ce système est né avec le jeu Warhammer Fantasy RPG, publié par Games Workshop en 1987. Très influencé par le wargame avec figurines dans ses règles, il introduit quelques nouveautés dans le jeu de rôle, comme le système très particulier des carrières. Au lieu d'une classe fixe, les personnages possèdent une carrière qui définit la manière dont ils peuvent progresser et qui évolue suivant une sorte d'arborescence des possibilités.

Le système a connu une rénovation très importante pour la deuxième édition de Warhammer, puis des modifications encore pour sa réutilisation dans les jeux de l'univers Warhammer 40 000. La rénovation a consisté en partie à rationaliser le système, à le moderniser mais également à le nettoyer des éléments issus du jeu de guerre avec figurines, qui avait par exemple laissé des caractéristiques peu utiles comme le commandement. A partir de la deuxième édition, seuls les dés à dix faces sont employés, alors que la première édition en employait de toutes sortes. De même, les compétences sont désormais divisées en deux : les talents, qui ne peuvent être sélectionnés qu'une fois et apportent un bonus définitif, et les compétences à proprement parler qui peuvent être choisies plusieurs fois, ajoutant 10% à chaque fois.

Toujours dans la deuxième édition, un gros travail de rééquilibrage a été réalisé sur les carrières, en terme de nombre de compétences et d'augmentation des caractéristiques. Le système des carrières est encore celui qui est le plus modifié dans la version 40 000. En effet, les personnages ont maintenant l'équivalent d'une classe, et les carrières en sont les diverses étapes successives. Il y a parfois des carrières alternatives, donnant des choix dans la progression, qui est sinon bien plus linéaire que dans les autres versions du système.

La troisième édition de Warhammer, sortie en même temps que la série des jeux 40K, utilise un système en grande partie différent, bien qu'elle ait aussi des règles de progression par carrière. Elle n'est donc pas vraiment concernée par cette description.

Mécanique

Le système dans toutes ses versions repose sur la différence habituelle dans les jeux de rôle des années 80 entre caractéristiques et compétences. Une caractéristique est un élément majeur de définition du personnage, souvent difficile ou coûteux à faire évoluer, alors que les compétences sont le résultat d'apprentissages, encore en cours. Les caractéristiques sont exprimées en pourcentage pour les suivantes : capacité de combat, de tir, initiative, dextérité, commandement, intelligence, sang-froid, volonté et sociabilité. Dans la première édition de Warhammer d'autres caractéristiques varient de 1 à 10, comme la force et l'endurance, ou débutent à 1 et n'ont pas de limite, comme le nombre d'attaques par tour, le mouvement ou les points de blessure.

Dans la deuxième édition, comme dans la version Warhammer 40 000, les caractéristiques sont divisées en deux, profil principal et profil secondaire, toutes celles du profil principal étant exprimées en pourcentage. Il s'agit de  : weapon skill (capacité de combat), ballistic skill (capacité de tir), Strength (force), toughness (endurance), agility, intelligence, perception, willpower (force mentale) et fellowship (sociabilité).

Dans le profil secondaire se trouvent entre autres des caractéristiques dérivées des principales, comme les bonus de force et d'endurance qui sont le chiffre des dizaines de la force et de l'endurance, respectivement. Donc une force de 47% donne un bonus de 4, qui s'ajoute aux dégâts au corps à corps. D'autres caractéristiques secondaires sont autonomes, comme le nombre d'attaques par tour qui commence à 1.

Les caractéristiques en pourcentage fournissent les chances de réussite des compétences qui leur sont rattachées, moyennant des modificateurs liés à la difficulté de l'action. Donc, si la socialbilité est à 52%, toutes les compétences apprises qui en dépendent ont cette chance de réussite, sauf bonus ou malus circonstanciels. Une compétence inconnue peut être inutilisable, ou utilisable à la moitié du pourcentage si c'est une compétence de base pour le personnage, ce qui dépend de son historique. Apprendre une deuxième fois une compétence apporte un bonus de 10%. Ce n'est possible que si la nouvelle carrière offre la compétence à améliorer, alors qu'elle l'avait déjà été (déjà présente) dans une carrière antérieure.

Les points de fortune peuvent être employés pour lancer des dés supplémentaires, obtenir une relance, etc.  Les points de destin servent  pour sauver automatiquement son personnage et sont dépensés définitivement. Seuls les points de fortune se renouvellent  automatiquement, mais leur nombre correspond aux points de destin du personnage.

Le coeur du système de progression est la notion de carrière. Le personnage débute dans une carrière quelconque et dispose alors d'un plan de carrière qui indique les compétences à acquérir et les caractéristiques qui peuvent être augmentées. Chaque acquisition ou amélioration nécessite une dépense en points d'expérience. Une fois que toutes les augmentations sont réalisées, le personnage a fini cette carrière et peut en démarrer une autre.

Chaque carrière comporte une liste de débouchés possibles, et nombre de carrières dites avancées ne sont accessibles qu'après avoir complété au moins une carrière de base. Il est à noter que les augmentations se calculent par rapport au profil de base et donc ne  se cumulent pas : si vous avez augmenté une caractéristique de 10% et que votre nouvelle carrière vous propose +20%, vous n'augmenterez que de la différence. Donc certaines carrières peuvent être vite achevées si vos carrières précédentes vous ont déjà bien préparées à celle-ci. A l'inverse, des carrières très différentes obligent à payer une à une toutes les nouvelles améliorations, ce qui demande plus de temps et d'expérience. Une compétence déja possédée peut être reprise, fournissant ainsi un bonus, ou évitée afin d'économiser des points d'expérience.

Jeux utilisant ce système

Titre (VO) de la gamme
Titre (VT) de la gamme
Ouvrages
Critiques
WarhammerWarhammer181567
Deathwatch198
Dark HeresyDark Heresy4438
Black Crusade114
Rogue TraderRogue Trader2717
Only War82

Cette fiche a été rédigée le 6 juin 2012.  Dernière mise à jour le 30 mars 2013.