Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

FASERIP

Historique

Le système de Marvel Super Heroes Role Playing Game fut surnommé FASERIP, acronyme rappelant les 7 caractéristiques principales des personnages, en anglais : Fighting, Agility, Strength, Endurance, Reason, Insight, Psyche. Ces caractéristiques de base sont complétées par des réserves de Santé (Health) et de Karma, respectivement dérivées des caractéristiques physiques et mentales, des scores de Ressources et de Popularité, ainsi que des compétences et des super-pouvoirs.

En 1983 parut la première édition du jeu. Ces règles furent enrichies en 1986 avec la sortie de Marvel Super Heroes Advanced Set. En 1991 fut publié Marvel Super Heroes Basic Set, une simplification de Marvel Super Heroes Advanced Set ; par rapport à la toute première édition, elle comporte plusieurs règles supplémentaires, par exemple des options de combat, mais également quelques simplifications notamment pour la magie et la technologie.

Dans les années 2000 le système fut ressuscité par le 4C System, un rétroclone fidèle à la toute première édition du jeu d’origine, malgré une modification des termes de jeu et de la forme de la table de résolution. Un autre clone, FASERIP, reprend également ces règles de résolution mais avec beaucoup plus d’options. Ces jeux ont-eux-même donné naissance à des dérivés : 4C System a inspiré le jeu médiéval-fantastique Foresee Alpha et le jeu de catch mexicain Lucharan, FASERIP a inspiré le jeu d’horreur Humanish. Ph4se (ou Phase Four) est une variante simplifiée du 4C System utilisant un dé à 20 faces.

Publié sous licence très ouverte (domaine public US), le 4C System fut partiellement recyclé dans d’autres projets plus-ou-moins proches. ICONS et Masks tirent leur système de résolution de FATE et n’utilisent pas la table de résolution colorée. Le système G-Core utilise un système d’opposition de jets de score+1d10x10.

Mécanique

Les caractéristiques (Fighting, Agility, Strength, Endurance, Reason, Intuition, Psyche, donc) ont une valeur chiffrée, à laquelle correspond également un adjectif, 10 est Supérieur, 75 est Monstrueux, etc. Les êtres humains sont limités à un score de 30 (Remarquable), les super-héros humains sont généralement limités à 50 (Fantastique), les scores de 100 (Inhumain) ou plus sont du domaine des dieux et demi-dieux, les scores de 1000 et plus sont réservées aux puissances cosmiques universelles.

Les personnages bénéficient de super-pouvoirs aux effets très variés, eux aussi mesurés selon la même échelle de chiffres et d’adjectifs. Caractéristiques et pouvoirs sont tirés de manière aléatoire, et les personnages peuvent également bénéficier de compétences et de contacts.

La résolution des actions s’effectue en lançant un d100 que l’on compare sur une table colorée avec le score de la caractéristique ou du pouvoir concerné; on obtient ainsi la hauteur de la réussite : échec ou succès marginal, complet ou exceptionnel. L’interprétation de ces succès permet par exemple de déterminer les effets secondaires des coups en combat : chutes, commotions, coups précis, etc.

Les dégâts, généralement d’une quantité fixée, sont infligés à la réserve de points de Santé des personnages. Le Karma peut être dépensé pour améliorer ses chances de succès ou faire progresser les traits du personnage, et évolue selon les bonnes et mauvaises actions du personnage, tout comme ses scores de Popularité et de Richesse.

Jeux utilisant ce système

Titre (VO) de la gamme
Titre (VT) de la gamme
Ouvrages
Critiques
Marvel Super HeroesMarvel Super Héros6914
Phase Four10
4C System20
FASERIP10

Cette fiche a été rédigée le 9 octobre 2017.  Dernière mise à jour le 14 novembre 2017.