Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Reine des Glaces (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide et intérieur couleur sur papier glacé de 144 pages.

Description

Cet ouvrage est le guide du Kislev, ce territoire situé au nord-est de l'Empire qui est inspiré de la Pologne et de la Russie médiévale. Cette région pauvre est un Etat tampon, protégeant à son corps défendant l'Empire des invasions du Chaos, qui déferlent périodiquement des terres désolées de l'est et du nord. Sous la houlette de la terrible sorcière surnommée "La Reine des glaces", des peuples d'éleveurs et de semi-nomades y combattent quasi-annuellement les incursions des hordes chaotiques, les pillards kyazak et les raids norses.

Après une introduction de 3 pages, le premier chapitre, La contrée et ses hommes (9 pages), est une présentation générale de la géographie, de la population, de la culture et de l'histoire du pays, ainsi que du kvas, l'alcool local favori. Puis vient Histoire du Kislev (6 pages), qui détaille les événements depuis l'époque de la fondation de l'Empire, alors que seuls les nomades ungols parcouraient la région avant l'invasion des tribus gospodares venues de l'Est, jusqu'à l'invasion d'Archaon et ses conséquences récentes.

Loi au Kislev (6 pages) concerne les deux grands systèmes judiciaires locaux, la loi gospodare, dominante, et la loi ungol, souvent appliquée là où ces cavaliers à demi-nomades sont encore majoritaires. Dans les deux cas, le juge dispose d'une grande latitude et les châtiments peuvent être variés et cruels.

Le chapitre Religions et coutumes (15 pages) présente les dieux typiques du Kislev, à commencer par Ursun, le Père des Ours, un dieu guerrier féroce et patriarcal, rival mais non ennemi d'Ulric. Dazh est le dieu du feu et du soleil, vital dans ces terres glacées. Tor, lui, est le dieu du tonnerre et des éclairs, très populaire chez les guerriers. Les deux grandes traditions magiques locales sont également présentées : les Vedmas, les femmes-médecines des Ungols, craintes mais respectées pour leur vigilance sans faille contre le chaos, et les sorcières de glace, redoutables magiciennes gospodares qui manipulent les magies glaciales du Kislev.

La plus grande partie du pays est composée d'étendues désolées, et nommée oblast. C'est le sixième chapitre, L'oblast (11 pages), qui détaille ces plaines de glace et de neige, les difficultés de la circulation dans ce territoire, surtout en hiver, avec le froid, la désorientation et même la folie qui guettent le voyageur imprudent. Une carte est incluse sur une double page. Région par région, la terre, les habitants, les lieux remarquables et les dictons locaux y sont présentés.

Les cités du Kislev (27 pages) passe de la campagne à la ville en développant les trois grandes agglomérations du pays : Erengrad, le port du Nord, frontalier avec l'Empire et qui est en cours de reconstruction après le passage des hordes d'Archaon, Praag la maudite, reconstruite sur les ruine de l'ancienne ville de Praag, si pervertie par le Chaos que l'influence s'en fait encore sentir aujourd'hui, et Kislev, la capitale fortifiée qui n'est jamais tombée. Chaque ville est décrite avec son histoire, ses principaux quartiers ainsi que ses sites et monuments notés sur un plan.

Personnages et carrières (20 pages) propose de créer des personnages d'ethnie gospodare ou ungol, et détaille les carrières possibles, dont 17 nouvelles carrières, comme sorcière de glace, nomade de la steppe ou encore dresseur d'ours. Les chevaux locaux et divers équipements typiquement kislevites sont également présentés.

Magie et miracles (15 pages) précise le fonctionnement de la magie des esprits des vedmas ungols et de la magie des glaces des sorcières gospodares. Soixante-quatre nouveaux sorts viennent rejoindre l'arsenal des adorateurs des dieux du Kislev ainsi que de ses pratiquantes de magie.

Le scénario Justice sommaire (9 pages) peut être joué avec des personnages impériaux ou locaux. Ceux-ci devront s'enfoncer dans l'oblast pour éclaircir une histoire de meurtre.

Enfin, l'Appendice 1 : Créatures de l'Oblast (9 pages), présente divers animaux et monstres locaux, comme le démon du givre, l'ours des cavernes ou le troll des glaces. Un texte d'ambiance de 3 pages met en scène les déboires d'un voleur d'origine impériale à Praag. Pour finir, vient un index de 2 pages.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 janvier 2015.

Critiques

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Un ouvrage complet, accessible, mélant agréablement la réalité historique de la Russie Médiévale et le fantastique proprement warhammerien...

Tout à fait utilisable, c'est important pour un supplément de jeu : on peut y dépayser les personnages et les joueurs trop habitués à l'Empire, ou bien y jouer une campagne locale, avec les personnages kislévites. Cela peut même servir à introduire dans l'Empire des kislévites un peu plus variés que le sempiternel kossar du livre de base.

De même, plusieurs villes avec leur plan, leur histoire etc, c'est du tout bon pour eviter de se limiter aux steppes.

Critique écrite en mai 2009.

lepropre  

Typiquement le genre de suppléments qui me font aimer le vieux monde.

Ce supplément est parfaitement dispensable et si vous ne comptez pas faire jouer au Kislev ou introduire des PJ et PNJ de ses contrées vous pouvez vous en passer. Mais ce serait tout de même une grosse erreur.

Le supplément décrit de manière tout à fait suffisante le pays et ses villes les plus importantes tout en laissant la place au MJ d'y apporter ses éléments. De nombreuses idées de scénarios viennent en tête à la lecture.

L'organisation kislevite est elle aussi bien décrite et les différents groupes intéressants. J'aime pour ma part particulièrement les Vedma

Mais son point fort est je pense l'ambiance qui s'en dégage à travers les citations, les jeux de mots et références dans les noms et tout simplement le texte avec parfois cette note d’absurdité qui fait toute la saveur du jeu.

 

Critique écrite en novembre 2011.

Tromkab  

Enfin un bon supplément sur une province étrangère à l'Empire.

C'est un réel plaisir de lire ce livre : une page de dialecte kislévarin, une description assez fournie du Kislev, de nouvelles magie et des religions typiques de cette contrée, un nouveau bestiaire convaincant et des carrières intéressantes.

Bref, on sent que les concepteurs ont pris un certain plaisir à créer ce supplément, ou qu'ils ont eu davantage de temps pour le développer.

La seule chose qui me chiffonne est le manque de renseignements précis sur les rapports entre Norses et Kislévites. Sur la carte (d'ailleurs fort belle), on voit bien qu'il y a des tribus norses avec différents noms, mais rien sur elles dans les descriptions géographiques. Dommage, car on sait via le tome de la Corruption que les Norses sont plus nuancés dans leur vision du Chaos et qu'ils n'entretiennent pas forcément de relations hostiles avec les peuples du "sud".

Critique écrite en octobre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques