Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Trône de Fer (Le)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Le Jeu de Rôle du Trône de Fer - Édition des Trônes. Livre à couverture rigide de 320 pages en couleurs.

Description

Cette nouvelle édition du Jeu de Rôle du Trône de Fer (A Song of Ice and Fire Roleplaying en VO) reprend le livre de base originel auquel s'ajoute le scénario et les personnages des Quick-Start Rules ainsi que Péril à Port-Réal. Elle inclut les errata connus des précédentes éditions.

Après la page des crédits, la table des matières occupe trois pages. L'introduction couvre deux pages. Les chapitres 1 à 11 reprennent ceux de l'édition du livre de base. Certains chapitres voient leur taille augmentée grâce à l'ajout de contenu ou à des changements dans la mise en page, soit deux pages supplémentaires pour le chapitre 5 ainsi que pour le chapitre 9, et une page pour le chapitre 11.

Les sept pages du chapitre 12, sous le titre En route vers Port-Réal (Journey to King’s Landing en VO), reprennent le texte et les cartes du scénario de découverte des Quick-Start Rules. Le chapitre 13 reprend en 69 pages le titre et le contenu de Péril à Port-Réal (Peril at King’s Landing en VO). Les six pré-tirés de ces scénarios occupent chacun une page à la fin de celui-ci.

L'appendice contient 6 pages de tables de référence. Il est suivi d'un index de 4 pages et de la feuille de personnage sur 2 pages. Il se termine par une page de publicité consacrée à d'autres parutions pour ce jeu.

Cette fiche a été rédigée le 30 décembre 2012.  Dernière mise à jour le 11 janvier 2013.

Critiques

Pierre  

Jeu de rôle relativement classique, dans la forme comme dans le fond, le JDRTDF a l'ambition de nous faire revivre les aventures des protagonistes de la fameuse (et géniale) série A Song of Ice and Fire.
C'est donc un jeu médiéval fantastique très traditionnel (bien que finalement assez peu fantastique). Des PJ appartenant tous à la même famille (ou la servant, on y trouvera ainsi des maesters, des septons), cela permet de constituer une équipe de PJ assez facilement, le scénario du livre de base met d'ailleurs ce point très en valeur.
Le système de jeu est très classique, un MJ, des PJs, un partage de l'autorité / narration assez stricte (en dehors des PJ, tout est dans les mains du MJ) des règles simulationnistes avec des tables et des points de règles longs comme un jour sans pain, et au final très ludiste, avec énormément de possibilité de faire évoluer ses personnages - et autant d'outils pour régler les défis qui leur sont posés.
On n'est pas là, au vu des règles, pour se poser les questions sur la loyauté à une famille, à ce qu'on est prêt à faire pour la protéger ou non, jusqu'où on est prêt à assumer de faire corps avec un groupe, des questions qu'on aurait pu se poser dans l'univers des livres de Georges Martin.
La spécificité, c'est la gestion de la maison/famille des personnages. Encore énormément de tables, un chapitre complet, pour quoi ? Quelques trucs intéressants pour définir l'historique de la famille, ses forces ses faiblesses, il y a de quoi faire ! Dommage que les jets de gestion de la famille soient décorrélés de la fiction, c'est presque du jeu de plateau (ah, ce mois-ci, votre loi baisse et vos richesses en même temps - certes, c'est moteur de jeu, puisque le MJ inventera certainement une nouvelle bande de bandits sur les terres du seigneur).
Le chapitre pour le narrateur est plus utile ; il n'en fait pas pour autant un bon livre de jeu de rôle, mais les conseils sur l'agencement des différentes scènes, leur complexité donne une assez bonne idée de la façon dont ce jeu doit être mené, et c'est souvent un chapitre qui manque (ou pour être plus précis, inutile).
Le livre se termine sur deux scénarios. Si le premier a pour seul intérêt d'être super court (et c'est déjà pas mal, si on veut tester le système ou présenter un peu le jeu), le deuxième se perd dans les affres de sa propre complexité. Il est intéressant et cherche bien à nous montrer la facette politique du jeu - il faudra enquêter, se battre dans un tournoi, se présenter aux divers personnages plus ou moins nobles, c'est très riche. Mais c'est très, trop, complexe, il y a trop de rebondissements, trop de parties prenantes et même des intrigues secondaires.
Des plans, dans les plans, dans les plans - ça peut produire une fiction intéressante, mais j'ai de sérieux doutes quand à la jouabilité du scénario. Et au vu de ce que j'ai pu dire par ailleurs, je ne suis pas trop pressé de tester. Non pas que ça soit mauvais, j'ai juste tellement d'autres jeux qui me bottent beaucoup plus...

Critique écrite en décembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :