Contenu | Menu | Recherche

Un business plan pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Hand of Glory (The)

.

Références

  • Gamme : Spycraft
  • Sous-gamme : Shadowforce Archer
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Alderac Entertainment Group (AEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2002
  • EAN/ISBN : 1-887953-65-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en noir et blanc à couverture souple de 96 pages.

Description

Ce supplément pour Shadowforce Archer, le monde de campagne officiel de Spycraft, décrit un ennemi de longue date de la conspiration Archer : la Main de Gloire (pour information, la Main de Gloire est aussi le nom d'un enchantement de magie noire). Dirigée par une entité mystique antédiluvienne, cette organisation cherche à placer Eva Kraus, le réceptacle humain de cette entité, à la tête de l'humanité pour l'asservir. La Main de Gloire ne se limite pas, comme on pourrait le croire au premier abord, à un regroupement de nazis nostalgiques du troisième Reich, cet aspect n'étant que la façade trompeuse d'une organisation beaucoup plus vaste et beaucoup plus variée dans ses manifestations ; elle n'a qu'un seul objectif : servir Eva Kraus et l'entité, encore introuvable, qui lui servira de compagnon pour régner sur le monde.

Le premier chapitre, Campagne, relate les événements récents qui permettront aux meneurs de mettre à jour leurs campagnes ou de s'en servir comme idées de scénarios pour leurs propres parties. Chaque événement est présenté avec trois niveaux de détail. Le premier niveau est intitulé "À la une" et présente les événements tels qu'ils sont rapportés par la presse. Inutile de dire qu'à ce niveau, les informations sont loin d'être en phase avec la réalité. Le second niveau fournit les véritables raisons des articles précédents, alors que le troisième niveau est constitué par des idées d'aventures complètes mettant en scène les événements relatés. Ces accroches de scénario proposent à chaque fois plusieurs possibilités. L'épisode central concerne une série d'éruptions volcaniques inexpliquées et d'une violence rare. Les autres propositions d'aventure concernent la profanation d'un cimetière militaire allemand de la seconde guerre mondiale en Crète ou la flambée de violence incontrôlable entourant la tournée mondiale d'un groupe de hard rock au succès fulgurant.

Consacré à la Main glorieuse elle-même, Ennemi, le second chapitre, débute par une chronologie détaillée des événements majeurs ayant jalonnés la vie de l'organisation jusqu'à ce jour. En plus de la signification du nom Main de Gloire, le lecteur apprendra qu'au delà du décorum nazi, la Main de Gloire poursuit des objectifs plus en accord avec l'origine de la créature qui habite Eva Kraus, la doctrine nazie ne servant qu'à s'assurer le soutien d'hommes de main fidèles et nombreux. Kraus encourage d'ailleurs la compétition entre ses lieutenants, ce qui n'est pas sans provoquer des luttes de pouvoirs parfois sanglantes pour s'attirer ses faveurs. La Main de Gloire est compartimentée en divisions, les deux principales étant la division Dozer, consacrée aux affaires mystiques (récupération de reliques et d'artefacts anciens, recherches magiques, création de golems, etc.) et la division Myrmidon, en charge des actions militaires (attaques éclair, protection des sites, etc.) D'autres divisions, moins importantes, prennent en charge les manipulations ou l'économie. La fin du chapitre traite des méthodes, de la propagande, des ressources et même des ennemis (autres que la fondation Archer) de la Main de Gloire.

Nouvelles règlesprésente de nouvelles règles qui permettront de créer des personnages en rapport avec la Main de Gloire, qu'ils soient d'anciens agents repentis travaillant désormais pour la Conspiration, ou des éléments de la Main, agents doubles pour le compte de l'organisation criminelle. Les nouvelles règles introduites couvrent deux départements d'origine, une classe de base : l'Explorateur et quatre classes de prestige, le Channeller, le Sage, le Medium et la Valkyrie. Pour ajouter aux prouesses mystiques des personnages, on trouvera également de nouveaux dons mystiques, de nouveaux rituels (exorcisme, création de golems, etc.), de nouvelles reliques comme Excalibur ou la Lance de la Destinée, ainsi que de nouveaux gadgets exploitant les propriétés de la Frange. Le chapitre est clos par la description de dix nouvelles classes de PNJ, certaines étant aussi destinées à des personnages non joueurs ne faisant pas partie de la Main de Gloire.

L'ultime chapitre, Défi, est consacré à la description de deux organisations satellites de la Main de Gloire, sous la forme de deux menaces exploitant le formalisme fourni dans Spycraft : die Spinne et le Collège d'Archéologie Théologique. À chaque fois, l'organisation est revue en détail, avec les caractéristiques complètes de ses membres et de nombreuses idées d'aventures les exploitant.

L'ouvrage finit sur un descriptif complet (et avec un plan) de Monolithe, le repère secret de la Main de Gloire situé dans le Pacifique sud, et de la ville de Buenos Aires, avec de nombreux conseils pour y mener des poursuites pleines de rebondissements et d'action.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 juin 2011.

Critiques

Dracolys  

Deuxième supplément de contexte pour l'univers Shadowforce Archer, The Hand of Glory est un poil décevant par rapport à The Archer Fondation. Il est d'abord notablement moins fourni (50 pages de moins quand même) et ensuite surtout moins surprenant. Il apporte bien sûr son lot de nouvelles règles, en particulier concernant la Magie et les reliques (et d'ailleurs les nouvelles caractéristiques d'Eva Kraus en font un ennemi considérablement plus effayant que dans le Shadowforce Archer sourcebook) mais on aurait aimé en avoir beaucoup plus. A noter que la nouvelle classe de base, l'explorateur, paraît vraiment trop spécialisée. Par ailleurs, en ce qui concerne le contexte, l'organisation elle-même, mais si elle reste sans contestation possible redoutable, paraît vraiment dépassée (mais c'est peut-être volontaire de la part des concepteurs d'AEG) et le supplément n'offre que peu de révélations sur le monde des anciens ou sur l'entité qui possède Eva Kraus. A croire que les développeurs ont voulu garder un peu leur secrets... Il n'en reste pas moins que le supplément est excellent si vous voulez apporter un ton 'Aventuriers de l'Arche perdu' à votre campagne.

 

Bon, vous savez quoi, dans l'univers de Shadowforce Archer, les Nazis sur le retour sont très méchants et très dangereux. Difficile de ne pas ressentir une certaine déception. AEG a choisi de publier en priorité des suppléments de contexte " faciles " à cibler : après les mages psi de la Fondation Archer, on a droit au énième retour des Nazis occultistes voulant ressusciter Hitler. Certes, le public comprend vite de quoi il s'agit et il n'est pas trompé sur la marchandise, mais bon... peu de surprises et beaucoup de poncifs. On aurait attendu mieux vu l'excellent travail créatif fourni sur Spycraft.

Si on va dans le détail, il n'y a pas grand-chose de franchement mauvais. La mise à jour de la campagne mondiale est honnêtement intéressante. La " Main de la Gloire " est une conspiration jouable. Les règles, dons, classes, équipement et artefacts présentés s'accordent bien au background. Mais rien de vraiment décoiffant : on a l'impression de retrouver des idées déjà vues mille fois dans des films hollywoodiens (et pas les meilleurs). Alors qu'en jouant avec les gros clichés cinématographiques, Spycraft était une réussite, la recette s'essouffle sur ce supplément qui n'a rien de captivant. Espérons que les prochaines parutions viendront relancer la gamme.

Xavier Spinat - Casus Belli n°17

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques