Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Dragons of the Sixth World

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2060-2069
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Fantasy Production
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 3-89064-666-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 208 pages à couverture souple.

Description

Les dragons sont parmi les êtres les plus puissants du monde de Shadowrun. Certains dirigent des megacorporations, d'autres font de la politique. Tous ont une influence importante sur le monde des ombres.

Comme d'habitude pour ce genre de supplément à Shadowrun, ces révélations sont présentées comme un téléchargement sur le plus célèbre des forums électroniques pirates de l'univers du jeu, chaque partie étant présentée comme la contribution d'un intervenant, commentée par les visiteurs. Les révélations commencent par un chapitre qui présente une vue globale des dragons que ce soit du point de vue de leur biologie, de leur cycle de vie, de leur culture, de leur tradition, de leur magie ainsi que des personnes qui travaillent pour eux.

Le chapitre suivant décrit la Draco Fondation qui a été créée en application du testament de Dunkelzahn. On y trouve le mandat de la fondation, les descriptions des différents membres de son conseil d'administration, les moyens de la Fondation et les relation qu'elle entretient avec les autres acteurs du monde de Shadowrun.

Viennent ensuite les chapitres concernant les grands dragons. Chacun de ces chapitres décrit l'histoire d'un grand dragon, ses ressources, ses alliés et ses ennemis :
- Aden : après avoir rasé Téhéran en 2020 suite au Jihad lancé contre les éveillés, Aden n'a plus été à la une des média mais il n'est pas resté inactif au Moyen Orient.
- Celedyr : ce grand dragon gallois est surnommé Draco Digitalis à cause de sa passion pour tout ce qui touche à la matrice. D'ailleurs, il vient de prendre le contrôle de Transys Neuronet.
- Ghostwalker : apparu seulement à Noël 2061, ce dragon blanc s'est emparé de Denver dans les jours qui ont suivi en excluant Aztlan... Maintenant qu'il a assis son pouvoir à Denver, son prochain mouvement va-t-il être une attaque contre Aztlan ?
- Hestaby : cette dragonne, connue pour sa passion pour l'écologie, a recu de Dunkelzahn des données inconnues et vient d'entrer au Conseil des Princes de Tir Taingire pour remplacer Lofwyr.
- Hualpa : ce dragon à plumes a dirigé l'assaut contre le Brésil qui a amené à la création de l'Amazonia, un état éveillé qui empèche Aztlan de s'étendre vers le Sud.
- Lofwyr : le PDG de Saeder-Krupp, la plus puissante des mégacorporations, est un spécialiste des plans machiaveliques dont une partie nous sont dévoilés par sa plus grande opposante, Mina Graff-Beloit, juste après sa mort.
- Lung : ce grand dragon oriental réside en Chine d'où il dirige une partie des Triades et est connu comme ayant été le mentor de Ryumyo et étant maintenant celui de Masaru.
- Masaru : ce jeune grand dragon philippin mène la révolution des habitants de son pays contre l'occupant japonais avec certains succès même s'il n'est pas encore au bout de ses peines.
- Rhonabwy et le Sea Dragon : ces deux dragons gallois se combattent depuis leur réapparition pour une raison inconnue des mortels. Rhonabwy est un ennemi des nations elfiques et un défenseur des arts. Le Sea Dragon est la seule Leviathan connue et essaye de protéger la mer des gens de la surface.
- Ryumyo : ce grand dragon est le premier à être réapparu en 2011 sur les pentes du Mont Fuji. Il dirige une grande partie des Yakuza qui sont ses pions dans sa guerre contre son ancien mentor Lung.

Le chapitre suivant, Un nid de serpents, décrit, de manière plus succinte, seize autres dragon et grand dragons : Alamais, Arleesh, Calozerca, "Damon", Dzitbalchén, Eliohann, Feuerschwinge, Henequen, Kaltenstein, Mujaji, Nebelherr, Perianwyr, Pobre, Schwartzkopf, Sirrurg et Tjurjunga.

La dernière partie est réservée aux MJ et propose les règles pour la magie et les pouvoirs des dragons et des grands dragons (entre autres : le pouvoir d'annuler l'utilisation de la réserve de karma des joueurs). Il y a aussi les règles pour faire jouer des Drakes aux joueurs. Enfin, les objectifs secrets de tous les grand dragons et de la Draco Fondation sont décrits avec des idées de scénarios pour ou contre chacun de ces protagonistes importants.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 octobre 2009.

Critiques

Vermer  

Dragons of the Sixth World, ou comment répondre à côté de la question en 200 pages. Un supplément très décevant, car on n’apprend pas grand-chose d’une manière générale, quelques trucs tout de même, mais surtout pas grand-chose sur les dragons que l’on ne comprend pas plus. Sous couvert du style « collaboratif » des suppléments Shadowrun, on fait du remplissage en répétant que tout cela est bien mystérieux et que l’on ne sait vraiment pas grand-chose.  Le comble étant atteint sur la magie des dragons où l’on nous dit carrément que l’on ne sait vraiment rien et que seuls eux savent vraiment. Alors pour remplir on nous liste toutes les apparitions et toutes leurs actions dans le monde (une grande partie ayant déjà été lue ailleurs) et de nombreux groupes ou régions où ils « pourraient » être impliqués de manière cachée, mais on ne nous dit vraiment rien de clair, car c’est caché, n’est-ce pas.

Il faut noter que la rédaction de ce supplément a été réalisée par des auteurs différents pour chacun des grands dragons décrits et cela se sent, car c’est assez inégal. Certains dragons sont assez bien présentés, comme Hualpa, et l’on comprend ses motivations et ce qu’il fait, tandis que sur d’autres on ne nous dit absolument rien (car ils sont mystérieux bien sûr) et on se contente de nous lister des groupes et des factions avec lesquels il pourrait être en contact, comme pour le dragon Aden.

Le plus décevant est que l’on n’apprend rien sur leur nature magique, sur leurs motivations profondes (que l’on attendait liées à l’éveil, à la magie). On nous fourgue juste des poncifs sur les lézards, les œufs, les terriers et leur goût pour l’amassage qui semblent tout droit sortis de Donjons & Dragons. Les Dragons apparaissent au final comme de simples politiciens véreux parmi d’autres dont on ne comprend pas plus la nature magique ni les objectifs qui semblent dérisoirement triviaux, petits et humains. Cela les décrédibilise, ce qui est dommage, car on s’attendait à ce qu’ils aient été les piliers du monde éveillé. Ce supplément est une très grande déception et il est préférable de garder le mystère autour de ces créatures cultes plutôt que de lire les poncifs triviaux de ce supplément.

Critique écrite en février 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques