Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

Aztlan

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2053-2060
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 1-55560-257-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 184 pages à couverture souple, plus une carte A3 couleur et un insert couleur de 8 pages.

Description

Cet ouvrage, dédié à la mémoire de Nigel Findley, est consacré à la nation d'Aztlan, qui occupe toute l'Amérique Centrale et une partie des Amériques du Nord et du Sud. Il se propose d'en présenter le fonctionnement ainsi que l'acteur majeur, la sinistre Aztechnology Corporation.

Après une page d'introduction, Inside the big A (5 pages) annonce la forme du supplément : des documents fictifs annotés par les usagers de Shadowland, avec en plus en fil rouge les commentaires d'une poignée d'individu non-identifiés, mais vraisemblablement très puissants et très bien informés.

The civil war (17 pages) décrit ensuite le principal point chaud d'Aztlan : la péninsule du Yucatan où les rebelles indiens s'opposent depuis des années au gouvernement corporatiste dans une guérilla sanglante.

History (18 pages) raconte tout simplement l'histoire d'Aztlan, de l'apparition des premières civilisations aux années 2050, en s'attardant plus longuement sur le XXIe siècle.

Aztechnology est un morceau de bravoure de 34 pages, qui vous apprendra tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Aztechnology, et plus encore : histoire, activité, implication dans le gouvernement d'Aztlan, méthodes, organisation, objectifs, actionnaires occultes...

Comme son nom l'indique, Religion and magic présente la religion et la magie spécifiques du pays (22 pages). On y découvre les fondements des croyances, le panthéon, le clergé, les sectes, la magie du sang (et les sacrifices humains), les totems locaux...

Fast facts (12 pages) est une compilation de données pratiques sur Aztlan : canal de Panama, données démographiques, climat...

Tout le chapitre Getting in (18 pages) est consacré aux frontières du pays, à la façon dont elles sont défendues, et à la façon de les franchir.

Living in Aztlan (18 pages) décrit tout naturellement la vie quotidienne en Aztlan : économie, campagnes, villes, politique, coût de la vie...

Tenochtitlan (22 pages) est consacré à la capitale d'Aztlan, anciennement Mexico City : sa surpopulation, sa pollution, sa police surarmée... On y trouve sur le modèle habituel des suppléments Shadowrun une description générale, puis quartier par quartier de la ville, avec diverses annotations sur les ombres. Le tout est complété par une carte A3 couleur de Tenochtitlan en fin d'ouvrage.

Suite à cette partie qui ne comporte aucune donnée technique, le dernier chapitre, Game information, complète en 7 pages l'ouvrage par des règles détaillées sur la magie d'Aztlan et les effets de la pollution, des statistiques de PNJ, de nouveaux équipements... L'essentiel a néanmoins été repris et mis à jour par les différents suppléments de la troisième édition.

L'ouvrage se conclut par un index détaillé.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 20 octobre 2014.

Critiques

Nico  

Pur produit de la lignée des suppléments décrivant les principales nations de Shadowrun, Aztlan lève enfin le voile sur ce qu'est réellement ce pays, l'influence d'Aztechnology, sa formation certaines explications sur sa politique...

Le tout de manière détaillée et originale.
Un très bon cadre de campagne qui vaut même le coup d'être acheté pour la 3e edition (malgré de gros changements, comme la disgrâce de la branche "Magie du Sang" du conseil d'Aztechnologie.. ou les changements de règles)!

Shaman Chat  

Effectivement. Le regretté Nigel Findley savait faire de bons, de très bons suppléments avec des couleurs, des informations de l'ombre, des petites touches qui apparaissent de-ci, de-là.

Ce n'est pas un supplément où vous trouverez une foule de règles. C'est un supplément d'informations. Un des plus gros de la gamme. 180 pages d'infos sur les nations atzlan et une des principales corporations du sixième monde. Absolument indispensable si vous vous intéressez à cette région du monde et bien écrit.

John Archer  

Un bon land sourcebook qui est toujours utile car il n'a pas été grandement mis à jour. Les informations prolifèrent sur Aztlan (le pays) et Aztechnologie (la corpo). Tout est passé au crible, politique, sécurité, crime organisé, géographie, armement, pollution...

Pas indispensable, mais il est très intéressant de l'avoir dans sa bibliothèque.

Franz  

Si seulement tous les suppléments SR étaient aussi bien faits.

Bon évidemment on conserve la présentation classique, annotée par des PNJ, et dont je ne suis pas fou. Pourtant quelques secrets se dissimulent dans les pages de ce supplément, d'autant plus que le chapitre réservé au MJ est étoffé. En plus les informations restent globalement d'actualité en 3e édition et pour une fois on sort de sa lecture avec la très nette impression d'avoir toutes les cartes en main pour lancer une campagne en Aztlan: histoire, politique, économie, vie quotidienne...

Bon évidemment quand on a dit ça il faut être conscient qu'Aztlan est, à l'instar de Tir na nOg, un état très policé où la vie d'un shadowrunner est très dangereuse et difficile. Mais pour un court séjour, ou même pour mettre en scène les machinations d'Aztlan à l'extérieur de ses frontières, c'est du tout bon. Vraiment une lecture recommandable.

matreve  

Supplément mythique des temps de la première / deuxième édition de Shadowrun (les années 2050), Aztlan aurait presque dû être un roman plutôt qu'un supplément de jeu de rôle.

Contrairement à des suppléments de contexte comme Seattle ou le Guide Néo Anarchiste de l'Amérique du Nord, Aztlan ne présente en effet pas un intérêt majeur pour aller jouer sur ce terrain géographique. Non pas que les informations soient manquantes mais ce territoire - qui se confond avec la megacorporation du même nom - apparaît ultra hostile pour vos runners en raison de la puissance des adversaires qu'ils pourront y rencontrer. Vous pourrez tout à la limite l'exploiter dans le cadre d'une incursion sur la frontière contestée du Texas avec les CAS, ou pour un scénario en soutien avec les rebelles de Yucatan.

Mais, à moins de vouloir infliger une leçon de modestie à vos joueurs (malgré tout leur attirail cyber ou leur foci magiques, ils ne seront que de petites crottes dans cet environnement), il me paraît difficile d'en tirer du matériel direct.

En revanche, en tant que supplément de background sur l'univers de Shadowrun en général et ses secrets en particulier, Aztlan est un must have. Outre les informations relatives au pays et à la megacorporation, les commentaires sur la matrice (et la désormais fameuse conférence entre plusieurs PNJ emblématiques des metaplots de Shadowrun) s'avèrent pleins d'enseignements sur des sujets sensibles comme la magie du sang ou la venue des Horreurs. A ce stade, j'en ai à la fois trop dit (pour vous convaincre de l'intérêt de ce supplément) et pas assez, comme le reste de ce supplément d’ailleurs.

Car c'est à nouveau là que ce supplément aurait plutôt dû être un roman : sans avoir lu la trilogie de Ryan Mercury, les informations sur les metaplots fournies dans Aztlan sont parcellaires et ne vous permettront pas de réellement les utiliser.

Dernier regret au chapitre : que la gamme Shadowrun n'ait jamais publié de supplément sur l'Amazonia, frontalier et en guerre ouverte avec l'Aztlan, qui à nouveau aurait utilement complété le background de cette région et rendu ce supplément plus utilisable. 

Il en reste malgré tout une lecture réjouissante et Aztlan est un ajout incontournable pour mieux appréhender toute la richesse de Shadowrun. 

Critique écrite en janvier 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques