Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

Enchiridion

.

Références

  • Gamme : Reign
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Cubicle 7
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2010
  • EAN/ISBN : 978-1-907204-65-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 232 pages à couverture souple, au format 16 x 23 cm.

Description

Cet Enchiridion est à Reign ce que l'Essential Edition est à Wild Talents : un condensé des règles dans un format de poche, sans éléments de contexte. Il reprend donc l'essentiel du livre de base, mais remplace les descriptions d'écoles de magies, de voies martiales et de disciplines ésotériques par des articles issus des suppléments gratuits sur la façon de créer ses propres écoles, voies et disciplines.

Une introduction (10 pages) présente d'abord les principes de base du One Roll Engine.

Les éléments de règles sont ensuite traités en huit chapitres. Character generation (26 pages) présente tous les éléments constitutifs des personnages et propose deux méthodes de création :

  • La première, classique, par distribution de points de création.
  • La seconde, plus originale, utilise un unique tirage de dés.

The player's chapter (34 pages) donne la liste détaillée des compétences et des mécanismes qui leur sont spécifiques, suivie des règles de gestion de l'expérience. Cette partie propose aussi des explications sur la gestion simplifiée des richesses et de l'argent.

Le jeu fournit également des disciplines ésotériques, un ensemble de capacités spéciales développées par certaines factions et professions pour transcender les aptitudes des simples mortels. Mais plutôt que d'en proposer un liste, le chapitre propose des règles et recommandations pour en créer de toutes pièces. Ces règles sont tirées du supplément 11.

Companies (36 pages) détaille le système de gestion des compagnies, les factions qui donnent à Reign sa dimension politique. Chacune est décrite par cinq caractéristiques et des règles particulières permettent de gérer tous les types de conflits entre compagnies, ainsi que l'interaction entre les agissements des personnages et ceux des compagnies. Des exemples sont fournis à chaque étape et les Assets (ressources) du supplément 1 sont également inclus.

Combat (36 pages) décrit les règles d'affrontement de base, y compris la gestion des adversaires sans valeur, qui peuvent être gérés collectivement, un peu à la façon des personnages anonymes de Feng Shui ou des brutes des Secrets de la Septième Mer. Ces règles sont complétées par des mécanismes optionnels typiques d'un contexte médiéval-fantastique, avec en particulier diverses manoeuvres.
Un dernier article propose des régles et recommandations pour la création de voies martiales, des spécialisations en combat, dont trois exemples prêts à l'emploi.

Magic (32 pages) commence par un article sur la façon de concevoir la magie dans un univers médiéval-fantastique : sa puissance, ses limites, sa saveur,... Le cas de Reign est ensuite expliqué et décrit à travers les règles de sorcellerie. Si les sorts les plus simples sont facilement accessibles, la magie la plus puissante réclame des années de pratique et un haut degré de spécialisation. C'est pourquoi les magiciens sont organisés en écoles. Deux de ces établissements sont présentés brièvement avec leurs grimoires, mais là encore un article propose règles et recommandations afin de créer de nouvelles écoles, tirées du supplément 3.

Dreadful things happen (24 pages) mêle les règles sur les différentes façons de mourir et d'être blessé, telles que chutes, poisons, feu, manque d'eau, etc, au bestiaire naturel du jeu. Chaque cas est traité à la fois en termes techniques et du point de vue scénaristique avec des conseils au MJ. Côté bestiaire des animaux sans valeur et d'autres significatifs sont décrits. Un système de génération en un jet de dés est proposé pour les créatures surnaturelles.

Enfin, Splendid things occur (14 pages) fait écho au chapitre précédent en étudiant le potentiel dramatique de plusieurs événements. Des articles sont donc successivement consacrés aux histoires d'amour des personnages, aux objets magiques et à leur négoce, aux titres de noblesse et aux privilèges afférents. Les différentes façons de conclure une campagne terminent le chapitre.

L'Enchiridion s'achève par un mot de l'auteur et la liste des nombreux contributeurs des différentes rançons de Reign. Un index et plusieurs fiches de référence pour personnage, compagnie et sort complètent le tout.

Cette fiche a été rédigée le 15 septembre 2010.  Dernière mise à jour le 15 juin 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.