Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Libreté

Références

Thème(s) : Contemporain Fantastique, Post Apocalyptique Fantastique

  • Ouvrages référencés : 3
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Libreté est la "suite" de Perdus Sous la Pluie. Ici, toutefois, il n’est pas question des enfants qui ont retrouvé par miracle le chemin de la maison ou qui ont succombé, mais de ceux qui ont trouvé refuge dans une forteresse qui résiste aux nuées : Libreté. Dans ce jeu, il est donc question de jouer des enfants, dans une société improvisée à l’image de celle des adultes mais dirigée par des enfants en prise avec les dangers de l’extérieur – les Sirènes de l’Averse – mais aussi la solitude et la violence de leurs pairs.

Les inspirations de cet univers sont à chercher vers des romans tels que Sa Majesté des Mouches, Peter Pan, ou la série de BD Seuls.

Le jeu en lui-même est motorisé par l’Apocalypse. Les Actions (Moves) y deviennent des Enfantillages ; et les Fronts, des Nuées. Un système de corruption, la Bile noire, y symbolise le stress et le mal-être des personnages. En situation de stress, les joueurs ont la possibilité de piocher 1 à 3 jetons de bile noire. À partir de 5 jetons, il leur sera possible de se voir dans l’obligation de craquer ou de prendre des points de Pourriture. Heureusement, les joueurs peuvent s’en défausser lors de réussites parfaites ou excessives d’un enfantillage, ou via certains apprentissages d’archétype.

Les personnages sont définis par un Archétype choisi parmi 8, chacun disposant d’un Enfantillage qui lui est propre et d’une série d’Apprentissages accessibles avec l’expérience. Ces archétypes sont  :

  • La Victime : souffre-douleur des autres, mais néanmoins dépositaire de certains savoirs utiles ;
  • Le Chef : personnage charismatique, apte à commander ;
  • La Brute : celui qui est plus fort, voire juste plus méchant, que les autres et qui s‘impose par l’intimidation ;
  • Le Bizarre : le marginal incompris qui ne comprend pas trop les autres non plus, qui bénéficie pourtant parfois d’intuitions utiles ;
  • La Princesse : la plus jolie, celle que tout le monde adore et sait séduire pour obtenir ce qu’elle souhaite ;
  • La Maman : celle dont l’instinct protecteur est le plus développé, qui regroupe autour d’elle une famille recomposée pour mieux en prendre soin ;
  • Le Solitaire : l’introverti débrouillard, plus apte à l’autonomie ;
  • Le P’tit Bout : le benjamin qui n’a pas beaucoup d’efforts à faire pour se faire tout petit et a, plus que les autres, gardé son innocence d’enfant.

Malgré leur nom, les archétypes sont asexués. Une Princesse peut très bien être le beau gosse de l'équipe de baseball, ou le Chef un fille autoritaire par exemple.

Les personnages cochent une case d’expérience à chaque fois qu’ils subissent un revers cuisant , ou quand il ont le sentiment d’avoir appris une chose nouvelle. À la cinquième case cochée, ils peuvent acquérir un nouvel Apprentissage.

En fonction de leur stock de jetons de bile noire et de leur (in)capacité à s’en défaire, les personnages subiront aussi un risque de gagner un niveau de Pourriture (sur 5), perdant peu à peu de leur âme d’enfant jusqu’à, dans les derniers niveaux, subir des métamorphoses ou devenir une sirène, désormais perdue pour son joueur.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Fleurs du Mall (Les)
première édition
Supplément de contextemars 2017SyckoPapier et Electronique
Forteresse des Nuées (La)
première édition
Kit de démooctobre 2016SyckoPapier et Electronique
Libreté
première édition
Livre de basemars 2017SyckoPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 19 avril 2018.  Dernière mise à jour le 23 avril 2018.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...