Libreté

.

Références

  • Gamme : Libreté
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Sycko
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2017
  • EAN/ISBN : 979-10-94206-10-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 200 pages au format 160x220 mm

Description

Livre de base de la gamme, il contient toutes les règles nécessaire pour jouer à Libreté et définir soi-même la forme de sa forteresse et celle des dangers qui guetteront les personnages. La publication du livre de base, comme celle d'une bonne partie de la gamme, a été financée par une souscription sur Ulule en 2016.

L’ouvrage s’ouvre sur une page de garde, une de remerciements et crédits, une troisième page de titre, deux pages blanches encadrant une page de dédicace, et une page portant une citation de L’Histoire Sans Fin.

Le cœur de ce livre commence par une illustration pleine page (comme pour tous les chapitres) précédant l’Avant-Propos de l’Éditeur (1 page) qui met en garde sur les aspects potentiellement choquant des thématiques abordées dans le jeu puisqu’il s’agit bien d’y voir des enfants confrontés à un monde violent et amoral. D’autres notes de l’éditeur parsèmeront le livre sur des sujets divers. Vient ensuite l’Avant-Propos de l’Auteur (6 pages) qui, sur un ton qui joue de l’ambiguïté de la réalité qu’il annonce décrire en ces pages, présente et justifie le pourquoi d’un choix d’un jeu de rôle et non d’un autre format narratif ; avant de définir quelques notions propres au jeu de rôle en général et d’autres propres à celui-ci en particulier. Cette introduction se termine par une Note de l’Éditeur : Violence et Sexualité (1 page) qui suggère de rajouter aux mécaniques du jeu celle de la X-Card comme garde-fou émotionnel.

Passé cette introduction, Votre Première Partie (21 pages) propose d’entrer dans le vif du sujet en expliquant comment, lors d’une première séance, créer sa propre version de Libreté et lui donner vie. Tout d’abord une page se penche sur la préparation de la partie, des circonstances de jeu au matériel nécessaire. Suivent trois pages d’un questionnaire destiné à donner forme à Libreté et à ses habitants, et deux pages sur la création des personnages joueurs. Un encart d’une page, Note de l’Éditeur : des PJs Soudés, à quel point ?, aborde la notion de groupe et d’éclatement probable de celui-ci ainsi que les conseils pour le gérer. Puis trois pages expliquent comment organiser et donner vie à la version de Libreté que le précédent questionnaire aura engendré avant qu’un second encart d’une page, Note de l’Éditeur : des Questions, n’insiste sur l’importance de ce procédé dans le jeu. Puis une page explique comment conclure cette première partie de création d’univers et de personnages et comment préparer la suite. Enfin huit pages retranscrivent un exemple concret de première partie.

Les Règles des Personnages-Joueurs (52 pages) aborde les deux systèmes majeurs du jeu : la bile noire et les Enfantillages. La bile noire est tout d’abord expliquée sur deux pages, de la manière d’en gagner, des jetons et ce que cela représente en jeu en terme d’interprétation des personnages. La suite du chapitre est principalement consacrée aux Enfantillages. Leur nature et leur mécanique sont ainsi expliquées sur onze pages avant que les vingt-cinq suivantes ne décrivent chaque Enfantillage séparément (7 ordinaires et 8 d’archétypes, ainsi que la méthode pour en créer de nouveaux). Les cinq pages suivantes abordent quant à elles l’évolution des personnage et une liste de seize Apprentissages accessibles avec de l’expérience. Trois paragraphes introduisent ensuite l’évolution néfaste qu’engendre la Pourriture, qui est développée dans le chapitre suivant. Enfin, le chapitre se termine sur cinq pages consacrées aux effets des armes et armures en jeu et la gestion des blessures.

Comme le suggère son titre, Les Règles de l’Aversaire (22 pages) est consacré au rôle du meneur et des outils dont il dispose pour rebondir sur les actions (ou les silences) des joueurs. Une première page y présente l’objectif du chapitre, et une seconde les objectifs de l’Aversaire (donner vie à Libreté, jouer pour découvrir ce qui va se passer et révéler peu à peu sa fin inéluctable). Suivent six pages sur les principes de l’Aversaire, une série de conseils de maîtrise destinés à guider les choix du meneur. Viennent ensuite sur neuf pages les Enfantillages de l’Aversaire, leur liste divisée en Enfantillages insouciants ou cruels, et leur mise en œuvre. Une Note de l’éditeur : Les Blessures s’immisce d’ailleurs dans cette liste pour rappeler les risques encourus à être trop rapide en la matière. Enfin, la Pourriture, ses divers niveaux et leurs conséquences sont développés sur trois pages.

Quatrième chapitre, Les Enfants et les Monstres (32 pages) est destiné à aider l’Aversaire à gérer les PNJ, qu’ils soient monstrueux ou humains. Ces conseils vont tout d’abord, et ce sur sept pages, s’attacher à la création des enfants de Libreté, des liens qu’ils tissent avec les PJ, ainsi qu’à leur gestion elle-même, leurs actions comme leur Pourriture. Une page est ensuite consacrée à la Ville et aux Terres humides qui s’étendent au-delà avant de passer sur cinq pages à certaines vérités concernant les sirènes de l’averse, ce que les enfants en savent et sur ce qu’il en est. Suivent douze exemples de sirènes sur quinze pages.

Enfin, Préparer la Suite : Les Nuées (20 pages) explique le fonctionnement et la conception de cet équivalent des fronts d’Apocalypse que sont les Nuées, et leurs trois niveaux : premières gouttes, averse et tempête. Le chapitre offre aussi sept Nuées prêtes à être adaptées à n’importe quelle chronique.

Après une page blanche, suivent 35 pages d’annexes parmi lesquelles l’on trouvera : 2 pages pour chacun des huit archétypes, 2 pages de résumé des Enfantillages génériques, 2 pages résumant le chapitre des Règles de l’Aversaire, 1 page listant des noms d’enfants, 1 page rappelant ce qu’il faut faire à la fin d’un session et avant la suivante, 1 page présentant un texte d’introduction à lire aux joueurs et quelques consignes pour l’Aversaire, le Questionnaire d’1 page pour la création de Libreté, 2 pages de fiches de bande, 2 pages de fiches de sans bande, 2 pages de fiches de Nuée.

L’ouvrage se termine sur 1 page blanche, une seconde de table des matières, 2 pages de remerciement aux contributeurs de la souscription et 1 dernière page d’information sur le label l’Homme-Orchestre sous lequel cette gamme a été produite.

Cette fiche a été rédigée le 19 avril 2018.  Dernière mise à jour le 23 avril 2018.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.