Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Manuel des Braves (Le)

.

Références

  • Gamme : Dernier Bastion (Le)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Ageektion
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2014
  • EAN/ISBN : 978-2-9548298-0-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 200 pages en couleurs.

Description

Après une page de dédicace, une de titre et de crédits et une de sommaire, commence la présentation. Celle-ci, qui occupe trois pages, explique ce qu'est le jeu de rôle en général, puis présente celui-ci en particulier et se termine sur un glossaire. L'ouvrage est ensuite divisé en deux chapitres d'inégale importance, le deuxième étant divisé en six étapes.

Le premier chapitre décrit en neuf pages le monde de Folosia et les peuples qui l'habitent. La création du monde et l'Ether, source de la magie, sont également présentés. Le deuxième chapitre, de 179 pages, traite de la création de personnage et s'intitule donc Création des Braves. Il est divisé en étapes, qui suivent le processus pas à pas. La première étape, Le choix du peuple, occupe 12 pages et détaille un à un les six peuples jouables.

La deuxième étape, Les attributs (4 pages), distingue les attributs primaires, secondaires, et les aptitudes ethniques. Puis vient l'étape trois, Choix de la profession (42 pages). Elle est organisée par peuple, proposant pour chacun trois professions possibles, sauf pour les Synovingiens qui en ont cinq, ce qui porte le total à 20. Chaque profession a 50 niveaux et 5 rangs ; ces derniers imposent des conditions spéciales, propres à chaque profession, pour être acquis. Seuls les passages aux rangs 2 et 3 sont décrits dans cet ouvrage. Toutes ces professions disposent de pouvoirs magiques employant l'Ether. Cela va des Ordre ormazuriens, Gardien, Mazureur et Tellurien, aux Ecoles synovigiennes, qui comprennent l'Ingénieur, l'Etherlame et les Ombres, en passant par les Clans Falaès comme le Guerrier tribal et le Chamane.

L'étape suivante, Les compétences, est bien plus courte : 4 pages. Elle détaille les compétences physiques, mentales et sociales. Elle est suivie de l'étape 5, Les travers et les atouts (14 pages). Contrairement aux travers, les atouts sont classés en plusieurs catégories : les atouts innés en est une, suivie par trois rangs d'atouts non innés. Puis vient la sixième et dernière étape, la plus importante en taille (102 pages). Intitulée Liste des techniques et des sorts, elle propose le détail des règles de toutes les techniques spécifiques de chacune des 20 professions. Elles sont classées par profession, dans l'ordre dans lequel celles-ci sont présentées à l'étape trois. Pour chaque profession sont données successivement ses techniques de rang 1, 2 et 3. Nombre de ces techniques sont utiles en combat, mais pas toutes. De même, les dépenses en points d'Ether sont variables, et certaines ne sont pas magiques et n'en requièrent donc pas. Cela va de Former le mur, technique défensive du Gardien, à Sombre messager du Dunken'Laï, qui permet à une Ombre d'accabler sa cible de malchance, en passant par Appel de la bête pour le Dompteur Erinéen et Je ne suis pas comestible ! pour le Dément Marfling.

Les annexes comprennent :

  • une fiche récapitulative de la création de personnage (une page)
  • quatre pages de tableaux récapitulatifs des atouts
  • une page d'index
  • une feuille vierge de personnage sur deux pages

Cette fiche a été rédigée le 3 juillet 2014.  Dernière mise à jour le 13 août 2014.

Critiques

Sykes  

Dans un premier temps je vais parler de la forme et dans un deuxième temps du fond :

  • C'est un solide bouquin de 200 pages, toutes en couleurs, couverture dure, format A4 et dos carré-collé-cousu : autant dire que pour moi, là, ça commence super bien ! En feuilletant globalement l'ouvrage, il est abondamment illustré ; des dessins d'une qualité allant de moyenne à excellente. La police d'écriture utilisée est lisible et colorée en fonction des paragraphes, et aussi dans la deuxième partie du livre, en fonction de la Profession décrite (sixième étape : Techniques et sorts). La carte du monde de Folosia se trouve à l'intérieur de la couverture, au début et à la fin.
  • En lisant l'ouvrage,on ne peut s'empêcher de remarquer une certaine originalité dans les races jouables, ici appelées des Peuples Majeurs. Les Professions disponibles sont elles très marquées par leur Peuple d'appartenance, ce qui donne un ensemble très typé et assez original. Le monde est détaillé sur une dizaine de page et tout le reste contient de quoi créer son personnage : un Brave ! Détermination du Peuple, des Attributs, de la Profession, des Compétences, des Travers et des Atouts, des Techniques et des Sorts. Un équipement de base est donné pour chaque Profession.

En conclusion, cet ouvrage laisse quelque peu sur sa faim, car il ne contient ni le système de jeu ni le détail des diverses armes, armures et équipement disponibles dans le monde de Folosia, ce dernier aussi n'étant que légèrement esquissé. Les Professions décrites sont très sympathiques et très liées au Peuple affilié, mais cela laisse quand même un choix de vingt Braves différents. Quelques petites coquilles d'orthographe et de règles de ci de là, mais rien de perturbant. Globalement, j'ai beaucoup apprécié l'originalité et les illustrations de cet ouvrage, d'où la note assez élevée.

Critique écrite en mai 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques