Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Draconomicon - Les Dragons Chromatiques

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 256 pages en couleurs.

Description

Au commencement était Io, qui enfanta les dragons. Puis vint le temps des batailles, au cours desquelles Io fut coupé en deux. Il en résultat deux entités, Bahamut et Tiamat, dont l'origine exacte reste un mystère : sont-elles la moitié de Io lui-même? Ses enfants ? Les dragons suivirent, selon leur nature, l'une ou l'autre de ces divinités. Tandis que Bahamut et les dragons métalliques représentent la justice, Tiamat et les dragons chromatiques sont associés au chaos et au mal.

C'est à ces derniers qu'est consacré ce premier Draconomicon. Il se propose de faire un tour aussi exhaustif que possible des dragons chromatiques, qui de par leur nature seront la plupart du temps des adversaires pour les personnage, mais pourront aussi être des commanditaires voir des alliés.

Le premier chapitre, Savoir draconique (40 pages), est un recueil de connaissances sur ces terribles créatures. Leurs origines, leur physiologie et cycle de vie, leur psychologie et leur société sont étudiés en détail. Chaque espèce chromatique est ensuite examinée, décrivant les différentes particularités de chacune, qu'elles soient d'ordre physique (envergure, couleur...) ou psychologique : toutes les variétés n'ont pas les mêmes centres d'intérêt ni les mêmes tendances au mal.

Le second chapitre est plus spécialement dédié au meneur et constitue un guide pratique d'utilisation des dragons en jeu. Il propose des exemples de rencontres, d'aventures et de campagnes complètes impliquant des dragons, et ce pour toutes les catégories de niveau. En effet, les dragons n'interviennent pas forcement directement ; souvent manipulateurs, ils utilisent régulièrement des agents plus faibles pour les missions ne nécessitant ou ne permettant pas leur implication directe. Le chapitre s'étend ensuite sur les trésors que ce type de créature affectionne particulièrement, avec un ensemble de règles pour déterminer leur contenu. Quatre exemples d'artefacts draconiques sont fournis. Le chapitre se termine par la présentation de quelques dragons célèbres que le maître du donjon pourra inclure dans sa campagne.

Les dragons sont indissociables de leur antre, qui fait l'objet du troisième chapitre. Après quelques généralités sur le type d'habitat susceptible d'abriter un dragon, plusieurs exemples sont donnés avec quelques rencontres pour chaque. Ces antres vont du château aux souterrains en passant par le tombeau, et se situent de la féérie aux abysses.

Le dernier chapitre est un vaste bestiaire. Aux cinq variétés décrites dans le Manuel des Monstres, le Draconomicon en ajoute trois, les dragons bruns, gris et violets. Il propose aussi plusieurs variantes :

  • les dragonnets, dragons qui ne sont pas encore arrivés à maturité
  • les dragons morts-vivants, qui consistent à appliquer divers archétypes de morts-vivants aux dragons : esprit, liche, vampire, zombie et squelette
  • les dragons planaires, qui habitent les différents plans décrits dans le Manuel des Plans

Ce chapitre comprend aussi les caractéristiques de créatures souvent associées aux dragons, notamment celles qui leur servent régulièrement d'hommes de main. Il se conclut enfin par les caractéristiques de quelques divinités draconiques, comme Tiamat.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 mai 2016.

Critiques

Wovar  

Les dragons : comment passer à côté d'un supplément sur eux surtout quand le jeu s'appelle "Dungeons & Dragon". Et on commence le livre par une agréable surprise, le premier chapitre décrivant les dragons sous toutes leurs formes n'a aucun lien avec les règles. C'est assez rare dans D&D4 pour être noté. Simplement des textes parlant des dragons à ceux qui veulent en savoir plus. De l'information qui ne sera pas forcément utile mais qui à l'avantage d'être intéressante.

Le chapitre suivant permet d'intégrer et de créer des scénarios dans les parties, il y a pas mal d'idée, et ça se lit plutôt bien. Ensuite nous avons des rencontres déjà prêtes avec des plans et tout le nécessaire, et ces rencontres sont très facile à intégrer entre deux scénarios ou pourquoi pas directement dedans si celui-ci s'y prête. C'est vraiment bien fait, en quelque rencontres et il y en a pour tous les niveaux de perso (du niveau 5 au niveau 28)

Ensuite le livre se termine sur un bestiaire draconique, rajoutant 3 types de dragons chromatiques (les méchants) et les dragonnets (il sont trop bien ceux là, lors d'une partie mes joueurs en ont même apprivoisé un) ainsi qu'une ribambelle d'autre dragons qui vous ne serviront probablement pas mais qui montre l'étendu des variétés existantes.

En bref un supplément très intéressant qui vous permettra d'intégrer des dragons à tout moment.

Critique écrite en décembre 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :